Vivre sans plastique ? Vous pouvez relever le défi, Merren l’a fait

Rédigé par Camille Peschet, le 11 Apr 2015, à 15 h 19 min

Vivre un an sans plastique, c’est le défi que s’est lancé Merren Tait en Nouvelle-Zélande en juillet 2013. S’inspirant de l’action collective Plastic Free July (juillet sans plastique), cette jeune femme décide d’aller plus loin et réussira l’exploit de consommer 0 plastique pendant une année complète. Elle nous montrera qu’il est possible de consommer moins, voire plus du tout de plastique nous aussi au quotidien.

Vivre sans plastique : un défi logistique, surmontable

Très vite, Merren Tait se rend compte que les courses qui étaient jusque là aisées et rapides prennent plus de temps. En effet, les choix sont limités et bien vite des dilemmes se posent. Que faut-il privilégier : des produits issus de l´agriculture biologique mais emballés dans un emballage plastique non recyclable ? Ou bien des produits issus de l’agriculture traditionnelle mais dont l’emballage est recyclable, parce que produit par exemple à partir de maïzena ?

Où trouver des tubes de dentifrice, des brosses à dents ou encore des produits d’entretien sans plastique, sans parler de produits aussi essentiels que des lentilles de contact ?

Trouver la voie chemin faisant

carton

Finalement les choses s’organisent. Des gestes oubliés se retrouvent. Les emballages plastiques sont remplacés par des sachets en papier ou des cartons lors de l´achat de produits en vrac. Les conserves sont remplacées par des pots en verre et les brosses à dents à manches en plastique par des manches en bois.

Des produits de toilette naturels sont redécouverts tels la pierre d’alun. Les savons remplacent les gels douche et les produits d’entretien sont fabriqués maison.

Puis c’est progressivement les commerçants que Merren fréquente qui se mettent au diapason, acceptant d’emballer les aliments dans du papier et non dans des emballages plastiques.

Plusieurs kilos de déchets économisés

sacs-plastiques-dechets-san-francisco-02

Ce sont ainsi bientôt plusieurs dizaines de kilos de déchets économisés face à une consommation d’objets en plastique qui, pour la plupart du temps, ne servent qu’une fois, mais restent plusieurs centaines d’années dans la nature.

Le plastique, matière non biodégradable, a en effet envahi la planète et si nous ne percevons pas toujours les dommages qu’il cause sous nos latitudes, il suffit de se rendre en Afrique ou dans d’autres régions en voie de développement pour s’en rendre compte. Là, sacs et emballages plastiques sont partout, accrochés aux arbres, jalonnant le sol, et bientôt dans les cours d’eau, d’où ils rejoignent ensuite les mers et les océans, avec les effets que l’on sait.

Les solutions trouvées par Merren peuvent être lues sur son blog, sur celui de Plastic Free July (les deux en anglais)… et, bien sûr, sur consoGlobe !

Statistiques sur le plastique

Production de bioplastiques en France

Nombre de sacs plastiques distribués dans le monde

Production mondiale de plastique

Sacs plastiques distribués en France

Production mondiale de bioplastiques

Déchets plastiques déversés dans les océans

Litres d’eau et de plastique filtrés par une moule

Plastique avalé par les poissons dans l’océan Pacifique

Consommation de Bouteilles de boisson en plastique aux Etats-Unis

Recettes générées par la vente des bouteilles plastiques dans le monde en dollars

Consommation mondiale de bouteilles d’eau en plastique

Plastique rejeté en décharge au lieu d’être recylé en France

Nombre de sacs plastiques qui échouent sur les côtes françaises

 

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Portée par un cadre familial m'ayant sensibilisée à une consommation responsable et en faveur d'une production énergétique renouvelable, je me suis...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. Parce que le plastique c’est aussi ce que l’on utilise comme équipement (et qui finira à la poubelle à notre mort au plus tard ou bien avant). La poubelle , les bassines, les sceaux sont en plastique aussi d’ailleurs, et les manche à balais, et les poils de balai, ou l’aspirateur ou la pelle du balai, le rideau de douche, enfin bref. Le plastique c’est fantastique.

  2. une vraie vie sans plastique: plus de machine à coudre, plus de calculatrice, plus d’ordinateur, plus de téléphone, plus de vetements imperméables( kway), plus de parapluie, plus de ciseaux, plus d’outils electroménager( blender, exracteur de jus, machine à pain , etc), plus de scotch, plus de fenetres plastique, plus de matelas plastique, plus d’alèze quand qqun fait pipi au lit,plus de …

Moi aussi je donne mon avis