La mort nous va si bien ou les moyens de surmonter les épreuves de la vie

C’est en lisant un ouvrage

Rédigé par Philippe C, le 9 Oct 2013, à 12 h 15 min

La mort, c’est top ?

Souvent, nous pleurons la disparition d’un proche. Ce n’est en fait pas lui qui souffre, mais nous… Ce n’est pas lui qui est triste, mais nous, notre ego, notre « petit moi ». Lui, est bien ! Presque tous les « décédés » revenus le disent ! Posé comme ça, c’est brutal. Mais à la lecture du livre, c’est limpide !

Conscience analytique et conscience intuitive

Il est utile de :

  1. séparer notre conscience analytique de notre conscience intuitive qui est une conscience « pure »
  2. savoir que notre cerveau est un récepteur de cette conscience « pure » et non son producteur : il reçoit la conscience, tel un poste de radio au lieu de contenir la conscience comme le ferait un disque dur. En effet, s’il en était le producteur, ces personnes mortes cérébralement n’auraient pas pu vivre, voir, sentir, ressentir tel qu’elles l’ont vécu, vu, senti, ressenti… « Décédées », seule leur conscience intuitive fonctionnait « à plein » ; la conscience analytique ne fonctionnant plus.

Conscience analytique

conscienceCette dernière est celle qui nous écrase littéralement, nous fait croire que la réalité se limite au monde matériel et nous empêche au final d’être vraiment heureux et en paix.

Certes, elle est essentielle à notre vie de tous les jours : repères de temps, de lieux, repères sociaux (hiérarchie, récompenses et sanctions, possessions matérielles,…). Mais elle repose sur un système de valeurs extérieures totalement artificielles, conventionnelles qui viennent de l’éducation ou d’une expérience de vie.

Conscience intuitive

cerveau-chimieEn revanche, la conscience intuitive n’est pas dans l’analyse, la réflexion, le mental, l’ego. C’est une connaissance directe de la vérité.

C’est une perception spontanée, non soumise au temps, autonome, indépendante…

C’est cette conscience intuitive, véritable accès à la vérité et au détachement, que les « décédés » nous donnent envie de développer pour accéder à notre « moi authentique », sachant mettre en sourdine notre conscience analytique dont nous avons besoin…mais en fait, pas tant que cela.

Celle-ci produit des informations nous rendant souvent malheureux en privilégiant le paraître à l’être dans l’ici et maintenant.

Les « décédés » nous disent que, débarrassés de notre enveloppe de chair, nous saurions enfin à quoi ressemble notre véritable nature.

Tout en respectant la vie, en étant bien vivants, nous devrions donner/prendre de la distance par rapport à notre corps pour nous aider à affronter certaines épreuves de la vie.

Le secret du bonheur (ou un des secrets du bonheur) ne serait-il pas alors de ne plus avoir peur de sa mort ? À la condition d’aimer pleinement la vie : pas de suicide, pas d’acte kamikaze !

Le Dr Charbonier nous indique également quelques exercices simples de méditation/respiration, de lâcher-prise,…permettant de cultiver, de développer notre conscience intuitive.

Une fois encore, le plus fort : ce qu’il nous raconte n’est pas une théorie : ces « miraculés » qui, pour près de 80 %, ont changé de vie, sont profondément heureux, en paix et sereins, quelque soit leurs conditions (physiques, matérielles, sociales,…).

RÉSUMÉ – Les 3 clés sont donc :

1- Comprendre que nous pouvons être assimilés à une entité habitant un corps le temps d’une vie terrestre et que notre existence se poursuit ensuite ; ce qui permet de prendre de la distance par rapport aux épreuves.

2- Apprendre à se libérer de sa conscience analytique qui juge, mesure, évalue et donc renforce notre ego.

3- Apprendre à se connecter à sa conscience intuitive qui agit comme un émetteur récepteur d’informations.

Après notre mort, nous comprendrons peut-être que notre existence terrestre n’est qu’une très courte étape de notre évolution. Alors, ne la gâchons pas en choisissant de mauvais chemins.

Profitons de ce 1er novembre pour y réfléchir… Prenez soin de vous !

 

philippe-cuttat-reflexologieLe bonheur, comment ça marche ?

Philippe, réflexologue diplômé et praticien depuis 10 ans, praticien Reiki (Niveau III) dans la région de Lyon. Retrouvez tous ses conseils sur sa page Santé Préventive

NOTE IMPORTANTE : Veuillez noter que Philippe n’est pas médecin ni thérapeute. Les conseils décrits dans ses interventions sont issus de ses rencontres avec des praticiens de thérapies énergétiques, des savoirs traditionnels et des ouvrages qui y font référence. Il vous invite à éprouver vous-même ces techniques, sans vous déconseiller toutefois d’avoir recours à la médecine conventionnelle.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



« Réflexologue diplômé et praticien depuis 10 ans, praticien Reiki (Niveau III) depuis 8 ans, j’ai la « santé préventive » dans la peau depuis tout...

