“J’arrête la pilule” : le livre-choc de la rentrée

Pourquoi de plus en plus de femmes déclarent : “J’arrête la pilule” ? Quels sont les effets sur la santé des femmes ? La journaliste Sabrina Debusquat a enquêté un an pour publier ce livre évènement.

Rédigé par Pauline Petit, le 8 Sep 2017, à 7 h 30 min

La pilule est le contraceptif préféré des Françaises : plus de 40 % des femmes en âge de procréer l’utilisent. Contraceptif préféré, ou celui qui est le plus prescrit par les médecins ? La pilule est pourtant de plus en plus délaissée par les Françaises qui lui préfèrent d’autres modes de contraception. La journaliste spécialiste des questions de santé Sabrina Debusquat a enquêté sur ce phénomène avec son livre-choc, “J’arrête la pilule !”

J’arrête la pilule – Un scandale sanitaire qui touche 4,5 millions de femmes

Sabrina Debusquat a enquêté pendant un an sur la pilule, les scandales sanitaires qui lui sont liés et les effets secondaires.

Dans sa préface, le médecin et membre du CRIIGEN Joël Spiroux de Vendômois prévient : “ce livre n’est pas un livre contre la pilule. IL est riche, très bien documenté sur l’historique et les effets latéraux indésirables, lesquels sont parfois dramatiques“. Il insiste également : “la pilule est un perturbateur endocrinien”. 

L’auteure ne remet pas en cause non plus les droits sociaux importants gagnés dans les années 1970 avec l’accès à la contraception et la légalisation de la pilule. Elle souhaite simplement lever le voile sur un “médicament” pas si anodin qui concerne 4,5 millions de femmes.

Les effets secondaires méconnus de la pilule

Les médecins prescrivent souvent, par facilité et de façon automatique, la pilule contraceptive aux jeunes femmes qui entament leur vie sexuelle. Ce déchargement d’hormones peut provoquer des effets secondaires pas si rares : perte de libido, maux de tête, irritabilité, prise de poids, dépression

De même, “3.000 à 3.500 Françaises subissent un problème de santé grave à cause de la pilule oestroprogestative chaque année”.  En effet, les AVC, embolies pulmonaires ou phlébites touchent parfois les femmes sous pilule qui possèdent des faiblesses souvent non dépistées par les médecins.

La pilule est donc le contraceptif le plus prescrit en France, mais pas le plus inoffensif ni le plus efficace : la journaliste passe en revue toutes les méthodes contraceptives alternatives, de l’implant au retrait. Pour en finir avec l’hégémonie de la pilule et que peut-être, à la fin de cet ouvrage, vous vous disiez : “J’arrête la pilule !”

Illustration bannière : pilule contraceptive ©PHENPHAYOM
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



J'ai travaillé dans différents organismes, tous liés de près ou de loin aux questions qui me passionnent : la consommation durable et l'alimentation. J'ai...

3 commentaires Donnez votre avis
  1. Avouez que vous n’avez pas osé ” le livre évènement de la rentrée ” ?
    Tout ce qui est ( journalistiquement )outré , est insignifiant !

  2. Avant de crier haro sur la pilule, rappelons tout de même qu’elle protège contre certains cancers et que les oestrogènes jouent un rôle essentiel dans la fixation du calcium osseux. Donc, prudence est de mise et l’on devrait toujours consulter son gynécologue avant de décider arbitrairement d’arrêter sa contraception.

    • Prudence avant de décider arbitrairement d’arrêter la pilule, vous pourriez être plus à risque de contracter un cancer, de faire de l’ostéoporose … et d’attraper des bébés, aussi.

      Alors oui, consultez un médecin avant de vous soucier de votre santé et d’arrêter la pilule: il pourrait surement vous trouver d’autres raisons tout aussi foireuses de ne pas le faire.

Moi aussi je donne mon avis