Les activités extrascolaires pour un enfant épanoui

Éveiller la curiosité, apprendre, cultiver le lien avec les autres. Les activités extrascolaires ont un rôle éducatif important à jouer.

Rédigé par Annabelle Kiéma, le 30 Jan 2020, à 16 h 10 min

Y a pas que l’école dans la vie ! Les activités extrascolaires sont un facteur d’épanouissement pour les enfants. En s’initiant à un sport, en osant monter sur une scène ou en se creusant les méninges, les plus jeunes se construisent peu à peu. Les activités de loisirs aident l’enfant à trouver son équilibre. Mais attention : chercher à trop en faire peut se révéler contre-productif.

Les activités extrascolaires, ça compte !

Après les parents et l’école, les animateurs sportifs ou culturels prennent le relais dans l’encadrement éducatif. Leur rôle est lui aussi essentiel. C’est par le biais d’activités comme le sport, le théâtre ou la musique par exemple, que l’enfant se sociabilise en dehors des murs de la salle de classe. Il fréquente d’autres enfants, parfois différents de lui. Cela lui permet d’apprendre le « vivre ensemble ». Lors d’activités extrascolaires, les enfants tissent des liens entre eux et apprennent à coopérer.

activités extrascolaires

Le théâtre et les activités de loisirs pour tisser et renforcer le lien avec l’autre © SpeedKingz

Bien sûr, ils peuvent se chamailler ou exacerber leur esprit de compétition ! Néanmoins, les plus timides apprennent à se dépasser. Ceux qui ont des difficultés en maths mais se montrent très doués à la guitare gagnent en estime de soi. Les enfants les plus agités y trouvent souvent un moyen de canaliser leur énergie.

En somme, les activités de loisirs amènent les enfants à façonner leur personnalité et à intégrer des valeurs. Elles ont des effets bénéfiques d’un point de vue cognitif, physique, culturel et social.

Ne pas surcharger l’emploi du temps

Si les activités en dehors de l’école sont essentielles pour l’équilibre de l’enfant, l’idée n’est pas non plus que le pauvre petit bout croule sous les obligations. Surtout pas !

Un enfant a besoin de temps de pause, de dormir suffisamment et même, de s’ennuyer ! Des scientifiques comme le Dr Teresa Belton de l’Université East Anglia au Royaume-Uni étudient l’ennui et ses bénéfices chez l’enfant et chez l’adulte. L’une de ses études démontre que le fait de laisser l’esprit vagabonder amène à développer des idées plus créatives et même à trouver des solutions aux problèmes(1).

activités extrascolaires

Leur laisser des temps de répit © Morrowind

Tout est donc question de juste mesure. Comme d’habitude ! Et surtout, ne pas oublier la notion de plaisir. C’est l’enfant qui connaît le mieux ses propres goûts. A lui de choisir ce qui lui plaît et lui donne le plus de joie. Le choix d’une activité artistique ou sportive est aussi l’occasion de l’encourager à développer sa curiosité. A lui la découverte et les cours d’initiation pour tester en condition réelle si l’activité convient. Ou pas !

Lire aussi : Le burn out des enfants existe aussi. Comment l’éviter ?

Une assurance pour les activités de mon enfant ?

Une fois l’activité stimulante (mais pas envahissante) trouvée, il s’agit de faire en sorte que tout se passe bien. Pour garder l’esprit serein, on conseille souvent de souscrire à une assurance qui protège l’enfant des dommages subis et causés.

L’assurance scolaire

L’assurance scolaire protège l’enfant lorsqu’il est à l’école mais aussi sur le trajet pour s’y rendre. Elle est conseillée mais pas obligatoire. En revanche, elle devient obligatoire pour couvrir l’enfant lors des activités scolaires facultatives comme les sorties culturelles ou séjours linguistiques par exemple. C’est le cas également du temps passé à la cantine.

L’assurance extrascolaire

L’assurance extrascolaire individuelle, quant à elle, couvre l’enfant lors de toutes ses autres activités. Elle est facultative mais là encore conseillée pour le protéger lors de ses loisirs. Car si le club ou l’association a obligatoirement souscrit à une assurance pour protéger locaux et personnel, celle-ci ne couvre pas les accidents causés par les enfants.

L’assurance extrascolaire offre une couverture large. L’enfant est protégé partout – école, maison, club sportif, etc. – et pour tout : accident lors d’un voyage scolaire, activité en classe verte, stage découverte…

activités extrascolaires

Des moments pour se dépasser © zhukovvvlad

Mais, parce qu’il y a un mais, les assurances refusent la plupart du temps, de couvrir les activités qualifiées « à risque » comme les sports extrêmes entre autres. Nous vous conseillons de bien lire le contrat avant de signer quoi que ce soit.

Illustration bannière : Le sport une des activités extrascolaires préférées des enfants – © wavebreakmedia

Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Je fais partie de ce qu’on appelle désormais les « slasheurs » : je suis rédactrice / sophrologue / et j’enseigne le français comme langue...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis