Etes-vous victime de sexomnie ?

Etes-vous victime de sexomnie ?
Réagissez :
Donnez votre avis
Partagez :

« Chéri(e), arrête de me harceler en pleine nuit ! » ; « Comment peux tu ne pas te souvenir de nos galipettes de cette nuit ?« . Vous vous réveillez parfois en plein sommeil, sexuellement exité(e) ou en train d’entreprendre votre moitié endormie, l’air à demi-possédé, un peu comme un zombie ?

Si votre conjoint vous fait de telles remarques ; si vous êtes sexuellement actif sans vous en apercevoir, vous n’êtes pas forcément un vicieux hyperactif. En effet, vous êtes peut-être affecté par ce qui est désormais reconnu comme une maladie : la sexomnie, qui est une sorte de somnambulisme sexuel.

Sexomnie ou l’amour en dormant

La définition la plus simple du phénomène est :

Tout acte sexuel, de masturbation ou ayant pour finalité  d’obtenir du plaisir sexuel, initié durant le sommeil de l’un ou des 2 protagonistes. (1)

On peut se demander comment il est possible de faire l’amour en dormant, sans s’en rendre compte ? Et pourtant, cela arrive. Et parfois le partenaire du sexomniaque ne s’en rend pas vraiment compte « La première fois que Stéphane m’a réveillée pour faire l’amour à deux heures du matin, je n’étais pas très active moi même mais je l’ai trouvé bien silencieux, un peu comme un robot, pas expressif.« 

Comme souvent, ce genre de témoignage se conclut par le même constat : « il ne s’en souvenait pas vraiment, voire pas du tout« .

  • La sexomnie diffère du somnambulisme par un réveil plus brutal et comporte des activités motrices réduites. Mais comme le somnambulisme, le malade dispose d’une forme de conscience onirique. (2) autrement dit, il s’agit d’un état où on peut être à la fois endormi et éveillé.

Pilotage automatique et amnésie

Cela pourrait prêter à sourire, si parfois les conséquences de ce para-somnambulisme sexuel ne s’avéraient dramatiques. Certains cas de viol ou de harcèlement ont été portés devant la justice… et parfois l’accusé à été relaxé. Leurs avocats et médecins ayant démontré qu’ils étaient atteint de sexomnie, la justice les a reconnu non responsables. Les cas ne sont pas si rares : une étude canadienne récente affirme qu’une personne sur douze aurait déjà été touchée.(3)

Ainsi, depuis une vingtaines d’années (2), les sexomniaques ne sont plus considérés comme des montres mais plutôt comme des personnes plus érotisées que la moyenne. Les cas de sexomnie sont délicats d’un point de vue humain et juridique.

La sexomnie et la responsabilité juridique

Prouver la sexomnie n’est pas simple, voire difficile. Une partie du cerveau des sexomniaques est endormie, mais comme le montre l’imagerie médicale fonctionnelle, une autre partie est active. Les juges redoutent que des cas de perversité, de viols, d’attouchements avérés ne cherchent à être qualifiés de sexomnie.

Pour les conjoints, un signe qui permet de détecter la sexomnie est un comportement sexuel inhabituel : le partenaire force une position jamais pratiquée, il veut vous étrangler, il ne dit jamais un mot, il se masturbe sans se cacher mais sans jamais en parler, il ne montre aucun signe d’affection pendant l’acte, n’embrasse pas, garde les yeux ouverts…

Atuces pour éviter la sexomnie

1 – Repérer et analyser les situations de stress (facteur favorisant les crises).
2 – Éviter les exercices violents en soirée ; ils augmentent la température du corps et sont des excitants.
3 – Pratiquer des exercices de relaxation pour détendre son corps et son cerveau.
4 – Dîner léger, sans alcool (qui est un excitant).
5 – Boire une tisane avant le coucher (tilleul, verveine, camomille ou fleur d’oranger).
6 – Baisser la température de la chambre à 20º max.(4)
7 – Réguler votre sommeil grâce à la luminothérapie.

*

Je veux témoigner

(1) Colin Shapiro, 2003.

(2)  Isabelle Arnulf, neurologue à l’hopital de la Pitié à Paris

(3) Selon une autre étude canadienne, de juin 11 a établi que 8% des patients venus consulter dans des cliniques du sommeil souffraient de sexomnie. Trois fois plus d’hommes que de femmes.

(3) Le 1er cas de sexomnie a été publié dans le Singapore Medical Journal de dec. 1986 au sujet d’un homme de 34 ans qui s’adonnait toutes les nuits au plaisir solitaire ; ce dont s’est plaint son épouse.

(4) 6 conseils suggérés par http://psychologie.aujourdhui.com

Réagissez :
Donnez votre avis
Envoyer cet article par e-mail

20 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonsoir
    Mon copain est lui aussi atteint de sexomnie. Généralement soit il se masturbe soit il tente la pénétration, une petite tape ou je le repousse gentiment et généralement ça suffit. Mais dernièrement il est devenu plus violent et entreprenant durant ces genre de « crises », à un tel point que la dernière fois je m’en suis sentie limite violée et que j’ai peur, qu’est ce que je pourrais faire pour qu’il cesse tout ça ?

