Veaux maltraités : une nouvelle vidéo choc de L214

L’association L 214 vient de dévoiler de nouvelles images de maltraitance animale dans l’un des plus grands abattoirs de veaux de France, en Dordogne.

Rédigé par Paul Malo, le 21 Feb 2020, à 10 h 00 min

L214 vient de dévoiler de nouvelles images filmées au sein de l’un des plus importants abattoirs de veaux en France, Sobeval, appartenant au groupe hollandais Van Drie.

La question de l’abattage rituel

Au sein de cet abattoir industriel situé en Dordogne, 3.400 veaux sont tués chaque semaine, soit une cadence d’environ 90 veaux à l’heure. « Tous les types d’abattage y sont pratiqués : abattages standards et rituels (casher et halal) », précise l’association L214. Mais « les violations de la loi sont multiples et concernent tout autant l’abattage rituel que l’abattage standard. Elles impliquent une souffrance accrue des animaux. » L214 a d’ailleurs décidé de porter plainte auprès du procureur de la République de Périgueux pour sévices graves envers des animaux et demande la fermeture d’urgence de l’abattoir.

« Concernant les abattages casher et halal, la plupart des veaux sont tués sans étourdissement. Lorsqu’il y a égorgement sans étourdissement préalable, la loi exige que les animaux soient immobilisés jusqu’à ce qu’ils ne présentent plus aucun signe de conscience ou de sensibilité. Un contrôle systématique de cette perte de conscience doit être effectué avant de mettre fin à l’immobilisation, ce qui n’est pas le cas à l’abattoir Sobeval. »

(attention images pouvant choquer les personnes les plus sensibles)

L’abattage standard pas en reste

Par ailleurs, « pour augmenter les cadences d’abattage, l’abattoir Sobeval utilise un pistolet d’étourdissement de type « pneumatique » qui n’a pas besoin d’être rechargé entre chaque animal, souligne l’association. Contrairement à l’obligation réglementaire, à l’abattoir Sobeval la tête des veaux n’est pourtant jamais immobilisée au moment de leur étourdissement. Tous les étourdissements sont donc réalisés en violation de la réglementation. Ainsi, de nombreux tirs mal ajustés doivent être répétés, blessant les animaux sans les rendre inconscients. » L’abattoir Sobeval a pour sa part décidé de porter plainte pour diffamation publique contre l’association L214, estimant que « ces allégations portent atteinte à l’honneur de la Sobeval et de ses opérateurs formés et soucieux du respect de la protection animale ».

Scandale sanitaire dans un abattoir en Pologne

« Des élevages intensifs à l’abattage industriel, des milliers de veaux tués à l’abattoir Sobeval n’auront connu que l’enfer, estime Sébastien Arsac, cofondateur de L214. Le pire reste l’abattage sans étourdissement. Halal ou casher, les animaux peuvent agoniser en toute conscience pendant de longues minutes. Il faut mettre un terme à l’abattage sans étourdissement. Mais il ne faut pas se voiler la face, l’abattage standard n’est pas en reste. » Pour l’association « cette enquête montre une nouvelle fois l’urgence d’interdire l’abattage des animaux sans étourdissement préalable, demandée par l’ensemble des associations de défense des animaux et 85 % des Français », selon un sondage IFOP pour 30 Millions d’amis.

Illustration bannière : L214 dévoile une nouvelle enquête menée dans l’un des plus gros abattoirs de veaux de France © Photoagriculture Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. C’est horrible, j’en ai pleuré!!! :comment des êtres soi-disant « humains » peuvent faire ces horreurs et puis rentrer chez eux,et vivre normalement sans avoir en tête la souffrance immense de tous ces pauvres animaux qu’ils martyrisent ????!!!!

    • horreur mon dieu se n’est pas joli pas possible il doivent être punis avec des bonnes amandAmendes Brigitte bardot pouvez vous faire quelques chose merci

Moi aussi je donne mon avis