Comment se protéger des perturbateurs endocriniens ? Le livre complet

Les perturbateurs endocriniens font très souvent la une de l’actualité et un livre complet vient de paraître pour s’en protéger : ‘Ma Bible des Perturbateurs Endocriniens’.

Rédigé par Pauline Petit, le 22 Sep 2017, à 7 h 40 min

Les perturbateurs endocriniens sont un « fléau invisible ». Ils sont présents au quotidien dans de nombreuses substances et affectent notre développement. Ils peuvent aussi bien perturber la santé des enfants que la reproduction, et aussi être source de cancers.

Comment s’en protéger ? Le livre de Patricia Riveccio, journaliste scientifique, traite du sujet de façon exhaustive.

Sélection livre : Ma bible anti perturbateurs endocriniens

L’auteure définit tout d’abord les perturbateurs endocriniens d’après les termes de l’OMS : « des substances chimiques d’origine naturelle ou artificielle étrangères à l’organisme. Elles peuvent interférer avec le fonctionnement du système endocrinien et induire des effets néfastes sur l’organisme d’un individu ou sur ses descendants« . Elle fait la liste des principaux risques de l’exposition aux perturbateurs endocriniens (PE), qu’ils soient potentiels ou avérés.

Elle explique ensuite comment les PE affectent nos systèmes hormonaux et sont impliqués dans de nombreux maux : « asthme, cancers, obésité, diabète, infertilité, malformations, problèmes de thyroïde, de cerveau, de QI… »

Où trouve-t-on les perturbateurs endocriniens ? Comment s’en protéger ?

Même s’il est difficile d’éviter complètement le contact avec les PE, il est nécessaire de savoir où ils se trouvent pour s’en protéger. Entre autres, on les trouve dans les produits d’entretien chimiques, dans l’alimentation non bio (les pesticides sont des perturbateurs endocriniens), le plastique alimentaire…

Les PE se retrouvent enfin dans la salle de bain, gels douche, rouges à lèvres, protections féminines mais aussi médicaments. « Paracétamol, aspirine et indométacine, parmi les médicaments les plus utilisés dans le monde, inhibent la production de testostérone chez l’adulte« .

L’auteur propose enfin un programme détox complet pour s’éloigner des perturbateurs endocriniens. Une semaine d’ « aliments anti-PE« , mais aussi des programmes d’exercices, des bons gestes à adopter dans son quotidien. Un exemple facile à suivre ? Ouvrez les fenêtres de votre logement pendant un quart d’heure minimum, tous les jours, pour assainir l’air de votre maison et faire fuir les PE !

Illustration bannière : Des bouteilles en plastique – © Nomad_Soul
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



J'ai travaillé dans différents organismes, tous liés de près ou de loin aux questions qui me passionnent : la consommation durable et l'alimentation. J'ai...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. S’agissant des perturbateurs endocriniens certaines études semblent dire que la consommation de Soja serait à l’origine d’intoxications analogues à celles que pourraient induire les perturbateurs endocriniens. Manger du Soja est-il sain ?

  2. Pour traquer les PE et autres substances nocives dans les produits cosmétiques je vous conseille l’appli « clean beauty » qui en scannant la liste des ingrédients vous alerte sur les substances controversées.

Moi aussi je donne mon avis