Scandale sanitaire : de la viande avariée polonaise vendue en France !

On vous annonçait lundi 28 janvier les risques d’un nouveau scandale alimentaire dû à la mise en vente de viande de bovins malades mis à mort en secret dans un abattoir polonais. Et cela se confirme : de la viande avariée polonaise a été retrouvée en France dans plusieurs entreprises !

Rédigé par Séverine Bascot, le 1 Feb 2019, à 11 h 40 min

Un nouveau scandale alimentaire à l’échelle européenne est en train d’éclater suite à la vidéo tournée en caméra cachée dans l’abattoir de Kalinowo, à une centaine de kilomètres de Varsovie en Pologne, grand pays exportateur de viande en Europe. On y voyait des vaches malades, incapables de marcher, traînées au sol jusqu’aux chaines d’abattage…

3 tonnes de viande de vaches malades exportées dans 10 pays de l’UE

Sur la vidéo, on peut voir des vaches traînées par un treuil dès la sortie du camion. Incapables de se mettre debout, elles ont été abattues de nuit, en toute clandestinité et en l’absence d’un vétérinaire censé contrôler la santé des bêtes.

Pour en savoir plus, lire aussi : Nouveau scandale sanitaire dans un abattoir en Pologne

Une enquête a immédiatement été ouverte en Pologne, mais les craintes se sont rapidement confirmées : la viande embellie (escarres et tumeurs retirées) a rejoint les tonnes de viande de boeuf destinées à l’exportation vers plusieurs pays de l’Union européenne, dont la France !

Carcasses de bovins pour exportation © pixelpeter

Près de 800 kg ont déjà été retrouvés en France

Les services sanitaires de ministère de l’agriculture, en alerte, ont déclaré à CNEWS avoir retrouvé 795 kg de cette viande avariée dans 9 entreprises françaises « dupées ».  150 kg auraient déjà été récupérés, et le ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, s’est voulu rassurant en estimant que l’on saurait « dans la journée » où sont les 650 kg manquants, car pour reprendre ses mots : « la traçabilité des produits lorsqu’ils arrivent en France marche plutôt bien ».

En attendant, « on ne sait pas s’ils sont partis dans le commerce, cela a pu rester dans des frigos » !

Le Commissaire européen à la Santé et à la sécurité alimentaire, Vytenis Andiukaitis, a appelé les autorités compétentes polonaises à veiller au respect des normes sanitaires européennes et a annoncé une inspection en Pologne la semaine prochaine.

Mise à jour au 03/02/2019

Sur les 795 kg de viande de boeuf frauduleuse, 500 kg ont été détruits et 150 kilos ont déjà été écoulés vers les boucheries, grossistes et restaurants de France.

Selon le ministère de l’Agriculture samedi 2 février au soir, si « une partie de ces lots a pu être retirée du marché », en revanche, une autre partie a déjà été vendue à des consommateurs et font donc l’objet d’un rappel. « Ce qui est compliqué, c’est que les 145 kilogrammes ont été mélangés à des viandes de différentes origines […] On ne peut plus les identifier en tant que tels », a expliqué le ministère à l’AFP, sans être en mesure de préciser s’il s’agissait de viande hachée ou de pièces entières.

Illustration bannière : Avant de partir à l’abattoir – © Yana Vasileva
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Voyageuse insatiable, j'ai parcouru le monde autant pour des raisons personnelles que professionnelles : rien de mieux pour prendre la mesure de l'état de la...

3 commentaires Donnez votre avis
  1. Le vrai scandale c’est la maltraitance épouvantable des animaux dans les abattoirs !

  2. mERCI DE ME RETIRER DE VOTRE LISTE

    • Séverine Bascot

      Bonjour, de quelle liste parlez-vous ? Nous n’inscrivons personne de force nul part.
      S’il s’agit des notifications, il vous suffit d’aller sur la cloche blanche sur fond rouge en bas à gauche de l’écran pour les désactiver
      merci de votre fidélité

Moi aussi je donne mon avis