  2. bonjour! j’ai une très jolie femme, je l’aime vraiment, chose grave, elle aime dormir beaucoup pendant vers 20h et moi souvent j’ai envie d faire l’amour avec lui durant le meme moment, mais impossible car elle est endormi et j ai peur d’etre jugé comme violeur! que pourrais-je faire?

  3. Cela m’est arrivé de faire l’amour à ma femme durant la nuit sans m’en rendre compte. Au petit matin elle me le disait, elle ne s’en plaignait pas….

    • Je vous conseille dans parler avec
      elle et essayer de trouver des
      compromis

    • C’est très bien, mais il ne faudrait pas faire passer un cas pour une généralité.

      J’espère seulement que vous ne voulez pas dire par là que toutes les femmes devraient « ne pas s’en plaindre ».

  4. Mon ami est également atteint de sexomnie et il parait que sa femme a été effrayé par cela. Du coup, ils ont consulté un sexologue. Est ce que consulter est il nécessaire?
    Loveandvibes

  5. Bonjour,
    ça m’est arrivé une fois, mais je ne savais pas que ça s’appelait sexomnie. Par contre, avec mon partenaire, on s’est arrangé pour que mon insomnie soit régulier en dormant bien car on pense que c’est une sorte de crise d’angoisse. bonne chance à vous!
    Loveandmag

  6. pourquoi mon acte d’amour violent me nuit toujours en pleine nuit ! ?,? ma masturbation solitaire est indésirable pour moi même et ne donne rien à personne pourquoi ma solitude sexuelle ?

    • pense que c’est parce que vous
      avez besoin Ressentir le plaisir
      vous sentir bien

  7. je suis agité de violentes masturbation la nuit sans raisons

  8. oui, je veux témoigner

  9. cela fait plusieurs mois que je fais subir des actes non désirés a ma compagne ,pendant mon sommeil je lui prend les mains pour qu’elle me masturbe ou je la touche avec insistance et si elle retire ses mains je lui remet.. Elle me raconte que je suis parfois violent dans mes gestes et que j’ai vraiment de la force pendant que je dors, elle en souffre vraiment mais je ne me souvient jamais de ses actes! parfois meme elle me crie dessus et je lui réponds inconsciemment.. Pensez vous qu’il s’agisse de cette maladie? avez vous des solutions?

  10. Je suis moi même sexonomie et depuis bien longtemps mais depuis peu je connais le nom de cette « maladie». Je suis somnambule depuis tout petit, les tours de la pièce se sont changer en acte sexuelle
    Ma copine actuelle le supporte plutôt bien, elle sait que je suis comme ça donc cela ne la choque plus. Cela fonctionne par période cela peut s’arrêter pendant 2 mois puis reprend pendant une semaine. Je me réveille souvent à la fin de l’acte (quand il y en n’a) ou alors dénudé en ayant froid. J’ose en parlé à personne peur que l’on me prend pour un pervers sexuelle.
    @+++

  11. Mon couple est en souffrance car d’après mon mari je me donne du plaisir tous les soirs or g ne me rappelle de rien. Comment me sortir de cette maladie j’en peux plus c’est vraiment humiliant.

  12. Ma compagne et moi même pour des raisons religieuse, avons décidés de ne pas faire l’amour avant le mariage.
    Cependant, nous nous sommes retrouvé dans le même lit cette nuit et involontairement j’ai bloqué ces jambes, bloqué ces bras et l’ai empêché de bouger afin de la pénétrer. C’est seulement après 1 ou 2 min de pénétration que je me suis réveillé.
    Je ne sais pas quoi penser, car cela est un geste de viol !!
    Quand on aime une personne seul sont bonheur nous importe.
    Elle ne me verra plus comme cette homme pure !!
    Que faire pour passer au dessus de cela ?

  13. Cela fait 2 soirs en 1 mois que ma copine me rappel qu’on a eu un rapport en pleine nuit, à mon initiative.. Cependant je n’arrive pas à me souvenir du moindre moment, de la moindre position effectué à ce moment là.
    A vrai dire ça plait à ma compagne, mais cela dit, je n’ai pas spécialement envie d’en parler à mon entourage, et ai peur de dormir chez des amis après une soirée..

  14. Je me suis levé ce matin, et ma femme me reparle du monstre.
    C’est celui qui me hante, parfois, la nuit.
    Drôle et incompréhensible comportement … impossible à chaque fois de me souvenir du commencement .
    Cela ne la dérage pas, c’est l’essentiel, vivre avec cette soi-disant « maladie » e me dérange pas.
    D’ailleurs, c’est un peu fort de sirop que de la classer dans cette catégorie ..
    @+++

    • Que ça ne dérange pas votre compagne est une chose, mais d’autre personne peuvent imposer une relation sexuelle sans leur consentement, et là, oui c’est grave.

Moi aussi je donne mon avis