Voitures écologiques, les révélations du Mondial de l’auto 2014

Rédigé par Planète Verte, le 15 Oct 2014, à 17 h 06 min

Tesla Model S : la californienne branchée séduit le monde entier

Crédit photo : © Tesla Magazine

Crédit photo : © Tesla Magazine

La Model S est l’une des rares berlines 100 % électrique (sinon la seule !) à afficher 500 km d’autonomie et un tableau de bord tactile de 17 pouces. Implanté cette année en plein coeur du hall principal, Tesla Motors France a profité de sa présence sur le Mondial de l’Auto 2014 pour annoncer une collaboration avec CGI, filiale du Groupe Société Générale, avec qui la firme californienne a choisi de lancer Tesla Finance.

Ce programme permettra aux futurs acquéreurs de la Model S de bénéficier d’un tarif mensuel de 676€, avec des économies additionnelles d’environ 271€ par mois pour un véhicule électrique. De quoi concurrencer sérieusement les thermiques allemandes… !

Eolab : le clou du spectacle !

Crédit photo : © Renault

Crédit photo : © Renault

Attention, performances : ce concentré de technologies ne consomme qu’un litre aux 100 km en mode thermique ! Renault qui fait habituellement le « buzz » avec sa gamme 100 % électrique Z.E. (Twizy, Zoé, Fluence et Kangoo) s’oriente vers l’hybride rechargeable avec le projet EOLAB.

Présenté à l’occasion du Mondial de l’Auto 2014 à Paris, ce modèle est équipé d’une boite de vitesses à 3 rapports, lesdeux premiers étant dédiés à l’électrique et le troisième au thermique. Cette voiture possède en effet un moteur thermique 3 cylindres essence de 75 ch, et un moteur électrique alimenté par une batterie lithium-Ion de 6,7 kW assurant des parcours en tout électrique pouvant atteindre les 60 kilomètres.

Vous aussi, venez tester jusqu’au 19 octobre prochain les modèles électriques des constructeurs Renault, BMW, Kia, Nissan, Smart et Tesla dans le Hall 2.1 du Mondial de l’Automobile de Paris.

Plus d’infos sur www.mondial-automobile.com

*

rocketskates rollers électriques patins à roulettes acton

Lisez plus sur les véhicules électriques et les bornes de recharge :

> Article réalisé pour la lettre « Transport et Mobilité durables » éditée par consoGlobe et Planète-Verte :
Voir la dernière édition

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




6 commentaires Donnez votre avis
  1. une aide de 10 000 euros c’est bien… pour quelques milliers de véhicules ça va , mais lorsque il faudra subventionner plusieurs dizaines voire centaines de milliers de véhicules

  2. La voiture électrique, il faut bien en recharger les batteries : soit par le moteur thermique à essence ou diesel, pour une hybride, et dans ces conditions, je n’en vois pas l’intérêt, soit sur le secteur,et dans ces conditions, on utilise les centrales électriques traditionnelles. Ça n’est vraiment intéressant, que lorsqu’on récupère de l’énergie au freinage, pour la réinjecter, ensuite à l’accélération. C’est le cas, à l’heure actuelle, pour les voitures de F1. Comme quoi, les courses automobiles, ne sont pas tout à fait inutiles, ce sont les laboratoires pour les voiturs de demain !
    On parle beaucoup de la batterie Li-ion, mais, à ma connaissance, on ne trouve guère du lithium, en abondance, que dans le désert de l’Atacama, en Amérique du Sud. Est-ce un grand changement avec la localisation, dans certains pays, du pétrole et du gaz naturel ?
    Les partisans de la voiture à hydrogène, savent-ils comment obtient-on, industriellement, de l’hydrogène ? (Réponse dans mes précédents courriers).
    Et pour terminer : évidemment, quelle est la source des différentes subventions pour favoriser telle ou telle orientation énergétique : le contribuable, bien sûr, et tout est affaire de lobbying !

  3. Je crois à la voiture électrique si celle-ci est rechargée par du solaire.

    A la maison, le toit de son garage peut stocker de l’énergie toute la journée pour recharger la voiture la nuit.
    Et partout ou l’on va, on pourrait recharger avec une borne solaire qui existerait partout: suffit de recouvrir les parking en y mettant des toits solaires. A l’exemple des « supercharger » de tesla (aller voir sur leur site).
    Ou même, des charges sans contact sur tous les parkings. Suffit de se garer, et hop ça charge un petit peu out le temps, lentement.
    ça + la voiture automatique (google car & co) + des voitures communicantes entre elles (attention 3 voitures devant il y a un freinage d’urgence).. etc.. Et voilà on est dans le futur ou tout se passe fluide et en douceur..sans trop polluer et sans s’énerver.

  4. D’accord avec Pitchounette, c’est un piège à cons. Il n’y aura rien d’écologique là-dedans tant que les centrales nucléaires existeront.
    Et le gpl c’est encore un produit du pétrole. Rien de renouvelable…
    Oui la voiture à air comprimé, oui avec hydrogène…. A quand des infos sur le sujet?

  5. Une fois qu’ils auront équipé un grand nombre d’automobilistes en voiture électrique (comme le diesel !), ils diront « ben si on ferme les centrales électriques, comment fonctionnera votre voiture ? »… parce qu’il ne faut pas oublier que la voiture fonctionne au nucléaire !!! Et toutes les batteries, on les recycle comment ? Encore un beau piège à con payé par le contribuable (ben oui, les primes et autres « super bonus » ça vient d’où ? et ça coûte combien ?)

Moi aussi je donne mon avis