Compléments en Oméga-3 pour bébés ? Pas forcément nécessaires

Rédigé par Kathy, le 4 May 2015, à 8 h 53 min

De plus en plus de produits pour nourrisson proposent de pallier une prétendue carence des bébés en Oméga-3 et DHA. Il s’agit pourtant d’une légère tromperie du consommateur jouant, probablement sur l’inquiétude de parents souhaitant faire au mieux : il est aisé de ne pas souffrir de carence en Oméga-3 et DHA, sans avoir à acheter des compléments alimentaires coûteux.

Des Oméga-3 pour les petits enfants, quel intérêt ?

Les bébés sont en manque de lipides… oui et non !

Ils s’appellent « Oméga-3 Pédiakid », « Huile Quintesens », « OM3 Junior », pour ne citer que ces produits. Dans le commerce ont commencé à fleurir des compléments alimentaires pour enfants et tout-petits, mettant en avant les bénéfices de ces acides gras.

« En période scolaire, quand l’activité intellectuelle est plus intense, votre enfant a particulièrement besoin de rester concentré ». Tel produit « entretient le fonctionnement cognitif (mémoire, concentration, vision, apprentissage…) ». Tel autre mélange « couvre les besoins spécifiques de bébé »… Vous aurez discerné la corde sensible sur laquelle le marketing de ces produits joue.

A l’inverse, une idée reçue est en effet courante parmi les parents : il ne faudrait pas donner trop de gras aux enfants. Or, comme vous l’expliquait notre nutritionniste Emmanuelle Couturier, spécialiste de ces questions, il n’en est rien ! Il faut au contraire apporter des lipides à l’enfant. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il faut en effet donner du gras pour éviter l’obésité plus tard.

Le bébé a en principe une source de gras constante

Le lait maternel contient naturellement 55 % de lipides. Les laits infantiles ont également une composition proche et couvrent donc les besoins en lipides.

paternite-enfant-bebe-chapeauSelon les spécialistes (2), les lipides doivent représenter environ 50 % de l’alimentation du nourrisson, et ce jusqu’à 3 ans.

Quand la diversification intervient, il ne faut donc pas négliger les sources de lipides de manière à ce que le cerveau atteigne l’âge de maturité dans de bonnes conditions. Les oméga-3, 6 et le DHA sont donc essentiels pendant cette période.

Une alimentation sans carence

On reste pourtant sceptique devant les compléments alimentaires prévus à cet effet. Il faut donner plus de lipides aux petits qu’aux adultes, mais en variant les sources de graisses et en privilégiant celles de bonne qualité, il est tout à fait possible d’éviter les carences. Les compléments alimentaires jouent simplement sur cette carte : donner les bonnes huiles, simplifier la vie des parents. Ce que vous pouvez faire vous-même !

pieds-bebe-enfantLa marche à suivre n’est pas compliquée :

Veillez à apporter une bonne source en poissons gras -Ce sont principalement l’anchois, le hareng, le maquereau, la sardine, le saumon et la truite – et en huiles végétales, qui contiennent des quantités variables d’acides gras essentiels Oméga-3. Parmi ceux-ci, l’acide alpha-linolénique (ALA) est le plus abondant. On le trouve par exemple dans l’huile de lin  ;

Variez les sources, de manière à entretenir le fonctionnement du cerveau et le développement de la rétine.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Kathy a rejoint consoGlobe en 2012 alors qu'elle cherchait des informations pratiques pour rendre sa maison plus durable et l'entretenir naturellement....

3 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour Alan,

    Il est surtout curieux de voir le nombre de produits alimentaires apparus sur le marché depuis 40 ans et dont en effet on se passait avant ! 😉 Nos arrière grands-parents et les agriculteurs d’avant guerre doivent se retourner dans leur tombe…
    Ces produits alimentaires sont responsables de carences et de déséquilibres telles que les pathologies à dominante nutritionnelle ont explosé. Des produits alimentaires responsables de l’explosion des compléments alimentaires justement…

    A ce titre, je pense que notre malentendu vient du fait que vous assimiler un mélange d’huiles bio pour Bébé (Quintesens) qui est un ALIMENT pour la cuisine de l’enfant à « OM3 Junior » ou « Pediakid » qui sont en effet des compléments alimentaires.

    On ne peut pas tout mettre dans le même panier sous prétexte que chaque produit apporte des nutriments nécessaires à l’enfant. Car par essence tous les aliments sont sources de nutriments.

    Je partage votre avis sur la supplémentation / complémentation et pense qu’il convient de rappeler que c’est surtout l’usage et la présentation qui déterminent ce qu’est un complément.

