La Méthode Kneipp : de l’eau froide pour une meilleure santé

Rédigé par Eva Souto, le 2 Oct 2014, à 13 h 07 min

Et si l’eau froide pouvait être un remède naturel efficace pour lutter contre certains maux ? C’est en tout cas ce que préconise la méthode Kneipp. Cette méthode naturelle, bien connue en Allemagne, est en train d’arriver en France. Mais, de quoi s’agit-il vraiment ? Enquête.

La méthode Kneipp : elle tient ses origines d’un abbé

La méthode Kneipp a été mise au point par l’abbé du même nom. Ce dernier, atteint de tuberculose diagnostiquée incurable, aurait guéri grâce à des bains glacés.

En 1847, Sebastien Kneipp a 26 ans. Se sachant condamné, il s’administre un autotraitement tiré d’une publication du docteur Hahn («De la force et des effets de l’eau fraîche sur le corps humain») composé de course à pied 2 fois par semaine sur les bords du Danube et plongeons dans une eau à 5°C.

Abbé Kneipp

Basée sur son expérience et sa guérison, Sébastien Kneipp élabore alors une méthode pour traiter les problèmes du corps en curatif comme en préventif, basé sur l’hydrothérapie.

Sa théorie repose sur des principes simples : appliquer de l’eau froide (entre 0 et 18°C), avec objectif de « rétablir l’ordre dans le corps », sur les zones du corps à traiter. Des recommandations à renouveler 2 à 3 fois par semaine jusqu’à ce que le mal disparaisse.

La méthode Kneipp : comment cela fonctionne ?

Le curé bavarois Sebastien Kneipp souligne qu’il est nécessaire d’endurcir l’organisme pour prévenir la maladie. Pour cela, l’eau froide est idéale.

Elle retire la chaleur superflue, comme la transpiration, tout en contraignant l’organisme à générer sa propre énergie calorifique pour éliminer les éléments inutiles.

Eau

 Pour les thérapeutes, la cure Kneipp est une approche holistique
en ce sens qu’elle vise à harmoniser le corps, l’âme et l’esprit.

picto-etoile-paragraphe Méthode Kneipp : de l'eau froide pour une meilleure santéA noter que l’eau chaude ne doit intervenir que pour seconder l’organisme incapable de produire sa chaleur naturelle ou pour intensifier le bénéfice de l’eau froide.

Il s’agit également de localiser les applications. Ces derniers décongestionnent la zone traitée, mais agissent également à d’autres endroits par un effet dérivatif (comme le fait par exemple l’acupuncture).

Méthode Kneipp : de l’eau pour traiter les maux

La méthode Kneipp est essentiellement basée sur l’utilisation de l’eau.

L’avantage de la méthode Kneipp ?

Douche froide kneippLa méthode est très simple et il est possible de suivre ses préconisations chez soi. Attention, il est toutefois indispensable de respecter certains préceptes.

En effet, il faut prendre garde à un éventuel refroidissement dû à l’eau froide. Il est donc important de réaliser les bains ou douches froids dans une salle suffisamment chauffée et ne pas rester trop longtemps au contact de l’eau.

Comme l’explique l’ostéopathe Joachim Bohm Rammel « le contraste chaud-froid dilate et contracte les vaisseaux sanguins, ce qui réactive le système neurovégétatif (coeur, foie, estomac…), mais aussi le système hormonal et immunitaire ».

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Eva est passionnée d’écriture. Elle est sensible aux sujets de société, et en particulier, à ceux qui touchent au développement durable, au commerce...

5 commentaires Donnez votre avis
  1. JE PRATIQUE LA METHODE KEIPP DEPUIS PLUS DE 20ans…JE SUIS AGEE DE 88 ans et je suis encore en bonne sante!! une douche froide le matin et le reveil est formidable ! plus de cervicales qui me font souffrir plus de genoux qui « coincent » après opération croisés etligament interne suite accident de ski Tout va bien ….pour lemoment

  2. les bains dérivatifs de France Guillain s’inspirent de cette méthode

    • en tt cas inspiration aussi des premiers hommes, ou certaines tribus qui ne portent pas de vêtements serrés qui surchauffent le corps, les bains dérivatifs un bien être++ même par temps froids !

  3. Pas du tout confiance dans les produits Kneipp : si l’on prend la peine de lire la composition des produits, on fuit !
    Par exemple : la crème de bain au lait de figue contient du sodium laureth sulfate, du PEG 18 et 40 et 3 colorants… Pour un produit dit « naturel et de santé », on peut beaucoup mieux faire !!

    • La méthode de base décrite avec l’eau froide, ajoutée à l’exercice physique est certainement à retenir, en revanche les produits qui se greffent petit à petit sur le nom…

Moi aussi je donne mon avis