Les Philippines, troisième plus gros pollueur des océans du monde

Les mers des Philippines sont gravement menacées par la surpêche, le tourisme, la pollution massive des déchets plastiques et produits toxiques ainsi que par le changement climatique.

Rédigé par Nathalie Jouet, le 26 Sep 2017, à 10 h 30 min

Dans un rapport publié ce 22 septembre, le groupe environnemental Greenpeace a classé les Philippines comme le 3e plus gros pollueur des océans du monde, derrière la Chine et l’Indonésie. L’organisme estime que les grandes marques occidentales de produits de consommation et notamment Nestlé, Unilever et Procter & Gamble accentuent la pollution en emballant des produits dans du plastique peu coûteux et jetable.

Les grandes marques de produits de consommation impliquées dans la pollution des océans

Greenpeace a classé les Philippines comme le “troisième pire pollueur des océans du monde” derrière la Chine et l’Indonésie, dans un rapport publié à Manille. Plus de 54.200 morceaux de déchets plastiques ont été retrouvés dans la baie de Manille lors d’une campagne de nettoyage menée par Greenpeace ce mois-ci.

Parmi les déchets récupérés dans la baie de Manille, environ 9.000 provenaient de la marque Nestlé et de nombreux autres des marques Unilever et Procter & Gamble. Le groupe environnemental considère que les déchets plastiques constituent un problème particulièrement grave aux Philippines et dans d’autres pays en développement, où les personnes à faibles revenus sont incitées à acheter des produits bon marché en grande quantité.

Les chiffres vertigineux des déchets rejetés dans les océans sur le Planetoscope

Des sachets jetables qui finissent en déchets ou débris marins

Si la marque Nestlé a indiqué qu’elle continuait à développer des solutions d’incinération des déchets, Greenpeace appelle à prendre des actions concrètes en faveur de la protection des océans et préconise l’interdiction des plastiques à usage unique. Les déchets plastiques issus de produits fabriqués par l’entreprise indonésienne PT Torabika Mayora ont été particulièrement nombreux sur la baie de Manille.

Philippines

Une rivière de déchets et de pauvreté à Manille © Antonio V. Oquias Shutterstock

L’organisation internationale déclare que les Philippines ont largement contribué à la pollution des océans, avec 1,88 million de tonnes de “déchets plastiques mal gérés” chaque année. La Thaïlande, le Vietnam et la Malaisie figurent également sur sa liste des plus grands pollueurs plastiques océaniques au monde. Les débris marins les plus fréquents sont constitués de matières plastiques et synthétiques qui ont des effets désastreux sur la faune marine et les oiseaux de mer. Pour Greenpeace, éliminer le plastique à la source est la meilleure solution pour lutter contre cette pollution de nos océans.

Illustration bannière : À Manille en août 2017 – © aldarinho Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. D’où vient la 2ème photo ? Pas d’info, pas de crédit, juste une image “putaclique” ??

    • Séverine Bascot

      Nous sommes désolés pour l’oubli ! merci pour votre retour constructif

Moi aussi je donne mon avis