La révolution domotique au service de la performance énergétique

Avec la généralisation des smartphones, la domotique est un véritable atout pour lutter contre le gaspillage d’énergie, pour faire des économies sur sa facture et faciliter sa vie au quotidien.

La révolution domotique au service de la performance énergétique

De plus en plus de ménages français sont séduits par les solutions domotiques : thermostats, radiateurs, ou encore ampoules connectés. Des équipements qui répondent largement au mot d’ordre de consoGlobe.com : « consommer mieux, vivre mieux ».

La domotique plait pour économiser de l’énergie

Selon une étude du site maisonàpart.com effectuée auprès de ses lecteurs, 63 % ont plébiscité les objets connectés pour réaliser d’intéressantes économies d’énergie et améliorer le confort thermique. En effet, en connectant divers équipements domestiques comme les volets, ou l’électroménager, à un système centralisé, il est possible d’automatiser leur fonctionnemen, ou bien de les programmer selon vos besoins et vos envies, tout en les pilotant via un Smartphone, ou une télécommande.

Par exemple, en mettant en place un système d’éclairage connecté, vous n’avez plus à craindre de laisser la lumière allumée. Couplée à des détecteurs de mouvement, la lumière ne s’allumera qu’en cas de besoin.

Les ampoules connectées, pour un éclairage moins onéreux et plus agréable

La lumière connectée est facile à configurer. On relie ses ampoules ou des lampes autonomes à un réseau WiFi ou par Bluetooth, ce qui permet de prendre le contrôle des lumières de sa maison. On peut en modifier l’intensité et les couleurs, mais aussi allumer ou éteindre ses ampoules à distance, modifier l’intensité des couleurs, programmer un allumage ou l’extinction, y compris l’extinction automatique quand un utilisateur quitte la pièce.

Philips a été un précurseur avec sa gamme Hue. Samsung, LG ou encore Lifx – une ampoule intelligente lancée grâce à une levée de fonds spectaculaire d’1,3 million d’euros sur la plateforme de crowdfunding kickstarter – ont suivi quelques mois après.

Il est également possible d’investir dans des prises intelligentes et connectées (en anglais, on les appelle les smart plugs). Ces dernières peuvent alimenter ou couper à distance l’alimentation des appareils qui y sont connectés, mais également vous informer sur leur consommation.

En termes de confort thermique et d’économies de chauffage, les thermostats dits « intelligents » sont des solutions de plus en plus populaires. En théorie, ils permettent de réaliser des économies importantes : de 15 % à 40 % selon les foyers. Ce qui allège bien évidemment la facture. Cependant, pour profiter du confort thermique avec la domotique, l’isolation de la maison reste indispensable. En effet, une isolation thermique efficiente vous évitera les pertes de chaleur inutiles, grâce à des matériaux performants, par exemple en fibre de bois.

Les thermostats intelligents capable d’apprendre

Les société Nest, Netatmo, ou la jeune entreprise française Qivivo ont lancé sur le marché divers thermostats intelligents. Les anglophones ou les branchés parlent de smart thermostats.

Ce type de thermostat est simple à installer et à utiliser. Ils peuvent être contrôlés à distance grâce à une application et intègrent un capteur de présence pour adapter le niveau du chauffage. Certains peuvent apprendre des ressentis de l’utilisateur, leur permettant d’intégrer ces « corrections » dans les paramètres de pilotage du chauffage pour s’adapter à lui.

Ils prennent en général en charge le chauffage aux gaz, pompe à chaleur, fioul et bois à commande par contact sec, mais également le chauffage électrique à commande par fil pilote. Un atout, quand on sait qu’environ 50 % des logements français sont chauffés par des radiateurs électriques, et qu’une partie est équipée d’un système de commande par fil pilote.

Les prix sont significatifs, mais sont rapidement remboursés par les économies permises :

Qivivo : 149,90 euros

Netatmo : 169,90 euros

Nest : 249 euros

Perspectives pour 2016

L’étude « Référence des Équipements Connectés » menée par l’institut GfK auprès de 10.000 foyers français en septembre 2015 rapporte que 75 % sont séduits par la maison connectée. L’année 2016 devrait donc illustrer la croissance du marché de la domotique, au vu de l’intérêt des consommateurs pour ce type d’équipement, que ce se soit pour améliorer le confort, ou la sécurité de leur domicile. Les problématiques liées au vieillissement de la population et aux opportunités offertes par la santé connectée sont également au centre des futures solutions domotiques.

La croissance de la domotique pourrait avoir un impact économique, par exemple, par la création de nouveaux emplois pour la fabrication des équipements, ou encore leur installation dans les foyers. Pour son compteur intelligent Linky, le groupe EDF annonce près de 10.000 emplois, d’ingénieurs en exploitation, informatiques et génie civil d’ici 2021.

En outre, les grands projets d’aménagement comme l’Eco-Vallée de la ville de Nice, ou celui d’Évreux, devraient contribuer à l’essor des objets connectés. Vous n’avez pas finis d’être branchés chez vous, que vous le vouliez ou non.