L’étrange réutilisation des mégots de cigarettes par les oiseaux

Jeter ses mégots de cigarettes dans la nature, ce n’est pas bien. Mais certains oiseaux les utilisent dans leurs nids pour repousser les tiques.

Rédigé par Pauline Petit, le 30 Jun 2017, à 11 h 30 min

Les animaux possèdent d’extraordinaires facultés d’adaptation. Même les déchets que l’on jette dans la nature, potentiellement toxiques pour eux, sont réutilisés à leur profit. Ainsi, les Roselins familiers, oiseaux vivant en zones urbaines, utilisent les mégots de cigarettes dans leurs nids pour éloigner les tiques.

Des mégots de cigarettes dans le nid des oiseaux

On savait déjà que certains oiseaux utilisaient des plantes spécifiques pour éloigner les parasites. Des chercheurs mexicains ont à présent démontré que les Roselins familiers utilisaient des mégots de cigarettes à cet effet.

Les mégots, des antiparasitaires ?

Les tiques sont des fléaux importants pour les oiseaux. Ils sucent le sang de leurs petits, ce qui peut mettre leur vie en danger. C’est pourquoi les parents font tout pour pouvoir les protéger.

nid

On sait que la nicotine contient des substances anti-parasitaires, mais on ignorait si les oiseaux utilisaient les mégots de cigarettes à cet escient ou non. Les chercheurs ont ainsi infesté le nid de certains Roselins de tiques : ceux-ci rapportaient dix fois plus de mégots que ceux dont les nids n’avaient pas été infestés.

Ce n’est pas une raison pour jeter ses mégots dans la nature ! En outre, le fait de déposer des mégots dans les nids n’est pas sans risque pour les oiseaux. Macias Garcia, le responsable de l’étude, analyse : « les mégots causent des dommages génétiques aux oiseaux, cela affecte la division cellulaire : nous l’avons vu en analysant leurs globules rouges« .

Les oiseaux font donc un savant calcul de survie : les tiques sont plus dangereuses pour leur santé que la nicotine. Ils préfèrent s’exposer aux risques toxiques de celle-ci plutôt que d’être infestés par les parasites. Reste à savoir si cela n’affecte pas leur santé à long terme.

Illustration bannière : Un oiseau et un mégot – © Bork
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



J'ai travaillé dans différents organismes, tous liés de près ou de loin aux questions qui me passionnent : la consommation durable et l'alimentation. J'ai...

3 commentaires Donnez votre avis
  1. Le tabac est une plante médicinale au vertus antiparasitaire avant de servir de drogue.

  2. Merveilleuse faculté d’adaptation de la nature ! Les oiseaux n’ont pas fini de tousser… On est en train d’en faire des toxicos de la nicotine. Bravo.

  3. Extrêmement intéressant mais je n’en reviens pas que les humains arrivent à se dire qu’au nom de la science c’est tout à fait normal donc d’infester le nid des oiseaux de tique pour être bien sûrs que c’est de cela qu’ils cherchaient désespérément à se protéger au point de  » ramener 10 fois plus de mégots ce qui n’est pas sans danger, puisqu’il est dit que « cela cause des dégâts génétiques en affectant la division cellulaire  » … ne peut-on pas progresser un petit peu et essayer d’apprendre sans se permettre d’expérimenter au détriment de la nature et des autres espèces ?

Moi aussi je donne mon avis