13 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour et merci pour ces commentaires
    je n’ai pas de jugements à donner car je ne sais pas tout simplement…je reste humble ; cela dit par mon expérience de vie personnelle et la maladie et condamnation par la science, je suis en vie et j’ai vécu la résilience…je me souviens d’une lumière qui ne brule pas et dont j’ai ressenti de l’amour….depuis je suis heureuse profondément et je n’ai plus peur de la mort…j’adore la vie et les relations humaines et le quantique avec un pont à la spiritualité….un calme profond, un silence, du vide rempli d’énergies d’amour et je suis là, présente et ouverte à la vie…j’ai cet impression que nous sommes endormis comme des chenilles et que la mort est la métamorphose pour devenir papillon, univers parallèles, pleins de dimensions…nous vivons dans un monde d’illusions….la vie est vaste et inaccessible à notre échelle humaine et remplie de ses secrets….je me sens juste finie et infinie et en paix….oui possible et déjà ici sur terre à méditer 🙂

  2. J’ai lu le livre de Jean-Jacques Chardonier.
    On y croit, ou pas, laissons à chacun se faire sa propre
    opinion.
    Pas la peine de devenir désagréable .

    • Bien d’accord ! Ma réponse en dessous est plus complète mais je rebondis sur votre remarque. Certains commentateurs semblent avoir oublié leur politesse au vestiaire.
      1. il y a des êtres humains qui écrivent ces articles, il s’agit de leur opinion et leur travail et cela mérite le respect.
      2. si vous n’êtes pas d’accord vous pouvez rester polis, que diable !

  3. Difficile à prendre au sérieux, à moins qu’on soit à priori convaincu de ce genre des théories.

    Comme peut on croire à un témoignage sur la mort de quelqu’un qui ne l’a jamais été ? La preuve, il est toujours vivant.

    Mais encore, ceux qui ont vécu l’expérience de l’EMI ne témoignent que de ce qu’ils ont vécu pendant un court période de temps. Il faudrait encore savoir si cet état se prolonge au delà de la mort définitive du cerveau et du corps. Car l’expérience a toujours été réversible.

    Être un touriste de la mort ne rend pas compte de la réalité de la mort.

    • « Difficile à prendre au sérieux, à moins qu’on soit à priori convaincu de ce genre des théories »
      A vrai dire, d’un point de vue scientifique on n’est sûr de rien. Pour en savoir plus, il faudrait en effet des témoignages outre-mort, et ils ne sont pas faciles à obtenir. Toujours est-il qu’un bon nombre d’études on ne peut plus sérieuses sont lancées, preuve que ce n’est pas qu’une affaire de gens qui auraient fumé des substances douteuses. On cherche notamment à distinguer les EMI, et les fameuses « out of body experiences » des rêves lucides.
      Sujet passionnant, merci consoGlobe pour cet article que je m’empresse de partager !
      carTime

  4. Ha c’est sur que tout ce que l’on ne connait pas fait peur et que du coup on le nie!! Mais j’peux vous assurer que la fumette (pour en avoir largement utilisé dans ma jeunesse de banlieusarde) ne fait pas tenir ce genre de propos ! Ne vous y trompez pas ! On ne parle pas ici d’élephants roses ou autre délire du même genre, mais d’expériences vécues par des centaines de personnes et dont l’on parle depuis plusieurs années déjà ! Et puis enfin, que vous soyez complètement fermé à ce genre de théorie, soit … mais au moins, soyez respectueux envers la rédaction!

  5. [Je suis un peu contrariée car ce matin j’ai écrit un commentaire qui n’a pas été publié, alors je tente une seconde fois…]

    Merci Consoglobe pour cet article! Ce sujet de la mort, et en particulier des Expériences de mort imminente (Expérience de Mort provisoire, selon le nom donné par le Dr charbonnier), est fascinant et transformateur.

    Pour les gens comme Alain, qui croient que vous avez fumé la moquette, il faut savoir que les processus de la mort,des EMI et de la conscience sont des sujets d’étude dans le monde médical, et en particulier les neurosciences.

    Vous trouverez une playlist dans youtube sur ce sujet, en faisant la recherche suivante :
     » playlist EMI-NDE by fissomad  »
    (je ne colle pas le lien car c’est peut être ce qui empêche que mon com soit publié)

    • ok, vous pouvez supprimer le message ci dessus, je n’avais pas pu que vous aviez publié celui écrit ce matin…. excusez moi!

    • Jean-Marie

      Oui vous avez raison, c’est notre outil qui bloque les contributions avec des liens … mesure de sécurité contre les abus. Merci de votre commentaire intéressant 🙂

  6. Bravo Consoglobe pour cet article! Le sujet de la mort, et en particulier des expériences de mort provisoire (Ou Expériences de mort Imminente), est vraiment passionnant, et surtout extrêmement transformant.
    Pour les gens qui ne connaissent pas le sujet, comme Alain qui pense que vous avez fumé la moquette, il faut qu’ils sachent que ce sujet est de plus en plus étudié par la science, la neuroscience, et la médecine.

    Voici une playlist sur youtube qui réunit quelques vidéos marquantes sur le sujet des EMI :

    youtube.com/playlist?list=PLG-2UKvr8BW_XLFeLHxQ8Jtc79URHwY_q

  7. Faut arrêter la fumette à la rédaction !

    • Commentaire un peu bref.
      Quelles sont les valeurs et les inquiétudes (à rechercher en vous) auxquelles vous êtes attachées au point qu’elles entravent une lecture sereine de cet article ?
      Ce qui nous est inconnu n’en est pas moins potentiellement possible. C’est même la base de l’esprit scientifique.
      Nous avons tout à gagner à ouvrir notre curiosité.

    • C’est toi qui devrai arrêter la fumette.
      Car tout cela est très possible…
      Enfin des sujets intéressant !!!!!!

Moi aussi je donne mon avis