Bientôt des séances de méditation à l’Assemblée ?

Le psychiatre et auteur de best-sellers Christophe André était invité à l’Assemblée Nationale pour une conférence sur les bienfaits de la méditation. Deux députés souhaitent introduire cette pratique au Palais Bourbon dès le mois de janvier.

Rédigé par Maylis Choné, le 14 Dec 2017, à 11 h 30 min

Et si la méditation pouvait aider les députés à être moins stressés ? La pratique, très en vogue, n’a pas encore poussé les portes de l’Assemblée. Cela pourrait bientôt changer.

La méditation pourrait être bientôt pratiquée à l’Assemblée

Deux députés, adeptes de la méditation depuis plusieurs années, sont à l’initiative de la venue, à l’Assemblée le 11 décembre, de Christophe André, psychiatre à l’hôpital Sainte-Anne à Paris et auteur de best-sellers. Le but ? Faire connaître la méditation aux députés, afin de les aider à lutter contre le stress procuré par leurs responsabilités et leur travail.

Le psychiatre passe par la méditation pour soigner certaines pathologies dont la dépression. Il a tenu une conférence qui a rassemblé une cinquantaine de députés de tous partis. « Le but est de présenter les grandes études et expériences, montrer les impacts positifs que peut avoir la méditation sur l’éducation, la santé, ou encore le travail », explique au Figaro Pacôme Rupin, député LREM, à l’initiative du projet. Ce jeune élu est également diplômé de l’Université de Strasbourg en méditation et neurosciences.

méditation à l'assemblée

Pourquoi pas des séances de méditation Mr Colbert ? © Monkey Business Images

Une inspiration britannique

L’idée n’est pas tombée du ciel ou d’une séance de méditation. Les deux députés, Delphine Batho (PS) et Pacôme Rupin, ont participé, le 17 octobre au Parlement britannique, à la première rencontre internationale de parlementaires consacrée à la méditation. La méditation touche en effet de très nombreux secteurs (entreprises, milieux scolaires, etc.), mais la politique semble encore bien à l’écart de cette pratique. Certains élus se méfient d’ailleurs de cette pratique qui leur paraît sectaire.

Dès le mois de janvier 2018, des séances hebdomadaires de méditation pourraient être mises en place au Palais Bourbon. Pacôme Rupin rêve, lui, d’instaurer une formation à destination de tous les députés et de leurs collaborateurs au protocole Mindfulness-Based Stress Reduction, en français : Réduction du stress basée sur la pleine conscience.

À terme, elle pourrait être proposée de manière plus générale dans les écoles, les hôpitaux et les prisons afin d’aider les élèves, les malades et les détenus à se concentrer davantage et à mieux gérer leurs émotions.

Illustration bannière : Séance de méditation © UfaBizPhoto
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. En plus il y a au moins une méditation qui fait la paix et solutionne les problèmes. L’employer permettrait de réaliser toutes les ambitions du gouvernements. Enfin, il faudrait étudier la question

    • Lire la page ou figure :
      Le Dr. David R. Leffler, un contributeur occasionnel à notre site web, a fait parvenir cet article qui montre le succès de « La Technologie invincible de défense » ou la pratique en groupe de la Méditation Transcendantale© pour prévenir la guerre et les conflits. « Le Projet Cohérence » initié par le Lieutenant-général José Martí Villamil raconte pourquoi et comment il a utilisé « La Technologie invincible de défense  » en Équateur.
      Et aussi la page ou figure :
      Méditation : Baisse de la criminalité à Washington DC en 1993. Cette recherche est la plus connue à ce jour. Durant l’été 1993, un groupe de scientifiques a prédit que la pratique de la méditation effectuée par pas moins de 4 000 personnes réduirait de 20% la criminalité violente à Washington.

Moi aussi je donne mon avis