La restauration collective a son label bio Ecocert

Rédigé par Alan, le 24 Oct 2013, à 17 h 14 min

Leader de la certification bio, Ecocert s’occupe à présent des cantines. L’organisme vient ainsi de lancer le label bio « En cuisine », dédié à la restauration collective.

Un label bio pour les cantines

cantine-chaise-metalPour le groupe Ecocert, le soutien de l’agriculture biologique et de la restauration bio passe également par la restauration collective. Celle-ci représente 3 milliards de repas en France chaque année, soit une part non négligeable de l’alimentation au quotidien, à la fois dans les établissements scolaires mais également en entreprise.

C’est ainsi que le groupe gersois lance à présent « En cuisine », un label bio dédié à la restauration collective, de manière à valoriser les établissements écologiques. De cette manière, l’organisme certificateur souhaite pouvoir accompagner les cantines vers des produits locaux, bio, plus sains pour la santé et l’environnement.

Un label attendu

Côté scolaire comme professionnels, « c’est une réponse à une demande des parents et des professionnels« , a expliqué le président d’Ecocert William Vidal. Selon un sondage de l’Agence bio, 75 % des parents d’élèves souhaitent que leurs enfants puissent manger bio à l’école. Selon le même sondage, plus d’un restaurant collectif sur deux déclare proposer des produits bio. Il est donc ecocert-en-cuisine-restauration-collective-cantine-label-bio-03largement temps de pouvoir le certifier.

Les caractéristiques du label « En cuisine »

Le label « En cuisine » concerne aussi bien les établissements d’enseignement (école, collège, lycée, université), les administrations ou entreprises à caractère sanitaire et social, et toute structure d’accueil (EHPAD, crèches, centres de vacances…).

Les critères comportent :

  • valoriser le « fait maison« 
  • valoriser les produits locaux et les producteurs bio les plus proches
  • privilégier les circuits courts afin de réduire l’empreinte écologique des produits
  • limiter les additifs
  • respecter l’équilibre nutritionnel et former le personnel sur ce point
  • éduquer les enfants à l’équilibre nutritionnel dans le cas d’une cantine scolaire
  • utiliser un choix varié de produits bio
  • valoriser les démarches des professionnels
  • contrôler la traçabilité des produits
  • réduire le gaspillage alimentaire
  • améliorer la politique environnementale de l’établissement (eau, consommation d’énergie, détergents, etc.), et notamment la gestion des déchets

> Suite : Plusieurs niveau de certification

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

4 commentaires Donnez votre avis
  1. J’ai une question : qui va payer le coût du contrôle et de la certification? Merci!

  2. Belle initiative à encourager et à faire connaître pour aider et valoriser les acteurs de l’ensemble de la filière…

  3. Oui excellente nouvelle merci pour cet article! Les marchés publics doivent être exemplaires c’est d’ailleurs le nom de la directive qui prévoit de développer le bio dans les cantines (directive Etat exemplaire). C’est un formidable levier pour les producteurs comme pour faire évoluer les habitudes alimentaires.

    Olivier(Midi-Pyrénées)

  4. c est tres bien ! bravo pour l initiative !

Moi aussi je donne mon avis