Bientôt dans vos rayons : la Knack végétale de Herta !

Déjà lancé sur le marché des produits végétariens depuis 2016, Herta compte bien imposer ses charcuteries végétales aux consommateurs. Dans les rayons le 2 janvier, une toute nouvelle saucisse Knacki sans un gramme de viande.

Rédigé par Séverine Bascot, le 27 Dec 2017, à 9 h 50 min

Herta, la célèbre marque de produits alimentaires du groupe Nestlé France, fabrique depuis 1897 de la charcuterie et des produits traiteurs en libre-service. Récemment, elle s’est mise au végétal, et va sortir dans quelques jours la version végétarienne de son produit phare : la saucisse Knacki !

Herta : une nouvelle saucisse sans viande, mais toujours avec le goût fumée au bois de hêtre

knackie végétaleComposée de protéines végétales (blé, pois) et de lipides (huile de colza), la Knacki végétale contient également de l’oeuf en poudre.

La Knacki végétale sera vendu au prix de 2,35 euros le pack de 6, soit plus cher que la référence au porc. La différence de prix tient de l’accès difficile au marché des protéines végétales qui est développé pour l’alimentation animale, mais encore peu tourné vers l’alimentation humaine.

Le taux de matières grasses est de 19 % contre 23 % dans les Knacki originales au porc, le taux de protéines de 16 % contre 12 %.

Un lancement stratégique pour Herta

Herta, la célèbre marque de produits alimentaires du groupe Nestlé France, fabrique  depuis 1897 de la charcuterie et des produits traiteurs en libre-service. Son moto ? Nous redonner « Le goût des choses simples » !

Pas si simple puisqu’il a fallu à Herta quatre années de travail et près de 300 essais pour mettre au point ce produit. « C’était compliqué, il fallait s’approcher au mieux du goût et de la texture de la knack classique, fumée au bois de hêtre si caractéristique« , raconte Arnaud de Belloy, PDG de Herta.

Lire aussi : Des additifs retrouvés dans des plats préparés « traditionnels »

L’entreprise a aussi dû investir huit millions d’euros dans son site de Illkirch-Graffenstaden dans le Bas-Rhin afin de créer une nouvelle ligne de production pour fabriquer cette saucisse végétale, qui vient compléter l’offre originale à base de viande de porc, et celle lancée il y a près de 10  ans, à base de poulet.

Avec le succès de sa gamme Le Bon végétal, Herta a compris que les consommateurs sont en train de faire évoluer leurs habitudes de consommation, et la marque veut profiter de la manne financière que représente le secteur du végétal.

Lire aussi : Aliments d’origine animale : le guide des substituts

Les produits simili-carnés peuvent être pour certains un tremplin vers le végétarisme pour des personnes qui ressentent des envies de viande. Pour Herta, cette saucisse permettra à la marque de capter de nouveaux consommateurs et  de « répondre aux attentes des flexitariens et des ‘parents vigilants’ qui cherchent à varier leur assiette ».

Illustration bannière : Saucisse purée – © NeydtStock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Voyageuse insatiable, j'ai parcouru le monde autant pour des raisons personnelles que professionnelles : rien de mieux pour prendre la mesure de l'état de la...

3 commentaires Donnez votre avis
  1. bonjour je ne mange aucun produit de viande a base de viande ces saucisses meme vegetale ça fait trop penser a de la viande donc je n’irais meme pas gouter

  2. Beurk du nestlé… A boycotter oui !!

  3. Bon ok c’est bien, des knacks végétales… mais vous faites en quelque sorte de la pub pour Herta, grand producteur de viande industrielle, mais aussi pour Nestlé, grand ennemi de l’environnement. Consoglobe, vous débordez de paradoxes…

Moi aussi je donne mon avis