Syndrome de l’intestin irritable : une bactérie probiotique pourrait soulager les douleurs

Des scientifiques toulousains ont démontré qu’une bactérie produit une molécule aux super-pouvoirs, appelée lipopeptide. Cette dernière agit sur les neurones pour diminuer les douleurs dues au syndrome de l’intestin irritable.

Rédigé par MEWJ79, le 9 Nov 2017, à 11 h 15 min

Des scientifiques français ont publié une étude sur le rôle d’une bactérie probiotique dans le traitement des douleurs dues au syndrome de l’intestin irritable. Mais si un nouveau médicament anti-douleur est créé, il ne sera commercialisé que dans dix ans.

5 % des Français souffrent du syndrome de l’intestin irritable

Le syndrome de l’intestin irritable (SII), ou colopathie fonctionnelle, touche environ 5 % de la population. Ce trouble chronique associe des douleurs abdominales, des ballonnements et des dérèglements du transit, avec diarrhée ou constipation, voire une alternance des deux. Tous ces maux sont aggravés par le stress. Alors qu’aucun traitement ne semble être la panacée, des chercheurs toulousains de l’Institut de recherche en santé digestive viennent de publier une étude dans la revue Nature Communication(2), sur le rôle d’une bactérie probiotique dans le traitement des douleurs dues à ce syndrome.

bacterie SII

La bactérie se loge sur les parois de l’intestin © Inserm

Un espoir pour les nombreuses personnes qui souffrent et se soignent le plus souvent avec des traitements probiotiques. Ces scientifiques français ont donc mis en lumière les bienfaits d’un membre de la famille des Escherichia coli. Étrange lorsque l’on sait que certaines souches de cette bactérie sont la cause d’intoxications alimentaires via la consommation de produits animaux mal cuits ou consommés crus. Les chercheurs ont étudié son action pour voir comment elle interagit avec les autres molécules pour calmer les douleurs.

La lipopeptide agit directement sur les neurones sensitifs pour calmer la douleur

Au final, les scientifiques ont démontré que la fameuse bactérie produit une molécule aux super-pouvoirs, appelée  lipopeptide, composée d’un acide gras et de deux acides aminés dont le neurotransmetteur GABA. Cette dernière, tel un « plâtre » que l’on utilise pour calmer les douleurs d’estomac, va agir aussitôt dans l’intestin, en traversant la paroi et agir directement sur les neurones sensitifs pour calmer les douleurs. En revanche, dès que la réserve de lipopeptide est tarie, la bactérie n’a plus d’action. Malheureusement, ce traitement ne pourra pas être commercialisé rapidement. En effet, il faut attendre de voir si les études cliniques sur les patients sont concluantes. Et à ce moment-là, un nouveau médicament anti-douleur pourrait arriver dans les pharmacies. Mais cela devrait prendre dix ans.

En attendant, pour éviter les douleurs, il convient de se montrer sélectif quant au choix de ses fibres. Il vaut mieux éviter les fibres insolubles à base de maïs, les mélanges de céréales et autre muesli pour privilégier les fibres solubles. Ces dernières facilitent le transit mais favorisent moins la fermentation des bactéries et les ballonnements douloureux. Parmi les fibres solubles, certains patients se sentent moins gênés avec l’ispaghul (ou psyllium) et d’autres se sentent aussi bien avec des pruneaux. Mais pour le moment, aucune fibre n’est idéale.

Illustration bannière : – © Andrey_Popov
Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, je fais le grand écart entre football et littérature jeunesse.

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Ou vous pouvez faire votre kéfir et le boire cette boisson miracle contient plein de probiotiques 😉

Moi aussi je donne mon avis