L’achat d’occasion, une idée de première main

L’achat d’occasion et les friperies en ligne permettent d’économiser de l’argent, de trouver des pièces uniques et originales et, bien sûr, de réduire l’impact environnemental de notre consommation en augmentant la durée de vie des produits.

Rédigé par Annabelle Kiéma, le 12 Jul 2021, à 17 h 24 min
L’achat d’occasion, une idée de première main
Précédent
Suivant

La seconde main, l’achat malin

La seconde main n’a jamais été autant à la mode. Internet y est pour beaucoup. En effet, si la fréquentation des magasins a baissé, spécifiquement avec le Covid-19, l’achat en ligne est lui, resté stable après une augmentation de 6 % pendant le confinement(1). Simple et rapide, l’e-commerce est le meilleur moyen de comparer les prix et de trouver en quelques clics le produit offrant le meilleur rapport qualité / prix.

Mais cette facilité à faire de bonnes affaires n’est pas la seule motivation. Aujourd’hui, beaucoup rejettent en bloc la surconsommation. On s’insurge contre le gaspillage et on préfère payer moins un produit de qualité qui aura déjà été utilisé plutôt qu’un produit neuf de qualité médiocre. Ainsi, ce sont les sites de ventes d’occasion qui ont vraiment tiré leur épingle du jeu.

1 Européen sur 2 achète sur internet

En Europe, un consommateur sur deux achète aujourd’hui en ligne. Le secteur emploie 36 millions de personnes faisant de l’Europe rien que pour l’exportation(1).

vêtements d'occasion

La vente de vêtements d’occasion est en hausse – © Armin Staudt

Les Français sont les troisièmes plus gros acheteurs en ligne après les Britanniques et les Allemands. En 2020, ils ont dépensé près de 50 milliards d’euros sur des sites de e-commerce(2).

Si une grande partie des achats en ligne concerne des produits spécialisés vendus justement par des distributeurs spécialisés (électroménager, TV, Hi-Fi, vidéo, bricolage ou jardinage), la vente d’occasion n’est pas en reste. Le succès des sites spécialisés dans les produits d’occasion ne dément pas depuis ces dernières années et on estime le marché à plus de 7 milliards en 2020.

Alors, la nouvelle consommation, effet de mode ou vrai bouleversement dans les manières de consommer ?

Les spécialistes économiques s’accordent à dire que même lorsque la crise sanitaire sera derrière nous, il n’y aura pas de recul de la consommation collaborative. Ces nouveaux modes de consommation sont en train de s’ancrer dans les habitudes. Ils correspondent aussi à un idéal : si on choisit de mieux consommer, ce n’est pas uniquement par nécessité financière. C’est aussi la remise en cause d’un modèle qui ne fonctionne plus. En outre, ils ont permis l’émergence de nouveaux modèles économiques qui ont les reins solides.

livres d'occasion

Après un déménagement ou un grand tri, vendez vos livres d’occasion – © debasige

Ainsi qu’il s’agisse de jouets, de vêtements, d’électroménager, de vidéo ou de voitures, les achats d’occasion augmentent toujours. Si les voitures d’occasion représentent une part non négligeable du marché, les objets tels que les articles de décoration représentent environ 27 % des ventes, alors que les livres d’occasion représentent 12 % des ventes de seconde main en France(3). Les ventes de vêtements d’occasion ont nettement augmenté ces dernières années, représentant 16 % de parts de marché, tandis que le luxe a dépassé les 10 %.

Article mis à jour et republié

Illustration bannière : Vintage, bijoux d’occasion, matériel de puériculture : on trouve tout en occasion – © edaktion93
Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Je fais partie de ce qu’on appelle désormais les « slasheurs » : je suis rédactrice / sophrologue / et j’enseigne le français comme langue...

5 commentaires Donnez votre avis
  1. Cela me fait penser à Loire Eco Distribution qui propose des meubles de bureau d’occasion reconditionnés :loire-ecodistribution.com/9-mobilier-neuf-occasion
    Concept innovant qui permet de donner une seconde vie au mobilier de bureau !

  2. Cet article me fait penser au réseau social physique de http://www.lachaussurerouge.ch
    Quelle économie d’énergie grise, lorsque l’on se penche sur l’impact de tout objet créé!
    A vos trouvailles 😉

  3. Moi je consomme mieux en demandant de l’aide à mes voisins avec ilokyou.com

  4. Il faut que nous réaprenions à consommer. Je fais régulièrement des brocantes et le site le bon coin. Je vends ce que je trouve lors du ramassage des encombrants dans ma ville en les rénovant un peu avant. Je peux ainsi avec l’argent économisé partir en voyage. Je fais cela depuis des années et je n’ai pas attendu la crise car je me suis retrouvée seule à élever ma fille et il fallait trouver des idées pour s’en sortir. Maintenant financièrement ça va mieux mais j’ai gardé cette philosophie de vie ! Je mange local au maximum et je fais mes plats moi même. De toute manière étant diabétique je n’ai pas trop le choix que de cuisiner maison. Soyez heureux et sereins chers internautes ! coco

  5. C’est vrai que c’est super de pouvoir acheter d’occasions, j’ai trouvé un comparateur d’annonces super, zebazar.fr il cherche parmis toutes les annonces des plus grands sites d’occasions français(leboncoin, ebay, vivastre)

    Consommer d’occasion, c’est consommer responsable pour un meilleur avenir!

Moi aussi je donne mon avis