Nouveau scandale sanitaire dans un abattoir en Pologne

Un nouveau scandale alimentaire à l’échelle européenne est-il sur le point d’éclater ? Des vaches malades, incapables de marcher, traînées au sol dans un abattoir en Pologne… Et pourtant la viande sera mise sur le marché.

Rédigé par Maylis Choné, le 28 Jan 2019, à 11 h 40 min

En Pologne, de tristes images tournées en caméra cachée dans un abattoir, et diffusées il y a quelques jours montrent des vaches malades traînées au sol pour être abattues. Problème, la viande sera mise en circulation et vendue au même titre que de la viande saine, sans aucun contrôle.

Pologne : des vaches malades abattues… pour leur viande

Des images tournées clandestinement par un journaliste de Superwizjer infiltré et diffusées sur la chaîne de télévision TVN24  dans un abattoir en Pologne, ont permis de faire la lumière sur un phénomène qui semble assez fréquent : l’abattage de vaches malades, sans contrôles sanitaires d’un vétérinaire.

Sur la vidéo, on voit des vaches traînées par un treuil dès la sortie du camion. Incapables de se mettre debout, elles seront abattues, de nuit, en toute clandestinité et en l’absence même du vétérinaire censé contrôler la santé des bêtes. Pire, la viande, sera embellie (escarres et tumeurs retirées) pour ensuite rejoindre les tonnes de viande destinées à la consommation.

Empêcher que la viande ne soit vendue à l’étranger

Paul Roger, vétérinaire et président de la Animal Welfare Science, Ethics and Law Veterinary Association, a déclaré au Guardian(1) : « C’est totalement inacceptable de tuer des animaux dans cet état et de les mettre dans la chaîne alimentaire. Il n’y a aucun moyen de savoir ce qui ne va pas avec les animaux. Vous pouvez deviner, mais c’est tout ce que vous pouvez faire, sans faire un examen post-mortem complet. »

Des vaches malades menées à l’abattoir © Superwizjer/capture d’écran

Selon le journaliste, ce genre de pratique fréquente, a lieu dans plusieurs abattoirs de Pologne et nécessite une réelle organisation. Tout paraît parfaitement ficelé. « S’il y a la moindre preuve qu’une partie de cette viande a quitté la Pologne (la Pologne exporte 415 millions de kg de viande bovine, pour une valeur de plus de 1,5 milliard de dollars), il y aura un potentiel d’alerte à l’échelle européenne, avec la participation de nombreuses agences réglementaires et potentiellement des forces de police de toute l’Europe. »

Pour visionner la vidéo (en polonais), rendez-vous ici

La suite de l’affaire : ici

Illustration bannière : Carcasse de boeuf en bout de chaîne d’abattage – © Focus Luca
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




3 commentaires Donnez votre avis
  1. Encore une bonne raison d’acheter FRANÇAIS.

  2. Et l’Europe, là, elle fait quoi ?
    Rien, bien sur, il ne s’agit que de souffrances, déjà qu’elle se fou de celles des humains, alors des animaux … tant qu’il n’y a pas de fric en jeu ….!!!
    Un boycott, pourrait changer la donne

Moi aussi je donne mon avis