Maladies des tomates : comment les reconnaître et moyens de lutte

C’est bien souvent quand la saison des tomates commence à battre son plein que les maladies des tomates arrivent en force. Reconnaître cul noir, mildiou et alternariose, éclatement, botrytis et autre oïdium pour mettre en place des moyens de lutte devient ainsi un enjeu si on veut continuer à se régaler.

Rédigé par Julien Hoffmann, le 25 Jul 2020, à 7 h 57 min

L’alternariose de la tomate

L’alternariose est un champignon qui apprécie les températures comprises entre 18 et 25°C et qui n’a besoin que de très peu de pluie ou d’humidité pour se développer (de simples rosées suffisent).

maladies des tomates ; alternariose tomates

Tâches caractéristiques de la maladie de l’alternariose de la tomate © Rupinder singh 0071

Symptômes de l’alternariose

Souvent confondue avec le mildiou dans ses premiers stades, l’alternariose de la tomate se caractérise par des tâches brunes sur les feuilles qui peuvent aussi être auréolées de jaune. Fleurs, tiges et fruits mêmes verts sont attaqués de la même manière avec des tâches grises brunes.

Les attaques d’alternariose sont souvent accompagnées d’attaques d’autres champignons, ce qui accélère le processus de dépérissement.

Moyens de lutte contre l’alternariose

L’alternariose est redoutable et se combat plus en préventif qu’une fois la maladie installée. En préventif fonctionnez comme avec le mildiou en limitant au maximum la dispersion du champignon (lavez-vous bien les mains, nettoyez les outils, ne compostez pas les déchets de tomates, éliminez toutes parties infectées, etc.).

Préférez également les variétés notoirement résistantes à cette maladie comme les tomates cerises ou les tomates coeur-de-boeuf.

Si vous détectez la maladie, utilisez tout de suite un extrait de prêle en pulvérisation sur vos pieds en prenant garde de bien en faire le tour. Vous pouvez également utiliser la bouillie bordelaise avant un épisode pluvieux.

Si vos pieds sont attaqués mais que vous pouvez tout de même encore récolter des fruits (une chance !), faites-le délicatement car ils seront très fragiles. Éliminez tous les fruits malades et posez les autres les unes à côté des autres dans un cageot avec du papier journal au fond.

Lire page suivante : nécrose apicale

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. c’est quoi ces simili tomates sur la photo? à la poubelle ces merdes!Faire du bio c’est une chose mais il faut aussi cultiver en plein champ sinon ça ne fait pas grand chose et ne pas acheter de plans hybrides

Moi aussi je donne mon avis