Voitures écologiques, les révélations du Mondial de l’auto 2014

Rédigé par Planète Verte, le 15 Oct 2014, à 17 h 06 min

Lexus NX 300h : le SUV hybride par excellence

Crédit photo : © Breezcar

Crédit photo : © Breezcar

Pour ceux qui ne souhaitent pas faire dans la demi-mesure, Toyota, précurseur de la voiture écologique, présente cette année avec sa marque premium Lexus, le SUV NX 300h. Ce véhicule à l’esthétique très travaillée dispose de quatre cylindres essence de 2,5 l et développant 155 ch, et de deux moteurs électriques, l’un à l’avant, l’autre à l’arrière, respectivement de 143 ch et 68 ch.

La particularité de ce véhicule est qu’il possède un toit vitré panoramique qui amplifie le sentiment d’espace. Commercialisé à partir de 39 590 euros, il bénéficie d’un bonus/malus neutre.

SOUL EV : le crossover 100 % électrique de KIA

Crédit photo : © KIA

Crédit photo : © KIA

Parmi les nouveaux véhicules hybrides et électriques présentés lors du mondial de l’auto 2014, Kiaa officialisé le lancement de son crossover électrique : le Soul EV. Animé par un moteur électrique de 81,4 kW qui développe un couple de 285 Nm, ce modèle possède une autonomie de 200 km environ et est rechargeable en 5 heures sur une wall-box dédiée.

Compatible avec la charge rapide CHAdeMO, qui accepte jusqu’à 100kW de puissance, soit une charge à 80 % en 22 minutes seulement (30 minutes pour un chargeur 50 kW), ses courbes ne sont pas sans rappeler celles de la célèbre Mini. Reste à voir si ce crossover rencontrera le même succès.

Ford Mondeo : l’américaine se fait hybride

Crédit photo : © Ford

Crédit photo : © Ford

Ford a profité du Mondial pour dévoiler la version hybride de son modèle phare : la Ford Mondeo. Premier véhicule à double motorisation à être disponible dans les concessions européennes de la marque, elle dispose d’une puissance de 188 ch pour des émissions de seulement 99g de CO2/km. La motorisation hybride est proposée à partir de 33 700 euros par le constructeur américain.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




6 commentaires Donnez votre avis
  1. une aide de 10 000 euros c’est bien… pour quelques milliers de véhicules ça va , mais lorsque il faudra subventionner plusieurs dizaines voire centaines de milliers de véhicules

  2. La voiture électrique, il faut bien en recharger les batteries : soit par le moteur thermique à essence ou diesel, pour une hybride, et dans ces conditions, je n’en vois pas l’intérêt, soit sur le secteur,et dans ces conditions, on utilise les centrales électriques traditionnelles. Ça n’est vraiment intéressant, que lorsqu’on récupère de l’énergie au freinage, pour la réinjecter, ensuite à l’accélération. C’est le cas, à l’heure actuelle, pour les voitures de F1. Comme quoi, les courses automobiles, ne sont pas tout à fait inutiles, ce sont les laboratoires pour les voiturs de demain !
    On parle beaucoup de la batterie Li-ion, mais, à ma connaissance, on ne trouve guère du lithium, en abondance, que dans le désert de l’Atacama, en Amérique du Sud. Est-ce un grand changement avec la localisation, dans certains pays, du pétrole et du gaz naturel ?
    Les partisans de la voiture à hydrogène, savent-ils comment obtient-on, industriellement, de l’hydrogène ? (Réponse dans mes précédents courriers).
    Et pour terminer : évidemment, quelle est la source des différentes subventions pour favoriser telle ou telle orientation énergétique : le contribuable, bien sûr, et tout est affaire de lobbying !

  3. Je crois à la voiture électrique si celle-ci est rechargée par du solaire.

    A la maison, le toit de son garage peut stocker de l’énergie toute la journée pour recharger la voiture la nuit.
    Et partout ou l’on va, on pourrait recharger avec une borne solaire qui existerait partout: suffit de recouvrir les parking en y mettant des toits solaires. A l’exemple des « supercharger » de tesla (aller voir sur leur site).
    Ou même, des charges sans contact sur tous les parkings. Suffit de se garer, et hop ça charge un petit peu out le temps, lentement.
    ça + la voiture automatique (google car & co) + des voitures communicantes entre elles (attention 3 voitures devant il y a un freinage d’urgence).. etc.. Et voilà on est dans le futur ou tout se passe fluide et en douceur..sans trop polluer et sans s’énerver.

  4. D’accord avec Pitchounette, c’est un piège à cons. Il n’y aura rien d’écologique là-dedans tant que les centrales nucléaires existeront.
    Et le gpl c’est encore un produit du pétrole. Rien de renouvelable…
    Oui la voiture à air comprimé, oui avec hydrogène…. A quand des infos sur le sujet?

  5. Une fois qu’ils auront équipé un grand nombre d’automobilistes en voiture électrique (comme le diesel !), ils diront « ben si on ferme les centrales électriques, comment fonctionnera votre voiture ? »… parce qu’il ne faut pas oublier que la voiture fonctionne au nucléaire !!! Et toutes les batteries, on les recycle comment ? Encore un beau piège à con payé par le contribuable (ben oui, les primes et autres « super bonus » ça vient d’où ? et ça coûte combien ?)

Moi aussi je donne mon avis