Trop de fruits et légumes cette année ! Que faire du surplus de récolte ?

Au mois d’août, le potager est à son maximum : courgettes , tomates, haricots, à ne plus savoir qu’en faire ! Si cette année, le jardin se montre généreux et que les récoltes dépassent vos besoins, qu’allez-vous faire des ces surplus de récolte ?

Rédigé par Aurore, le 17 Aug 2018, à 17 h 30 min

Potager, verger, carré d’aromatiques… Vos petites plantations dépassent vos espérances, à tel point que vous ne savez plus quoi faire de tous ces fruits et légumes frais. Pas question de se résoudre à jeter une partie de ce surplus de récolte au compost !

Surplus de récolte : nos astuces pour ne pas gaspiller

Pour mettre fin au gaspillage et faire des heureux, consoGlobe.com vous propose quelques astuces.

Transformez avec créativité

Le jardin est votre passion, et vous avez chez vous un potager ou verger rentable qui vous donnent des fruits et légumes au goût généreux. Oui mais voilà, à force de manger des tomates et des courgettes depuis des semaines, votre famille et votre entourage n’en peuvent plus, et vous restez avec quelques kilos de production en trop, dont vous ne savez que faire.

surplus de récolte

Variez les plaisirs en multipliant les recettes ! © Timolina

C’est le moment de mener de nouvelles expériences gustatives et renouveler vos recettes. Après tout, la ratatouille n’est pas le seul plat pour cuisiner tous ces légumes. Pourquoi pas essayer de préparer un tian, une charlotte de courgettes, des aubergines laquées au miso, une tartinade de betterave au gingembre, un carpaccio de chou-rave avec des brisures de noisettes et des copeaux de parmesan ?

Laissez parler vos talents en cuisine, cherchez des recettes sur internet, et faites-vous plaisir !

Faites des conserves

Souvenez-vous comme il est agréable, en plein hiver, de retrouver la saveur des légumes d’été. Et c’est tout à fait possible que ce soit sous forme de coulis, de sirops, de préparations traditionnelles ou innovantes (comme vu plus haut), de confitures, de pickles (lactofermentation), etc. C’est l’occasion de renouer avec la tradition des conserves maison. En plus, c’est facile et économique.

Si vous disposez de suffisamment d’espace et êtes prêt(e) à passer quelques jours à y consacrer,  préparez des bocaux à aligner minutieusement dans vote cellier ou congelez vos préparations dans des boites.

surplus de récolte

Aubergines grillées conservée à l’huile : un bonheur pour cet hiver © Elena Zajchikova

Astuce

Lorsque vous préparez vos plats (du jour), augmentez les quantités dans vos recettes en vue de conserver ce qui ne sera pas mangé et ainsi éviter la lassitude.

Donnez le surplus de vos fruits et légumes

Vous le savez bien sur consoGlobe.com, nous sommes des adeptes de la « nouvelle consommation », celle qui ne gaspille pas et qui est solidaire. C’est pourquoi nous vous parlons aujourd’hui du don de fruits et légumes !

Cette pratique, de plus en plus en vogue, est un moyen de contrer la société de surconsommation dans laquelle nous vivons, et  cela alors que les chiffres du gaspillage alimentaire sont édifiants.

Comment donner un surplus de récolte

La première chose à faire est de partager ses récoltes avec sa famille, ses collègues, ses voisins… Mais attention, avec retenue ou après concertation car selon les quantités, ils ne sauront pas, eux non plus qu’en faire et risquent de gaspiller eux-aussi !

surplus de récolte

Donner, pour le plaisir de partager et pour éviter de gaspiller © wavebreakmedia

On peut aussi tout simplement mettre ses légumes et fruits devant chez soi avec une petite pancarte « servez-vous » pour que chacun puisse prendre ce qu’il veut.

On peut également contacter des associations et épiceries solidaires locales qui ne manqueront pas de faire part de leurs besoins. Penser aussi à Internet : groupes Facebook, sites de dons ou d’échanges, comme www.trocalimentaire.com ou www.les-ptits-fruits-solidaires.com.

Le gaspillage en France

Un Français gaspille environ 29 kilos de nourriture chaque année dont la moitié de fruits et légumes, ce qui représente un repas par semaine jeté à la poubelle.

Pire, si on considère l’ensemble de la filière alimentaire (du champ à l’assiette), le chiffre s’élève à 155 kg/personne/an, soit une perte de 240 euros !

Vendez une partie de votre récolte

Les légumes que l’on a cultivés ont de la valeur, il a fallut beaucoup de travail pour obtenir un tel résultat. Alors pourquoi pas essayer de les vendre. Bien sûr, pas question de s’installer au marché local aux côtés des maraîchers, mais il est possible de tirer quelque chose d’un surplus de récolte.

Pour un jardinier amateur qui produit des fruits et légumes pour sa propre consommation, déclarer les revenus de la vente de sa production n’est pas obligatoire si deux conditions sont réunies :

  • la superficie du jardin est inférieure à 5 ares, soit 500 m²
  • le jardin est attenant à une construction dont on est propriétaire

On peut poser une pancarte devant sa maison pour indiquer la bonne affaire aux passants ou mettre une annonce via Le Bon Coin par exemple. Pourquoi ne pas proposer aux intéressés de venir faire leur auto-cueillette pour un meilleur prix ? Une autre option consiste à s’inscrire sur un site dédié, comme www.lepotiron.fr ou www.cavientdujardin.com.

Dernière « astuce » : comme pour le don, laissez les légumes excédentaires devant votre maison, avec une tirelire à côté où chacun peut donner ce qu’il veut… Mais ça peut être un peu risqué, selon où l’on se trouve !

Si vous produisez des légumes et fruits, que vous avez un surplus : pourquoi ne pas le donner ou l’échanger sur notre plate-forme consoRecup ou notre site d’entraide ?

Vous pouvez tout simplement donner votre surplus contre un sourire, ou encore l’échanger contre un service

L’occasion de faire plaisir à une personne qui appréciera vos produits, et de ne pas gaspiller ! Alors, seriez-vous prêt à donner votre surplus ? Déposez votre annonce !

Illustration bannière : Des concombres à ne plus savoir qu’en faire ! – © Jurga Jot
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Entre magazines, romans et presse générale, je suis une passionnée de l'information, qu'elle soit sérieuse ou décalée ! Consommer durable n'est pas qu'un...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Ce n’est pas cela qu’ils seront moins cher, bien au contraire il vont augmenter, pour bien souvent des légumes de mauvaise qualité, rien ne vaut ceux qu l’on cultive dans son jardin.

Moi aussi je donne mon avis