Bientôt un malus sur les bouteilles de lait non recyclables ?

La ministre de l’Environnement, Ségolène Royal, a posé un ultimatum à Eco-Emballages concernant les bouteilles de laits en plastique opaque non recyclables.

Rédigé par Nathalie Jouet, le 3 Feb 2017, à 10 h 20 min

Ségolène Royal a demandé à Eco-Emballages de mettre en place un malus sur les bouteilles de lait en plastique opaque, accusées par l’ONG Zero Waste France de ne pas être recyclables et de perturber la chaîne de tri. L’éco-organisme dispose de 15 jours pour proposer une modulation de ses tarifs et instaurer un malus sur le PET opaque.

Une victoire pour les industriels du recyclage

« J’ai demandé aux éco-organismes de me faire une proposition, dans un délai de quinze jours, pour mettre en place un malus sur les bouteilles de lait en plastique opaque afin qu’elles ne présentent plus d’avantages en termes de coût pour les industriels de l’agroalimentaire », a indiqué Ségolène Royal lors d’un colloque sur l’économie circulaire au ministère. Cette annonce s’apparente à une victoire pour les industriels du recyclage, qui dénonçaient l’utilisation massive d’emballages plastiques revenant moins cher mais non recyclables.

Bouteillles delait en plastique, ligne de production

Noni Fruit © mypokcik Shutterstock

Ségolène Royal a demandé à Eco-Emballages de mettre en place un malus suffisamment élevé pour qu’il puisse annuler les avantages économiques de cette résine. « Si aucune technologie de recyclage n’émerge, j’envisagerai l’interdiction du PET opaque », a ajouté la ministre. Ce malus se traduirait par une augmentation de la contribution versée par les entreprises concernées à Eco-Emballages. Zero Waste France a salué cette avancée majeure, mais attend de voir à combien s’élèvera le malus.

Avez-vous une idée de la quantité de plastique rejeté en décharge au lieu d’être recyclé en France ? Réponse sur le Planetoscope

Eco-Emballages annonce un plan d’actions de 1,5 million d’euros

L’ONG Zero Waste France avait affirmé, fin janvier 2017, que les bouteilles de lait en plastique opaque non recyclables se substituaient de plus en plus aux bouteilles en plastiques recyclables dans les supermarchés. L’association a salué « la prise de position forte » de Ségolène Royal, mais demande également « un étiquetage clair pour les consommateurs » et en particulier que « les bouteilles en PET opaque soient clairement étiquetées comme étant non-recyclables ».

Lire aussi : Pourquoi et comment recycler les plastiques ?

Le PET opaque est apparu dans les années 2000 puis s’est développé en 2010, principalement dans les secteurs l’hygiène, du lait, des jus de fruits et du bricolage selon Eco-Emballages. Dans un communiqué, l’éco-organisme a annoncé un « plan d’actions, d’un montant d’1,5 million d’euros pour 2017, pour trouver des solutions à l’augmentation du PET opaque à recycler ». Ce plan est avant tout axé sur la recherche de nouveaux débouchés propres au PET.

Illustration bannière : Bouteille de lait en plastique – © Daniel Jedzura Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




5 commentaires Donnez votre avis
  1. Enfant j’utilisais un pot à lait chez l’épicier….
    Ensuite lait et yaourt étaient en pots de verre….
    J’ai maintenant une poubelle pour le verre….
    Certains emballages sont en plastique non recyclables ?
    Mais mon vin est toujours en bouteille de verre!!!
    Où est l’erreur ?

  2. Avant de polémiquer sur les CONsommateurs de lait (comme le fait NATHALIE,si contente d’étaler,où plutôt de nous jeter en pleine page, ses convictions -même si elles ne sont pas toutes fausses-) il serait en 1° lieu peut-être plus important de permettre aux utilisateurs de lait en bouteilles de savoir lesquelles sont recyclables, ou non !!- indiqué clairement sur l’emballage ,très facile ,et peu onéreux pour les producteurs,très avides de rentabilité! -ce qui pour le moment n’est pas le cas.
    Alors après cette mesure primordiale NATHALIE pourrait mener » sa campagne » informative auprès de tous les utilisateurs (y compris de ceux trop pauvres et pas informés-comme si cela était de leur faute-)et ceci sans avoir besoin de les traiter « d’idiots »!!!
    En définitive qu’elle fasse un peu preuve d’humanité et de respect humain pour nous tous qui avons été nourris « comme des veaux »et qui parfois continuons ainsi sans en faire reproche à nos parents ,ou autres,et qui cependant nous ont permis d’être nourris et de grandir y compris sans le lait de leur mère à certaines époques: à noter que tous n’ont pas pris 50 kg par mois heureusement!!!
    Alors moi la dose de « sa connerie humaine »doublée de son manque de réflexion dans ses propos écrits m’oblige à réagir .
    Et a t’elle réfléchit que ce n’est pas en rabaissant ceux qui ne savent pas,ou ne peuvent pas ,que l’on peux faire avancer les choses et faire connaître ses convictions! pour tenter de gagner sa bataille -MAMIE NICOLE –

    • Bravo , commentaire intelligent de Mamie Nicole. Il n’y a pas besoin d’insulter les personnes qui n’ont pas les mêmes connaissances ou convictions que vous Nathalie.

  3. ah je me marre de la connerie humaine. Certes, il faut éliminer les contenants polluant.
    Mais plutôt que de malusser les seules bouteilles de lait, c’est plutôt les CONSommateurs de lait qu’il conviendrait de taxer, sachant le nombre de maladies générées par la consommation de lait et les coûts induits pour soigner les idiots. Non contents de boire du lait une fois sevrés, ils boivent celui d’une autre espèce. A croire qu’ils veulent prendre 50kg par mois comme des veaux !
    Et non, il n’est pas nécessaire de boire du lait pour absorber sa dose de calcium. D’ailleurs, il y en a plus dans une poignée d’amandes que dans un bol de lait !

    • Commentaire complétement dépassé digne d’une écologiste barjot à la ramasse.

Moi aussi je donne mon avis