Les lobbyistes de Monsanto interdits d’entrée au Parlement Européen

Monsanto avait refusé de s’expliquer face au Parlement Européen concernant la dangerosité du glyphosate. En retour, les Présidents ont interdit l’accès à ses lobbyistes.

Rédigé par Pauline Petit, le 29 Sep 2017, à 10 h 05 min

Depuis hier, les lobbyistes de Monsanto ont été déclarés persona non grata au Parlement Européen. Une excellente nouvelle en plein débat sur le glyphosate et une grande première pour un lobby de ce poids !

Monsanto ne veut pas répondre aux questions des eurodéputés : il perd son droit d’entrée

Mi-septembre, les eurodéputés avaient convoqué Monsanto pour une audition sur les Monsanto Papers, une affaire qui dévoilait que Monsanto connaissait la dangerosité du glyphosate depuis 1999. Les responsables de la multinationale avaient gentiment décliné l’invitation des eurodéputés. Ces derniers ont répliqué en leur fermant la porte du Parlement Européen au nez.

Les lobbyistes de Monsanto refoulés aux portes du Parlement Européen

Hier, jeudi 28 septembre, la Conférence des Présidents a décidé « de suspendre jusqu’à nouvel ordre l’accès au Parlement européen des employés de Monsanto ». Cette suspension s’est faite à l’initiative des eurodéputés verts et écologistes.

© oticki Shutterstock

Une décision peu commune de la part du Parlement Européen, dont les membres sont habitués à croiser dans les couloirs des lobbyistes de tous bords.

Elle intervient au moment où l’Union Européenne doit décider du renouvellement de l’autorisation du glyphosate, cette molécule utilisée dans le Roundup le puissant herbicide. Classée comme « cancérogène probable » par le Centre de Recherche International sur le Cancer, elle est cependant autorisé dans l’Union Européenne. L’Union avait conclu en 2015 à l’innocuité du glyphosate dans un rapport… qui reprenait mot pour mot un document édité par Monsanto ! Un scandale qui montre le poids de la firme dans les décisions européennes.

L’Europe doit se prononcer début octobre sur le maintien ou l’interdiction de ce pesticide. Une décision très discutée, et attendue par de nombreux défenseurs de l’environnement.

Espérons que l’interdiction d’entrée des lobbyistes de Monsanto au Parlement Européen pèsera en faveur de l’interdiction de cette molécule phytosanitaire.

Illustration bannière : L’interdiction d’entrée au Parlement Européen – © Andrey_Kuzmin
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



J'ai travaillé dans différents organismes, tous liés de près ou de loin aux questions qui me passionnent : la consommation durable et l'alimentation. J'ai...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. C’est un nuage de fumée ! Les lobbyistes en général et de Monsanto en particulier sont plus vicieux que le Parlement européen semble le penser : ils disposent des coordonnées de chaque député et peuvent les contacter en dehors du Parlement autant qu’ils le souhaitent. Autour d’une bonne table, par exemple.Ce n’est vraiment pas ça qui va arrêter ces charmants voyageurs de commerce !

Moi aussi je donne mon avis