    Je ne suis pas fans des compléments alimentaires (qui sont l’echec de notre alimentation). Je préfère aussi quand nos choix alimentaires nous permettent d’apporter à nos enfants tout ce dont ils ont besoin… naturellement et par l’assiette.

    Mais aujourd’hui faire les bons choix, ce n’est pas simple. Et manger de tout ne suffit malheureusement pas à satisfaire nos besoins et à nous maintenir en bonne santé.

    Pour plusieurs raisons :
    1) la qualité des aliments proposés est médiocres et peu nutritives, surtout en conventionnel.
    2) on nous a assené tellement de messages contradictoires et mensongers qu’on ne sait plus ce qui est bon ou ne l’est pas. Qu’on ne sait plus ce qu’on doit donner à Bébé ou non.
    3) nous ne sommes pas experts en aliments. Par exemple les sources d’oméga 3 sont rares et peu savent les aliments qui en sont vraiment riches.

    La problématique du gras en est la parfaite illustration.
    Je vois beaucoup de parents qui ne donne pas de gras à leur Bébé pensant que le gras faisait grossir. Et croyez moi, il n’y a pas un pédiatre pour combattre cette idée reçue dramatique !
    Pour ceux, comme moi consciente de l’importance du gras, il reste encore difficile de faire les meilleurs choix en quantité et en qualité car si je suis professionnel de santé, je ne suis pas expert en lipides. Où trouver les nutriments essentiels apportés exclusivement par le gras : les oméga 3 (ALA, DHA, EPA), les oméga 6, les Oméga 9, la vitamine E… etc
    Alors je me rejouis qu’il existe des aliments qui font le job pour les parents et qui permettent de tout avoir de manière 100% naturelle dans une bouteille.
    Dans le cas de Quintesens que j’utilise, je n’appelle pas ça de la supplémentation… il s’agit « basiquement » d’une huile ! je l’utilise comme telle dans les plats de ma puce (je ne lui donne pas à la cuillère tous les matins, je ne lui donne pas non plus de gélule).

    En tant que professionnel de santé, je me réjouis qu’enfin des sociétés conçoivent des aliments aliments sains, bio, équilibrés, naturels et adaptés à l’enfant.
    Des aliments qui jouent un role pédagogique en rappelant aux parents » le but de votre article : qu’il faut donner du gras à Bébé, et pas n’importe lequel ! ».
    C’est assez rare pour être souligné.

    je retourne à mes moutons ! 🙂

    Bonne fin de journée à vous

    PS : les régimes Vegan sont très souvent carencés. Notamment en DHA mais pas que…

  2. Bonjour
    Je ne comprends pas votre article.
    Vous commencez en affirmant qu’une huile pour Bébé n’est pas nécessaire (j’utilise l’huile quintesens pour ma puce)
    Et ensuite vous dites que justement les Bébés ont besoin de gras mais de bons gras ! Et vous recommandez à ce titre de varier les huiles, d’utiliser de l’huile de Lin, et de consommer des poissons gras…

    Justement l’huile que j’utilise est un mélange de 6 huiles dont du lin et en plus elle contient du DHA qui est l’oméga 3 du poisson gras !
    En plus cette huile est Bio, ce qui me semble essentiel et que vous omettez de préciser.
    A l’arrivée, je comprends pas que vous puissiez dans un même article recommander précisément tout ce que l’on trouve dans l’huile de ma Puce et en même temps dire que ce produit est une tromperie ???

    Je ne sais pas si vous avez des enfants, mais moi en tant que maman, je trouve que c’est un produit carrément pratique. Surtout pour l’apport en Oméga 3 DHA du poisson. Car essayez de faire manger du maquereau, de la sardine, de l’anchois… à un bébé de 6 mois ! bon courage !!! Sans parler des contaminants possibles.

    N’est ce pas vous finalement qui surfez sur l’inquiétude des parents qui veulent faire au mieux pour rédiger un article faussement polémique 😉
    Bref moi, votre article m’a surtout convaincu qu’il faut donner du gras à Bébé et que j’utilise un mélange d’huiles idéal pour sa santé.

    • Alan

      Il ne s’agit pas de faire polémique mais juste d’être pragmatique, il est curieux de voir apparaître sur le marché des produits dont on se passait très bien auparavant. Les sources de gras sont variées et d’ailleurs ne concernent pas que le poisson (sinon tous les végétariens seraient carencés). Libre à vous ensuite de préférer une complémentation, si elle convient mieux à votre rythme de vie/besoins/goûts de l’enfant ou d’adapter l’alimentation, il n’y a aucune obligation dans un sens comme dans l’autre. L’article explique simplement que l’alimentation suffit, à condition qu’elle soit adaptée aux besoins de l’enfant.

Moi aussi je donne mon avis