Sélection cinéma – Loups tendres et loufoques

Rendez-vous le 16 octobre au cinéma pour découvrir « Loups tendres et loufoques », un programme de 6 courts-métrages qui revisite le loup des contes et des livres avec humour et poésie.

Rédigé par Marie Mourot, le 11 Oct 2019, à 12 h 30 min

Avec ses quatre précédents films, La Chouette du cinéma a déjà rassemblé plus de 560.000 spectateurs. Cette fois-ci, elle revient le 16 octobre sur nos écrans dans un programme de 6 courts-métrages où elle revisite le loup de la littérature de jeunesse. Pour Valentin Rebondy, gérant de Cinéma Public France, ce programme nous donne envie de voir le loup autrement : « Il nous invite à laisser de côté l’habit de féroce prédateur que nous lui avons très longtemps fait porter, alors même qu’à présent sa survie est menacée. On peut se demander : de nos jours et si les loups pouvaient écrire les contes, quel rôle tiendrait l’humanité ? ».

Loups tendres et loufoques : six courts-métrages pour changer notre vision du loup

Réalisé et produit par Arnaud Demuynck, Loups tendres et loufoques comprend six courts-métrages d’une durée totale de 53 minutes, accessibles dès 3 ans.

Chaque histoire met en scène un loup que l’on découvre petit à petit sous un nouveau jour. Si les premiers courts-métrages nous donnent envie de nous moquer un peu du loup, les autres nous invitent cependant à apprendre à le regarder autrement, sans avoir peur car c’est bien lui qui est menacé dans notre monde à nous aujourd’hui.

Six courts-métrages à découvrir

Le plus fort © Cinéma Public Films

Les deux premiers courts métrages ne vous seront certainement pas inconnus car ils sont adaptés des célèbres albums de Mario Ramos parus à L’école des Loisirs : « C’est moi le plus fort » et « C’est moi le plus beau ». On y découvre un loup prétentieux qui aime s’en prendre aux plus petits que lui jusqu’à ce qu’il rencontre un tout petit crapaud…

Le troisième court-métrage, « Trop petit loup » nous raconte, quand à lui, l’histoire d’un petit louveteau en quête d’indépendance pour chasser. Inspiré d’un conte de la tradition populaire russe, il fait comprendre à nos enfants que le loup n’est pas si ridicule, il a juste besoin d’apprendre encore beaucoup de chose, comme eux…

Suivent ensuite trois autres histoires, « Le retour du Grand méchant loup », « Grand Loup et Petit Loup » et enfin, « Promenons-nous dans les bois » qui revisite la célèbre comptine traditionnelle.

Un programme vraiment réussi qui fait réfléchir nos enfants à la représentation qu’ils se font du loup et à la place qu’il mérite d’avoir dans la nature.

La bande annonce du film

À voir aussi en famille : Les ritournelles de la Chouette

Le mot d’Arnaud Demuynck, producteur et réalisateur de La Chouette du cinéma

« Les contes et les légendes d’Europe, les chroniques mensongères de nos campagnes ont contribué à donner au loup une image sombre et faussée. Il n’en est pas ainsi partout dans le monde. D’autres cultures le sacralisent et lui reconnaissent son importance dans la nature pour le rôle de régulateur qu’il y joue. Rendons-lui justice, ancêtre du meilleur ami de l’homme, digne d’attention et de respect ».

Gagnez des places et de kits pédagogiques grâce à Cinéma Public Films

Illustration bannière : Promenons-nous dans les bois – © Cinéma Public Films
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Rédactrice web freelance et maman de trois enfants, je me suis toujours sentie très concernée par l'écologie et le développement durable. Constamment en...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis