Qualité des eaux : où se baigner en toute quiétude cet été

Qualité des eaux : où se baigner en toute quiétude cet été

Depuis six ans la certification « Démarche qualité des eaux de baignade » garantit une eau de baignade de bonne qualité, sur le littoral et les eaux intérieures, en informant 7 jours sur 7 de l’état des eaux. Au niveau européenne, l’Agence européenne de l’environnement veille aussi au grain (de sable, vous l’aurez compris). Aujourd’hui, vous pouvez avoir accès à ces informations dans plus de 200 sites de baignade en France qui disposent de ce système de surveillance certifié, respectant la réglementation européenne, et plus de 21.000 au niveau européen. L’eau n’est pas propre partout pour autant.

203 plages certifiées en France

À ce jour, ce sont 203 sites de baignade en France sur 58 communes, listées dans la carte ci-dessous, qui disposent du système de surveillance certifié conforme à la législation européenne. Portant spécifiquement sur la qualité des eaux de baignade, elle permet aux vacanciers de se baigner dans une eau surveillée en permanence. En sécurité, puisque le dispositif permet d’alerter sur toute pollution rendant les eaux impropres à la baignade immédiatement.

eaux de baignade

Une qualité des eaux en progression, la France en queue de peloton

Cette certification s’inscrit dans le cadre des objectifs fixés par la Directive européenne sur la qualité des eaux de baignade pour 2015. La qualité des eaux douces et littorales de baignade s’est beaucoup améliorée ces dernières années, le pourcentage de conformité des eaux de baignade à la réglementation européenne étant passé de 60 % dans les années 1980, à plus de 95 % en 2008. Désormais, la législation européenne vise un objectif en 2015 d’un niveau de qualité au moins « suffisante » pour toutes les eaux de baignade, littorales et intérieures. On n’y est pas encore…

Trio de tête européen : Chypre, Luxembourg, Malte

Au niveau des 28 États membres de l’Union européenne, ce sont pas moins de 21.000 points d’eaux qui sont évalués par l’Agence européenne de l’environnement (AEE). Tous ont été jugés excellents à Chypre, au Luxembourg, à Malte, comme dans 97 % des cas en Grèce, 94 % en Croatie, et 90 % l’Allemagne.

Les eaux les plus médiocres ont été analysées en Estonie (6 %), suivie par l’Irlande (5 %), les Pays-Bas (5 %) et la Suède (4 %).

Pas de quoi être satisfait non plus en France, qui compte parmi le plus grand nombre de sites de baignade dont l’eau est de qualité insuffisante (105 sites, soit 3 %), avec l’Italie (107 sites de baignade, soit 2 %), et l’Espagne (67 sites, soit 3 %).

L’AEE propose une carte interactive qui permet de voir l’historique de 2004 à 2014 de l’état de chaque lieu de baignade en Europe qu’elle surveille (en anglais).

plages d'excellence plages propres

Une démarche globale

L’intérêt : la personne morale responsable de ces sites de baignade, généralement le Maire, peut informer le public de la qualité de l’eau, et éventuellement fermer la baignade en cas de pollution. Mais aussi, grâce aux techniques d’analyse rapides, rouvrir la baignade en toute sécurité après un épisode de crise. Si un risque sanitaire est constaté ou pressenti, le drapeau rouge est hissé et une interdiction temporaire de baignade est prononcée par arrêté municipal.

Qui dit qualité des eaux de baignade et suivi de leur état suggère aussi une bonne performance environnementale des territoires environnants en général, ce qui contribue à l’attractivité de ces derniers. Les communes ont donc compris l’intérêt de la démarche.

Au-delà de la garantie de sécurité sanitaire des baigneurs qui rassurera les visiteurs sur les plages concernées, la démarche permet de sensibiliser de nombreux acteurs aux impacts des activités qu’ils pratiquent et aux risques de pollutions et d’atteintes à la biodiversité marine et terrestre qu’elles peuvent générer.

On n’évitera pour autant pas les épisodes de prolifération d’algues vertes en fin d’été comme chaque année. Comme l’indiquait le récent rapport d’évaluation 2010-2015 du plan de lutte contre les algues vertes en Bretagne(1), sa mise en oeuvre a été trop lacunaire pour faire diminuer significativement le problème.

Qualité eaux de baignade

La certification « Démarche qualité eaux de baignade » a été créée en 2009 par le Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, en collaboration avec l’Association des Elus du Littoral (ANEL), l’Association Nationale des Maires des Stations Classées & des Communes Touristiques (ANMSCCT) et la Fédération Professionnelle des Entreprises de l’Eau (FP2E). En 2009, seules 9 communes avaient obtenu le label. Le site baignades.sante.gouv.fr offre des informations complètes sur le sujet.