R20 : quand Terminator vient au secours de la planète

Rédigé par Jack, le 3 Nov 2014, à 17 h 06 min

Arnold Schwarzenegger était à Paris dans le cadre du sommet mondial des régions pour le climat. En présence de l’ancien gouverneur de la Californie, la mobilisation contre le réchauffement climatique a pris une autre ampleur. L’initiative R20 a justement pour vocation de rassembler les collectivités territoriales et les entreprises en dépassant les clivages politiques. Mais au-delà de la grande coalition pour l’environnement, la mobilisation de la société civie à ses côtés prouve le succès de l’opération…

La grande coalition sur le climat avait rendez-vous au Palais d’Iéna

Le 10 et 11 octobre, l’avant-garde de la cause environnementale s’était réunie dans la capitale française. A l’occasion de la 4ème édition du R20, collectivités territoriales et entreprises ont souhaité rappeler l’urgence de la situation.

En plus des grands énergéticiens tels que General Electrics, EDF, Veolia, ou GDF Suez, «2 900 régions, villes et gouvernements locaux, représentant 700 millions de personnes, vont s’engager pour le climat et baliser la route pour Paris 2015», se réjouissait l’élue socialiste Michèle Sabban.

Terminator au service de la planète, un héros sans dieu ni maître

A l’époque où il gouvernait la Californie (de 2004 à 2010), Arnold Schwarzenegger s’est illustré comme le pionnier de la lutte contre le réchauffement climatique aux Etats-Unis. Pourtant issu du parti républicain, il est devenu plus qu’une simple icône de cinéma en s’opposant à l’administration de Georges Bush Junior.

Depuis, il poursuit son combat en faveur d’un accord international de vaste ampleur sans renier ses convictions intimes ; sur le perron de l’Elysée il s’est déclaré «surpris de voir à quel point le président Hollande est passionné par les questions environnementales» !

Arnold-Schwarzenegger

La société civile contribue à la mobilisation pour l’environnement

Mais le succès du R20 tient aussi à l’étendue de la mobilisation. Plus de 500 invités de marque ont répondu présents pour le sommet mondial du climat : du climatologue Jean Jouzel au reporter Nicolas Hulot la société civile s’est fortement impliquée dans le sillage de la star hollywoodienne1.

Tout ce beau monde s’est d’ailleurs retrouvé au cours d’une soirée mondaine sous le pont Alexandre III. Le « Faust » aura ainsi bénéficié d’une sacrée promotion, même si le nouveau restaurant d’Addy Bachtiar est déjà considéré comme le lieu branché de la rive gauche, selon les journalistes de Paris-Match…

L’Afrique rejoint l’alliance contre le réchauffement climatique

En marge de ce rassemblement, « Schwarzy » a également réussi à attirer la Société Africaine des Biocarburants et des Energies Renouvelables2 (SABER). L’organisation internationale basée à Lomé (Togo) compte 15 pays actionnaires et participe au Programme Régional de Développement des Energies Renouvelables et d’Efficacité Energétique (PRODERE).

Dans la perspective de l’organisation du sommet des Nations Unies en 2015, elle a signé un protocole d’accord prévoyant la construction d’installations solaires d’une puissance de 1 GW en Afrique subsaharienne.

*

Je réagis

Lisez également sur le réchauffement climatique :

Sources : (1) www.parismatch.com/Actu/International/Arnold-Schwarzenegger-sa-soiree-a-Paris-632586
(2)  www.agenceecofin.com/energies-renouvelables/1310-23482-la-saber-signe-un-protocole-d-accord-avec-le-gouverneur-arnold-schwarzenegger-fondateur-du-r20

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis