Le burn out des enfants existe aussi. Comment l’éviter ?

Le burn out, ce mal du siècle, touche aussi les enfants. Trop sollicités, certains craquent : voici comment éviter le burn out des enfants.

Rédigé par Pauline Petit, le 22 May 2019, à 14 h 15 min

Évaluations trop nombreuses à l’école, activités extra-scolaires en pagaille, sorties le week-end, nounou… Les enfants ont parfois un emploi du temps surchargé et des responsabilités dignes d’un cadre d’entreprise. Résultat ? Ils sont de plus en plus nombreux à craquer, avec des signes qui se rapprochent du burn-out professionnel. Et si on leur mettait moins la pression ?

Burn out des enfants : les signes révélateurs

De plus en plus de pédopsychologues sont formels : ils reçoivent de nombreux enfants qui présentent les mêmes signes que le burn-out professionnel des adultes : ils sont épuisés, sans réussir à récupérer.

Ils se dévalorisent et n’ont plus confiance en eux, ils sont également plus sujets aux maladies et dorment mal. Les professionnels de la petite enfance s’inquiètent que le phénomène de burn out des enfants s’observe de plus en plus tôt, parfois dès la maternelle. La raison ? Une pression accrue sur le dos des enfants.

Moins de pression et moins de surmenage pour les enfants

Les parents souhaitent que leur enfant réussisse dans tous les domaines, et ils ont parfois du mal à relativiser un échec. Or l’enfant ne peut pas prendre autant de recul que l’adulte, et il est parfois confronté à des attentes trop grandes de la part de ses parents.

Un des signes du burn out des enfants est une fatigue intense, mais également une situation d’échec scolaire ou de refus net de se rendre à l’école. Cela peut se traduire également par une très grande sensibilité de l’enfant.

Un burn out peut aussi conduire, chez les enfants, à des dépressions voire à des tentatives de suicide. Il est nécessaire de consulter un pédopsychologue ou pédopsychiatre avant de se retrouver dans une telle situation.

Comment éviter que les enfants ne craquent ?

Pour prévenir le burn out des enfants, quelques gestes sont nécessaires de la part des parents :

Tout d’abord, on évite de surcharger son emploi du temps. Entre trois et six ans, ne lui faites faire qu’une activité extra-scolaire par semaine, et prévoyez des temps de repos le week-end. Pas la peine qu’il apprenne la musique, le solfège, la méditation et l’aïkido à quatre ans et demi !

burnout enfants

Votre enfant est épuisé à l’école ? C’est peut-être un burn out © Tyler Olson

Après six ans, vous pouvez, si votre enfant le souhaite, lui proposer davantage d’activités mais sans forcément d’évaluations, de concours ou de passages de niveaux à la fin du trimestre ou de l’année. C’est important qu’un enfant s’amuse sans objectif noté ou chiffré !

Laissez-lui également le temps, le week-end ou les vacances, de s’ennuyer : ce sont des moments aussi importants pour le développement de votre enfant que les moments d’activité !

Évitez de l’inscrire à des stages ou des sessions de cours intensifs pendant toutes les vacances scolaires : elles sont nécessaires pour permettre à votre enfant de souffler.

Enfin, ne lui mettez pas trop de pression à l’école et relativisez les mauvaises notes. Pensez bien entendu à le féliciter sur les aspects positifs de son travail scolaire. Vous éviterez ainsi une situation de burn out scolaire difficile à rattraper par la suite.

Un point également important que souligne Béatrice Millêtre, auteure du livre Le burn out des enfants  : pour éviter le burn out, ou la dépression des enfants, il faut que les parents soient présents physiquement et mentalement. En effet, un parent dépressif ou trop occupé, ne verra pas les signes d’alarme que son enfant lui envoie.

Soyez donc présent auprès de votre enfant, passez du temps en faisant des choses simples avec lui, cela vaudra tous les stages de poterie du monde !

Illustration bannière : Burn-out des enfants – © Dreams Come True
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



J'ai travaillé dans différents organismes, tous liés de près ou de loin aux questions qui me passionnent : la consommation durable et l'alimentation. J'ai...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis