La shared value, partagée par de plus en plus d’entreprises

Rédigé par Jean-Marie, le 24 Nov 2014, à 18 h 56 min

  FujiXerox et ses valeurs partagées

« La valeur partagée est composée de 10 choix de valeurs, dont chacune souligne notre responsabilité et décrit comment nous devons mener nos affaires en tant que membres de notre société et en tant qu’individus, en se basant sur le respect fondamental de l’humanité. »[3] Le concept de Shared Value resynchronise valeur sociétale et valeur économique.

shared-value-fujixeroxSa mission telle qu’elle est exprimée avec un vocabulaire et un ton dont vous noterez les accents messianiques et une ambition morale que ne renierait pas une église ou une ONG !

« 1 –Construire un environnement favorable à l’élaboration et à la diffusion des connaissances

2 – Contribuer au progrès de la communauté dans son ensemble et soutenant de manière permanente la confiance mutuelle et l’enrichissement des cultures.

3 – Réaliser de la croissance et atteindre nos objectifs tant sur les plans professionnels que personnels. »

ambition-shared-value-fujixerox

Créer de la valeur pour la société en développant une activité entrepreneuriale est désormais possible et de nombreuses sociétés vont s’y essayer.

Comment créer de la valeur partagée

Porter cite plusieurs exemples d’actions réalisées dans le cadre d’une approche de valeur partagée. Nous détaillerons des exemples dans la suite de cet article. Pour Porter, il y a trois façons de créer de la valeur partagée :

  • reconcevoir des marchés,
  • redéfinir la productivité sur la chaîne de valeur
  • créer des écosystèmes multidisciplinaires.

Prises ensemble elles ont un impact sur les coûts (améliorer la productivité des ressources) comme sur les revenus (créer de nouveaux marchés).

Ainsi les objectifs de bien-être, de protection de la nature, d’éducation pour tous, etc. doivent être fixés au même niveau d’importance que les objectifs de chiffre d’affaires ou de parts de marché.

shared valuePour qu’une telle stratégie soit couronnée de succès, il faut bien entendu qu’elle soit partagée par tous : dirigeants, actionnaires, fournisseurs, salariés… Si la RSE a pour objectif de protéger l’environnement des actions de l’entreprise, la valeur partagée va plus loin : elle incite l’entreprise à créer de la valeur économique en créant de la valeur sociétale grâce à une redéfinition de ses process et de son marché.

energie-renouvelable-villes

 Une démarche attendue par les consommateurs

Dans un contexte de chômage, la responsabilité de l’entreprise est également d’agir pour l’insertion des citoyens dans le marché du travail. Et la majorité des consommateurs (81 %) pensent que ce rôle n’est pas assez assumé actuellement :

  • 80 % des Français attendent d’une entreprise rentable qu’elle ait aussi une mission sociale, notamment d’insertion.
  • 80 % attendent d’une entreprise rentable qu’elle ait aussi une mission sociale, notamment d’insertion ? (non : 19 %)
  • 81 % pensent que l’entreprise ne joue pas suffisamment ce rôle aujourd’hui (vs. 18 %).
  • 74 % pensent qu’une entreprise peut avoir pour coeur d’activité un but social, tout en étant rentable (vs. 25 %)

 Un climat de méfiance

« Les profits passent avant l’écologie  » Voilà ce que pensent les Français depuis plusieurs années quand on leur demande s’ils croient à l’engagement des entreprises.

RSE - Ces multinationales qui veulent sauver le mondeRSE – Ces multinationales qui veulent sauver le monde :

Malgré des engagements marqués, une partie significative des Français continuent à penser qu’on ne peut se fier aux entreprises,ni à croire en leur sincérité. L’approche de la shared value montre que les choses changent : reste à en voir des exemples concrets pour le croire. C’est l’objet de notre prochaine étape….

*

La suite >
Des exemples de bonnes pratiques de shared value dans le monde

*

Je veux témoigner

L'économie positive réinvente le capitalisme à long terme

Sur l’innovation sociale :

[1] « Innover pour le progrès social » de Marc Pfitzer, Valérie Bockstette, Mike Stamp – Harvard Business Review, avril-Mai 2014

[2] « Shared value involves creating economic value in a way that also creates value for society by adressing its needs and challenges. Business must reconnect company success with social progress. Shared value is not social responsibility, philantropy or even sustainability, but a new way to achieve economic success. » M. Porter (Harvard Business Review, 2011)

[3] The Shared Values comprise 10 value statements, each emphasizing our responsibility and setting forth how we should approach business as members of society and as individuals based on a fundamental respect for humanity.  (http://www.fujixerox.com/eng/company/profile/philosophy/comment.html)

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis