Une alternative à la mode jetable : l’initiative de Besight

L’industrie textile et de l’habillement se place au deuxième des activités économiques mondiales, après l’industrie du pétrole. Ce secteur est aussi l’un des plus polluants au monde et grand consommateur de matières premières, d’eau et d’énergie. Il contribue pour une grande part aux émissions de gaz à effet de serre, aussi bien au niveau de la production, du transport, que de l’entretien. Certains acteurs de la mode durable tentent de combattre ces dérives.

Rédigé par Pauline Petit, le 29 Dec 2016, à 7 h 00 min

Nous aimons la mode mais que savons-nous des vêtements que nous portons ?  De leur cycle de vie ? De leur impact sur l’environnement ? Comment apprendre à minimiser les dégâts de l’industrie textile sur la planète comme sur les hommes ? Il est temps pour nous tous de réfléchir à nos modes de consommation, souvent néfastes pour la planète.

Notre besoin constant de produits nouveaux et de satisfaction immédiate a changé le regard que nous portons sur les vêtements. Ceux que l’on avait l’habitude d’apprécier pour leur qualité, sont devenus des produits jetables que l’on remplace chaque mois.

Les ravages de la mode jetable

La « fast fashion » est un compromis que nous faisons, mais qui a un coût énorme : humain, environnemental et social. Il est temps de prendre conscience des dégâts produits par cette industrie, partout dans le monde, et travailler ensemble pour les limiter, puis les réduire. Cela veut dire être plus informés et conscients de la provenance de nos vêtements, la manière dont ils sont produits, et où ils finissent.

revers de mon look, mode

Infographie : Quelques chiffres révélateurs des conséquences néfastes de la ‘fast fashion’

Besight : comment changer la mode ?

Tout commence par une prise de conscience : d’autres voies sont possibles, qui respectent la planète et notre portefeuille. Ensuite, il est important d’être attentif à ce qui se passe autour de nous et se libérer de nos habitudes de consommation souvent très bien ancrées. Heureusement, des acteurs de la filière textile et mode s’engagent et innovent.

Le 24 Avril 2013, 1.134 personnes ont trouvé la mort et 2.500 ont été grièvement blessées. Ce jour-là, le complexe du Rana Plaza, hébergeant de nombreuses usines de confection de vêtements de grandes marques, s’est effondré, dans la ville de Dacca au Bengladesh.

C’est à ce moment-là que le mouvement Fashion Revolution est né, pour lutter contre ces pratiques inadmissibles. Ils sont notamment à l’origine de plusieurs hashtags pour demander aux marques la provenance de nos vêtements : par exemple #whomademyclothes ?

Besight, revers de mon look

Certains acteurs comme 1083 s’engagent à fabriquer un jean et une paire de baskets, à moins de 1083 km de chez vous !

Besight : promouvoir la mode responsable

À l’image de 1083 – les jeans 100 % made in France, Besight s’est fixé comme objectif de donner une image des savoir-faire à la fois contemporaine, visionnaire et tendance, à l’heure où il est si important de sauvegarder l’artisanat.

Les petits métiers du textile tendent à disparaître partout dans le monde, et notamment en France : le promouvoir contribue à ranimer l’héritage culturel. Dans l’esprit de produire des articles plus durables et plus respectueux de l’environnement et des travailleurs, Besight propose à son public d’internautes d’imaginer et de choisir les collections d’accessoires. L’objectif est de produire des articles appréciés par le plus grand nombre, pour démocratiser la mode éthique.

Besight, c’est la première plateforme collaborative dédiée aux accessoires de mode responsables et à la promotion des jeunes talents.

Besight, revers de mon look

Tout comme 1083, Besight a choisi la plateforme de financement participatif Ulule pour financer son premier accessoire éthique, des lunettes de soleil. Les précommandes sont ouvertes sur Ulule.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur besight.fr et ulule.com

Article partenaire
Illustration de bannière ©Besight
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



J'ai travaillé dans différents organismes, tous liés de près ou de loin aux questions qui me passionnent : la consommation durable et l'alimentation. J'ai...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis