Le pain complet ne serait pas plus sain que le pain blanc

Une récente étude démontre que le pain complet n’est pas forcément meilleur pour la santé que le pain blanc.

Rédigé par Nathalie Jouet, le 12 Jun 2017, à 9 h 24 min

Indice glycémique élevé, teneur en sel trop importante, fibres et minéraux insuffisants… Le pain blanc est souvent critiqué. Cependant, une étude montre qu’il serait meilleur que le pain complet pour conserver une alimentation saine. Selon les chercheurs, il est possible de déterminer quel sera le pain provoquant la meilleure réponse glycémique en fonction du microbiote intestinal de chaque individu.

Pain blanc ou pain complet : peu de différences sur l’organisme

Alors qu’il a pendant longtemps été mis en retrait par rapport à d’autres types de pains comme le pain blanc, le pain complet n’est pas aussi sain qu’on pourrait le croire, selon une étude rapportée par le Quotidien du médecin et initialement publiée dans Cell Metabolism. Les chercheurs de l’Institut Weizmann des Sciences, en Israël, ont réalisé une étude sur 20 personnes soumises à une série d’examens : contrôle du poids et de la tension, analyses sanguines, glycémie à jeun, composition du microbiote intestinal ou encore tolérance au glucose.

pain complet

Un premier groupe de 10 personnes a consommé pendant une semaine du pain blanc industriel et un second, du pain au blé complet artisanal. Après deux semaines, les pains ont été intervertis entre les deux groupes. Les résultats sont pour le moins surprenants, comme le confirme le Dr Elinav, l’un des responsables de l’étude, au Quotidien du médecin : « À notre grande surprise, nous n’avons pas trouvé de différences sur les paramètres étudiés ».

Les effets du pain sur la santé varient selon le microbiote de chaque individu

Les résultats de l’étude montrent que la moitié des volontaires avaient une réponse glycémique plus élevée au pain blanc, l’autre au pain complet. Selon les chercheurs, ces résultats étaient prévisibles en se basant sur le microbiote de chaque individu. Le Dr Avraham Levy, l’un des directeurs de l’étude, envisage déjà « un futur où chacun d’entre nous pourra faire analyser son microbiote et recevoir des conseils nutritionnels personnalisés ».

Certains experts ont toutefois nuancé ces conclusions. Susan Jebb, professeur en nutrition et santé publique à l’université d’Oxford, a indiqué au journal The Independant que l’absence de contrôle total de l’alimentation des participants a pu influencer les résultats de l’étude. Le Docteur Elizabeth Lund, consultante indépendante en nutrition et santé gastro-intestinale, estime quant à elle que « les effets bénéfiques des graines complètes peuvent se jouer à bien plus long terme que ce qu’un étude d’une semaine peut montrer ».

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




11 commentaires Donnez votre avis
  1. Désolé, malgré les commentaires, je reste à mon pain BIO,épautre au levain.

  2. Merci Gattaca 🙂

  3. Ce n’est pas parce que le pain est bio qu’il ne contient pas de pesticides.
    Pour trop de personnes, malheureusement, (taux supérieur à 55% pour les 50-64 ans), le « bio » est synonyme de « sans pesticides ». C’est un gros mensonge rabâché à longueur de journée et par les nombreux messages médiatiques !
    En fait, 439 pesticides sont légalement autorisés en AB dont certains sont mêmes des pesticides de synthèse (alors que le cahier des charges l’interdit mais…exceptions) et parmi ceux autorisés il en existe de très dangereux (cancérigènes et perturbateurs endocriniens). Le préfixe « bio » n’exonère nullement d’une éventuelle dangerosité.
    Pire les pains « bio » comme tous les produits issus de l’AB sont moins sûrs sur le plan sanitaire (risque bactérien multiplié par 5, dont de très méchantes bactéries coliformes) et sans compter également le risque accru de la présence de mycotoxines (toutes cancérigènes).
    Arrêtons le buzz sur les pesticides et leur rejet systématique.
    Quelqu’un mangeant tous les jours une pomme (fruit recevant beaucoup de traitements) avec sa peau et grosso modo en consommant de l’ordre de 100 000 dans sa vie est exposé à une dose si faible de pesticides qu’il faudrait qu’il en mange 25 millions pour ingérer autant de substances cancérigènes qu’en buvant un seul verre de vin (qu’il soit bio ou non). Car l’alcool est cancérigène.
    Arrêtez de croire ceux qui nous bourrent le mou ! Dans une seule tasse de café, nous ingérons autant de pesticides naturels, cancérigènes, mutagènes ou reprotoxiques que tout ce que notre alimentation nous fournit en un an en résidus de pesticides synthétiques (qui, par postulat du lobby bio, sont bien évidemment les seuls à être dangereux !!!!!!, lol !)
    Pour ce qui est de cette étude, elle est effectivement ridicule … peut-on appeler cela une étude d’ailleurs !
    Il n’en reste pas moins que le pain complet n’est pas spécialement indiqué surtout pour les femmes atteintes d’ostéoporose (cas quasi général pour les femmes ménopausées). Les phytates contenus principalement dans le son (enveloppe du grain de blé) fixent le calcium qui n’est donc plus disponible…!

  4. Bonjour
    Une étude de 8 jours sur 20 personnes sans tenir compte du reste du régime ce n’est pas une étude, à se demander comment les revues ont laissé passer ça
    Il m’arrive de faire manger à des amis du pain bio complet ou demi complet au levain, de chez mon boulanger favori. Quand ils me disent « qu’est-ce qu’il est bon ton pain il est exceptionnel », je réponds mais non, c’est du pain tout bêtement, il suffit de s’entendre sur la définition..
    Le pain, c’est de la farine bio et du levain, plus le savoir faire. C’est pétri, levé et cuit dans un fournil qu’on peut aller voir. C’est un boulanger à qui on peut dire tiens hier t’as eu la main légère sur le sel, mais aujourd’hui le pain est bon. C’est du bon sens et de la relation avec un artisan
    J’ai pas besoin de faire analyser mon microbiote pour ça, ni d’engraisser le Dr Avraham Levy, qui m’a l’air de penser plus à vendre des conseils personnalisés qu’à autre chose.

    • tiens mon commentaire sur la rigueur de l’auteur de l’article a disparu
      ça plaisait pas ?

  5. Ben désolé mais moi je reste aux pains complet !

  6. Ouaahhh !
    Une étude sur 20 personnes !
    Une étude sur 1 semaines !
    Bravo, voilà une étude sérieuse, n’est-il pas ?

  7. Une étude doit en principe se dérouler sur un temp plus long et sur des personnes beaucoup plus nombreuses, même les groupes sanguins doivent être calculer, je ne pense pas que l’on peut en déduire quoi que se soit.

  8. Perso le pain au levain, à base d’engrain moulu au moulin Astrier est et reste le summum du pain. Merci à mon semeur de graines et faiseur de pain inspiré du film « les blés d’or »!

  9. Le but est de promouvoir le pain industriel ?

  10. C’est sur que manger du pain complet non bio, rempli de pesticides (surtout quand on sait qu’ils se logent principalement dans l’enveloppe du grain, que l’on retrouve donc entière dans le pain complet…), n’est pas meilleure que de manger du pain blanc !! Voire pire !! Commencons par éliminer les pesticides de notre alimentation et là on verra une différence , et pas que pour nous mais aussi et surtout pour la planète !!

Moi aussi je donne mon avis