L214 dénonce l’horrible scandale des ‘vaches à hublots’

Ses pratiques ne relèvent pas de la stricte nécessité : l’association L214 porte plainte contre le centre d’expérimentation de Saint-Symphorien(Sarthe) de la marque Sanders, leader français de la nutrition animale, à Saint-Symphorien.

Rédigé par Paul Malo, le 21 Jun 2019, à 10 h 25 min

On appelle « vache à hublot » une vache fistulée : c’est-à-dire équipée sur l’abdomen d’une canule (sorte de hublot en plastique de 15 à 20 cm) fermée par un clapet. Ce dispositif « spectaculaire » et horrible permet d’intervenir directement dans la panse de l’animal. Le but ? Analyser le bol alimentaire des ruminants pour la recherche en nutrition animale. Pour L214, ce sont des recherches hors la loi justifiées par aucune nécessité.

Le but des « vaches à hublots » : augmenter la productivité

Les images n’ont pas choqué que Nagui. Les dernières révélations de L214 ont fait découvrir au grand public les coulisses du centre d’expérimentations où sont élaborés et testés les aliments pour animaux de la marque Sanders, leader français de la nutrition animale, et filiale du groupe Avril(1).

Des vaches à hublot, des poulets difformes, des cochons, veaux, lapins malades et enfermés dans des cages minuscules… « Vitrine de l’élevage français », ce centre dit respecter le « bien-être animal ». Pourtant difficile de rester insensible face à de telles horreurs !

Ces images ont été tournées entre février et mai 2019, au sein de la station expérimentale de Sourches à Saint-Symphorien, dans la Sarthe. Le but de tout cela : augmenter la « productivité » des animaux, encore et toujours.

Ce n’est pas la première fois que L214 épingle le groupe Avril. En début de mois déjà, l’association et la Fondation 30 millions d’amis ont révélé les images accablantes d’un élevage intensif de poules pondeuses du Morbihan.

De telles expériences ne sont hélas pas isolées, d’autres du même genre sont menées au sein d’organismes publics comme l’INRA (Institut national de la recherche agronomique), l’IDELE (Institut de l’élevage), l’ITAVI (Institut des productions avicoles, cunicoles et piscicoles) ou l’IFIP (Institut du porc). Pourtant, selon la loi, de telles expérimentations sur les animaux ne peuvent en principe être menées qu’en cas de « stricte nécessité ».

Stopper cette course à la performance

C’est pourquoi L214 a décidé de porter plainte auprès du procureur de la République du Mans contre ce centre pour expérimentations illégales et sévices graves sur les animaux. L’association interpelle aussi le gouvernement quant à ces pratiques, et adresse une pétition aux ministres de la Recherche et de l’Agriculture demandant que cesse ce type de recherches, qu’elles soient privées ou publiques. « Il est grand temps de remettre ce système inique en question », déclare Brigitte Gothière, cofondatrice de l’association L214.

Une exploitation de vaches laitères © Sustov Denis

« Il faut mettre un terme à cette course à la performance qui se fait au détriment de la santé des animaux et de notre santé. Exigeons l’arrêt de ces expériences », appelle également Nagui. Sanders affirme que ces expérimentations menées sur les vaches laitières visent aussi la réduction des gaz à effet de serre, ainsi que la santé des animaux en vue d’une démédication.

Pourtant, lors de la visite de l’élevage de vaches fistulées par de jeunes étudiants en agriculture dont L214 a pu obtenir les images, seule l’optimisation de l’efficacité alimentaire de la ration était mentionnée. Est-ce qu’obtenir des animaux plus productifs relève réellement de la stricte nécessité ?

Pour en savoir plus et signer la pétition, rendez-vous ici

Illustration bannière : Vache avec un hublot dans la ferme expérimentale de Sanders – © L214/Capture d’écran Youtube
Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Je trouve tout simplement plus que HONTEUX, SCANDALEUX ET INACCEPTABLE VOIRE ABOMINABLE ! L’être humain est devenu la pire des espèces au monde qui soit, et ce genre « d’expériences ignobles, immondes, infâmes et intolérables » à l' »encontre d’animaux dont ici des pauvres vaches ne fait que démontrer et prouver toujours plus à quel point l’humain est descendu plus bas que terre, avec plus aucune valeur, aucune éthique, aucune morale, aucune grandeur, aucune sensibilité ni émotions, bref il est devenu complètement VIDE ET MORT! tous ces malheureux animaux qui subissent et subissent au quotidien les pires des horreurs, les pires des atrocités, les pires des maltraitances et tortures, barbaries alors qu’ils sont tous DES ETRES VIVANTS A PART ENTIERE AUTANT QUE NOUS ET COMME NOUS!
    Que faut il donc à la population pour qu’elle ouvre les yeux, le coeur, et que les consciences s’éveillent enfin en faveur des animaux ? Il est impensable vraiment d’accepter et tolérer de cautionner de telles horreurs et monstruausités envers des animaux, que fait donc le gouvernement qui laisse faire et faire, qui reste indifférent, insensible face à la souffrance animale, face à la misère animale, face à l’exploitation immonde d’animaux par des humains et pour des humains ?….. Nous sommes en 2019 et de plus en plus de personnes se disent très sensibles et révoltées de tout ce que des humains font subir au quotidien aux animaux dans tous domaines. Nous ne valons pas plus que les animaux loin de là ! et la vie animale a autant de valeur et d’importance que la vie humaine il n’y a pas de différence possible tous DES ETRES VIVANTS. Je suis très choquée, révoltée en colère mais aussi très très bouleversée et triste pour mes frères les animaux que j’ai toujours refusé de manger depuis ma naissance par immense grand respect, considération, amour et compassion, devenue végane depuis de nombreuses années, qu’attendent les gens pour cesser de manger des animaux car en continuant de le faire ils participent et cautionnent toutes ces horreurs inimaginables et horribles. Nous n’avons pas besoin de tuer pour nous nourrir et l’alimentation entièrement végétale le prouve tous les jours.De quel droit supprimer la vie, arracher la vie d’autres êtres vivants comme nous « juste pour nos plaisirs, pour notre satisfaction ou distraction ? Il est vraiment temps que les mentalités changent et évoluent en faveur et pour tous les animaux qui ne sont en rien « inférieurs » à qui que ce soit. Qui sont ces individus capables de tant de cruautés, de tant de bassesses, de tant de tortures et maltraitances extrêmes ? peuvent ils encore continuer de vivre comme si de rien n’était ? peuvent ils encore se regarder dans un miroir ?………..
    (une militante de toujours pour la cause animale et aimant par dessus tout LES ANIMAUX !) Nous devons faire pression et pression auprès de ce gouvernement et auprès de tels organismes qui sont tout sauf humain ! afin que soient interdites à jamais et définitivement de telles horreurs épouvantables sur des animaux, ce n’est qu’à en vomir et à en pleurer et j’en pleure………….

Moi aussi je donne mon avis