Le Riz et le riz bio, impact environnemental

Les grands aliments qui constituent le gros de l’agriculture et de l’industrie alimentaire mondiale ont un impact environnemental non négligeable. Aujourd’hui, le riz et le riz bio.

Inconvénients de la culture du riz 

  • Il faut 15 000 litres d’eau pour produire 1 seul kilo de viande ;
  • Il faut 7 000 litres pour un tee-shirt
    en coton
  • Il faut  "2 000 litres" 2 000
    litres pour produire 1kg de riz !

    En effet, le principal
    impact environnemental du riz découle de sa très forte consommation d’eau au
    moment de sa culture. 

Le plus souvent le riz est produit manuellement dans des conditions des plus précaires
 : dans toute l’Asie du Sud-Est, les plants restent repiqués à la main
dans des champs inondés et sous une chaleur accablante ; dans le
nord-est de la Thaïlande, la récolte se fait également à la main des
jours durant et surtout par des femmes munies d’une simple faucille…
De plus, ces petits riziculteurs sont souvent obligés de brader leur
récolte sur les marchés locaux pour payer leurs échéances

Très souvent des méthodes d’irrigation inefficaces
entraînent le gaspillage de grande quantité d’eau. Selon les différents lieux
de culture, l’impact du au transport peut varier fortement, dans un sens
négatif.

Riz, le choix pratique au quotidien

Il vaut mieux trouver des espèces de riz locales et qui utilisent moins
d’eau pour la croissance. Les labels
rouges s’efforcent de trouver des producteurs qui mettent en avant leur
technique d’irrigation économe.

Une alternative au riz ‘industriel' : le riz équitable et bio

Le riz appartient à cette classe de grands aliments  investis par le commerce équitable  : si le riz est cultivé dans une centaine de pays des quatre coins du monde, 90 % de sa production vient toujours d’Asie, sa terre d’origine. Or la production de riz sur ce continent sert principalement à l’autosubsistance,
c’est-à-dire qu’elle est  destinée avant tout à la consommation
locale.  Seule une très faible partie est négociée sur le marché
mondial (environ 4 %, soit 600 millions de tonne)..

Developpement durable article

Beaucoup de produits issus du commerce équitable sont labellisés bio
car l’agriculture biologique a permis à des producteurs, comme dans le
Nord de la Thaïlande, de réduire leur endettement en produisant leur
propre engrais.

A lire également au sujet du riz et du riz bio

La salade aux trois riz
L’agneau au riz fleuri
Le riz, universel et varié (1)
Le riz, universel et varié (2)