Les masques de protection ‘standard’ inadaptés aux femmes

Alors que porter un masque est capital pour se protéger du Covid-19, cet accessoire de protection ne semble pas adapté au visage des femmes. Le modèle ‘standard’ est masculin.

Rédigé par Aurélie Giraud, le 24 May 2020, à 13 h 00 min

Depuis l’épidémie de coronavirus, le masque est devenu un accessoire indispensable du quotidien pour se protéger contre le virus mais aussi protéger les autres. Cependant, la taille des masques n’est pas adaptée aux visages féminins. Le modèle « standard » est masculin.

Masque de protection pour les femmes : un problème de taille…

Le port du masque est recommandé au grand public afin de se protéger du Covid-19. Que ce soit dans les magasins, dans les transports, chez le médecin ou chez le coiffeur, beaucoup ont adopté le masque en tissu aux normes Afnor pour limiter la propagation de l’épidémie de coronavirus. Ce dernier est d’ailleurs obligatoire dans certains lieux.

Les masques commercialisés sont trop grands pour le visage des femmes © Vasyl Rohan

Même s’il est désormais possible de trouver facilement un masque, encore faut-il en trouver un à sa taille. C’est le problème que rencontrent de nombreuses femmes qui se plaignent que les masques commercialisés sont bien trop grands pour leur visage.
Selon une enquête de Numerama (1) : « l’élastique est beaucoup trop long, ce qui empêche le masque d’adhérer à la peau et donc d’être efficace pour éviter la propagation de gouttelettes ».
Cependant, ces masques non adaptés aux femmes n’ont aucune utilité puisqu’ils ne permettent pas de se protéger efficacement.

La taille unique, un standard masculin

Le masque dit « aux normes » et unisexe serait en réalité uniquement adapté aux hommes. En effet, il s’agit d’une taille unique basée sur un visage « standard », celui d’un homme. Cela pose problème pour les personnes au visage plus fin qui se retrouvent avec un masque difficile à porter. Dans son enquête, Numerama interroge sur le sexisme derrière ces normes.

Un conseil si vous rencontrez ce problème est d’utiliser le patron de référence de l’Afnor en l’adaptant à votre visage. Un masque qui laisse passer l’air et tombe n’est pas efficace puisque la personne devra sans cesse le toucher pour le remettre sur son visage. Une situation délicate pour les professionnels de la santé féminins qui travaillent avec un équipement inadapté et qui de ce fait pourrait conduire à une potentielle contamination.

Masque de protection : comment le porter et bien s’en servir au quotidien ?

Les hommes boudent le masque de protection

Étonnamment, 71 % des hommes ne portent pas « toujours » de masques selon une étude menée par des chercheurs de la University of London et de la Universty of Berkeley aux États-Unis en avril dernier. Ainsi, les hommes porteraient moins de masques de protection que les femmes.

Les masques jugés comme « honteux » par certains hommes © Liza Kras

D’après l’étude, 29 % des hommes déclarent avoir « toujours » porté un masque lorsqu’ils sortaient de chez eux contre 44 % des femmes.
Même si les femmes sont généralement plus prudentes, l’origine de ce phénomène est tout autre. Les hommes décrivent les masques comme « honteux », « signe de faiblesse », « stigmatisation » et « pas cool » comme l’indiquent les chercheurs.

Matt Englar-Carlson, directeur du Center for Boys and Men de l’université d’État de Californie à Fullerton (États-Unis) explique dans FemmeActuelle(2). «  Des décennies de recherche sur la santé des hommes ont montré des disparités entre les hommes et les femmes dans les comportements de santé (…) Ces disparités existent autour des mesures de santé préventives telles que les auto-examens, le port du casque à vélo, l’utilisation de la crème solaire, l’utilisation de la ceinture de sécurité (… ) Les hommes ont tendance à adopter des comportements plus à risque. Ne pas porter de masque ou minimiser le risque de Covid-19 est un risque sanitaire considérable ».

Illustration bannière : les masques de protection sont conçu pour des visage masculins © Oscar Sweep
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis