4 solutions pour un rasage écoresponsable

Comment se raser tout en protégeant la planète ? Découvrez 4 astuces de rasage écolo pour les hommes virils mais pas Cro-Magnon.

Rédigé par Guillemette Halard, le 13 Nov 2016, à 7 h 18 min

Non, tous les hommes ne pensent pas à la présidence de la République en se rasant ! Mais certains pensent à sauver la planète… Car si la plupart utilisent des bombes de mousse à raser, des lames – voire des rasoirs entiers – jetables, et des après-rasage douteux, plus modestement, d’autres se demandent surtout comment se raser sans polluer. Pour ceux-là, voici nos solutions. Dis-moi comment tu te rases, je te dirai si tu es responsable…

Savez-vous combien s’achètent – et se jètent… – de rasoirs jetables BIC dans le monde chaque jour ? La réponse sur le Planetoscope.

Les produits de rasage bio et naturels

Si le marché des cosmétiques bio féminin est en pleine expansion, pour les hommes, c’est une autre histoire. Alors pour ceux qui souhaitent allier simplicité d’utilisation et conscience écolo, deux options.

La première consiste à piocher directement dans les gammes féminines les produits qui peuvent correspondre, la seconde à se diriger vers les rares marques proposant une offre pour le rasage masculin. Parmi les premières, citons Dr Hauschka, ou Cattier, dont les baumes et crèmes hydratantes apaisent le feu du rasoir. Si vous n’assumez pas, Florame propose une gamme complète pour homme, tout comme la marque suisse Weleda qui accorde une attention particulière à la qualité des ingrédients utilisés, et utilise au maximum des substances naturelles.

On s’en doute : les rasoir jetables en plastique issu du pétrole, ou à lames jetables, ne sont pas des produits très écologiques. Pour contourner le problème vous pouvez également le tenter vous-même le coupe-choux, « sabre » ou  « rasoir droit ».

Curro, lecteur régulier de consoGlobe.com, témoigne : « la première fois, c’était vraiment difficile, j’ai mis plus d’un quart d’heure et le résultat était franchement mauvais, mais j’ai maîtrisé le geste la deuxième et troisième fois. C’est plus lent, mais je ne me coupe plus, c’est net et c’est totalement zéro déchet ».

Attention en effet pour ceux qui souhaitent reproduire ce geste ultra-précis à la maison, il faudra vous armer de patience, le sabre ne tolère aucune approximation… Sous peine de carnage !

Les solutions écologiques pour un rasage écoresponsable

ConsoGlobe.com vous donne quelques conseils pour se raser sans trop polluer.

Le rasage traditionnel chez le barbier

Les amateurs de Mad Men apprécieront. Saviez-vous qu’un des moyens les plus écologiques et des plus facile pour ceux qui ne savent pas se servir d’un coupe-chou à la maison, reste d’aller chez le barbier ? « Avec un coupe-chou, on rase à sec, et on ne jette que la lame. Pas de plastique, pas de gaspillage d’eau… » résume Alexis, co-fondateur du salon « 52 », à Lille, qui accompagne son savoir-faire par les produits Kevin Murphy. Si elle ne possède pas de label écologique, cette marque australienne a un positionnement écoresponsable, est fabriquée à partir de composants « provenant de sources renouvelables et durables », et s’engage à n’utiliser que des ingrédients « récoltés via des méthodes ne nuisant ni à l’environnement ni aux animaux ».

 

Le rasage slow cosmétique

Encore plus simplement, le savon d’Alep, ainsi que son cousin le savon de Marseille, constituent de très efficaces mousses à raser. Il faut toutefois que la qualité soit au rendez-vous. Vérifiez-bien leur composition : le savon d’Alep doit être constitué d’huile d’olive, d’huile de laurier, d’eau et de soude, et le savon de Marseille d’huile végétale (olive, palme ou coco) et de soude.

Pour apaiser le feu du rasoir, l’aloe vera bio fait un excellent après-rasage. Hydratant, cicatrisant et régénérant, il est non-gras, pénètre immédiatement et apaise les peaux irritées – et les coups de soleil ! Vous pouvez soit l’acheter directement en tube, soit le produire dans votre salon : il suffira de cueillir une feuille de la plante et de la couper en deux pour récolter le gel.

Essayez aussi la pierre d’alun, plus connue comme déodorant naturel, efficace pour cicatriser les petites coupures. Ou encore l’huile de jojoba, hydratante sans être trop grasse, qui saura calmer votre peau.

Lire page suivante : recette de mousse à raser maison et règles de l’après-rasage sans polluer

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Gourmande option végétarienne, coquette tendance écolo, et globe-trotteuse rêvant de cyclo-tourisme, je ne suis pas à un paradoxe près, mais je le vis...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. La solution moins risquée, la plus écolo et la plus économe est d’adopter les rasoirs de sureté qui fonctionnent avec des lames à 1,60€ les 10.

    Il faut absolument bannir les bombes de gel de rasage et opter pour un blaireau et des crèmes à raser (ou du savon) afin de limiter sa production de déchets.

    C’est la solution que j’ai adoptée depuis des années à ma plus grande satisfaction!

  2. J’ai essayé les mousses à raser en bombe, les gels, et puis finalement je suis revenu à la solution qui ne coute rien et qui marche le mieux.

    Après la douche chaude, la peau est parfaitement propre et détendu. Je me sèche le corps vite fait, mais pas le visage et je fais mousser du savon entre mes mains. j’étale sur le visage et je fais un premier passage du rasoir à main (un simple rasoir 3 lames suffit (marque distributeur), c’est moins cher et tout autant efficace qu’un 4 ou 5 lames qui sont hors de prix).
    Puis je recommence l’opération, et je peux vous assurer que je peux faire autant de passage de la lame sur ma peau sans jamais me couper, dans le sens du poil ou à rebrousse poil et il ne reste plus rien.

Moi aussi je donne mon avis