Tetra Pak : le cycle vertueux n’est pas en carton

Rédigé par Alan, le 13 Nov 2013, à 23 h 10 min

Comment fabrique-t-on une brique alimentaire ? Quelles sont les étapes de la vie d’une brique cartonnée ? Tout est-il recyclable dans une brique en carton ?

Nous avons pu bénéficier d’une visite, et ainsi découvrir le cycle de l’emballage, que nous partageons avec vous aujourd’hui. Voici une bonne illustration de l’économie circulaire.

D’une forêt certifiée à un emballage recyclé

Cette semaine, carton vert à Tetra Pak dont la brique alimentaire s’inscrit dans une vision d’économie circulaire. Si le recyclage fait partie des efforts, il n’est pas la seule donnée prise en compte puisque toute la chaîne de fabrication puis le cycle de vie du produit sont concernés. Démonstration en trois étapes clés.

1. L’approvisionnement dans des forêts FSC

tetra-pak-foret-certifiee-fscrestauration bioQui dit brique cartonnée dit fatalement carton, et donc arbres. Une matière première renouvelable mais qu’il faut préserver. C’est le rôle du label FSC dont nous avons déjà parlé plusieurs fois. Il s’agit du Forest Stewardship Council®, qui s’engage pour la gestion responsable des forêts.

Le label garantit que les forêts utilisées, ici pour les briques alimentaires Tetra Pak, sont gérées dans une optique de développement durable, pour préserver l’environnement mais aussi les populations.

Comment garantir que le produit n’utilise que ce bois ? En certifiant également FSC les entreprises de transformation. De cette manière, le consommateur est certain que le produit fini, certifié FSC lui aussi, est tracé tout au long de la chaîne de production.

fleche-suiteIl en ressort un premier produit issu d’une papeterie : des rouleaux de cartons.

2. Les usines Tetra Pak pour la fabrication des emballages

tetra-pak-usine-carton-remplissage

restauration bioLes rouleaux de carton sont ensuite acheminés aux usines Tetra Pak, où les emballages sont fabriqués. Ils constituent 73 % de ces emballages alimentaires, auxquels il faut ajouter 22 % de polyéthylène (plastique) et 5 % d’aluminium à 5 %.

Etape suivante : l’impression de décors sur le carton et enfin fabrication de l’emballage proprement dit. Tout est automatisé, jusqu’au remplissage par des liquides alimentaires (lait, jus de fruits, soupes, eau, etc.).

A ce jour, 90 % des emballages produits par l’usine située à Dijon sont certifiés et Tetra Pak ne compte pas s’arrêter là. L’entreprise souhaite d’ailleurs communiquer sur le label.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

5 commentaires Donnez votre avis
  1. Le papier est nettoyé de ces encres, mais que deviennent ces encres ?

  2. Merci pour ces infos précises et claires.
    B

  3. Et comment sont séparés et recyclés les 22% de polyéthylène les et 5 % d’aluminium ?!

    • Merci Justine pour cette question! L’article ne donne que des infos superficielles. On en sait pas du tout comment les différents matériaux sont séparés et que deviennent les plastiques et les métaux.
      Recycler du carton c’est facile. Le plus dur c’est la logistique en amont ainsi que le tri!

  4. A voir : l’entreprise URBAN’EXT ( urbanext.org/ ) qui conçoit du mobilier urbain à partir de briques de lait recyclées !

Moi aussi je donne mon avis