ECO TLC – La fibre du tri

Rédigé par Jean-Marie, le 10 Jun 2013, à 10 h 21 min
Cet article a été sponsorisé, mais nous gardons
notre liberté éditoriale et y avons écrit ce que nous pensons.

Zoom sur Eco TLC

Eco TLC est l’éco-organisme de la filière textile -linge – chaussure. Il représente l’ensemble des produits assujettis à la Responsabilité Élargie du Producteur en France.

Il s’agit d’une société privée à but non lucratif chargée de conventionner les opérations de tri, de soutenir les collectivités territoriales dans le but de les développer et de participer au développement de nouveaux débouchés pour les textiles recyclés ainsi que de produits éco-conçus. Plus d’informations : http://www.ecotlc.fr

L’exemple du recyclage des chaussures

En France, on estime que sur toutes les chaussures vendues chaque année, qui représentent un poids total de 240 000 tonnes,  les paires usagées collectées représentent seulement6 à 7 % des quantités de TLC collectés selon bio intelligence service.

Une grande majorité de chaussures finit avec la collecte des déchets ménagers, ou est simplement stockée par les ménages. La quantité de chaussures collectées en 2010 serait de 8.100 tonnes, dont 2.400 tonnes de chaussures enfouies ou incinérées !

Cela s’explique par le fait que le recyclage des chaussures est très difficile : jusqu’à 40 matériaux différents seraient utilisés dans la fabrication d’une chaussure.

5 types d’initiatives de valorisation des chaussures  :

  1. recyclage des chaussures pour du revêtement de terrains de sport, comme le fait Nike avec le programme « reuse a shoe » dans 8 pays
  2. retour au centre de recyclage de la société qui les a fabriquées,
  3. utilisation de chaussures usagées pour la fabrication de paires neuves, ou l’incorporation du broyat de chaussures entières dans différents produits (semelles de chaussures, articles de sécurité routière, articles de sécurité nautique, etc.) : c’est ce que fait ForYourEarth en fabriquant des chaussures neuves à partir d’anciennes.
  4. recyclage du cuir
  5. développement d’une ligne de traitement permettant la séparation des différents types de matières de la chaussure.

La guerre du recyclage des vêtements, un faux débat ?

Pour Emmaüs et le Relais, il ne faudrait pas détourner d’eux une partie importante des dons des particuliers ; ce qui gênerait leur fonctionnement en économie solidaire.  Celui-ci et la revente de produits d’occasion permettent de faire vivre des compagnons et des permanents et bien sûr d’aider des familles en difficulté.

Ce risque reste cependant faible : en effet si le marché du recyclage est de plus en plus convoité c’est qu’il  y a une pression très forte pour en améliorer les performances, les techniques et les débouchés, et c’est particulièrement vrai en matière de textiles. Comme on le voit avec l’exemple des chaussures, les nouveaux acteurs investissent des domaines que les associations n’ont pas du tout développés et vont investir des filières (automobile, bâtiment…) offrant de nouveaux débouchés ou encore de nouvelles pratiques en amont (écoconception).

En attendant, il reste plus important que jamais que nous, les consommateurs, continuions à faire l’effort de donner nos vieux textiles et vêtements à recycler.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. Jean-Marie, vos articles sont terriblement mal écrits…

  2. Bonsoir,
    La première chose à faire c’est la maintenance de votre page:
    Comment ? en allant surLa fibre du tri bien sûr !
    Le lien indiqué est complètement cassé ! Je ne vous dit pas bravo !

Moi aussi je donne mon avis