Moins d’eau et moins d’engrais au jardin grâce aux mycorhizes

La mycorhize est un système de relations complexes s’établissent entre les racines des plantes et certains champignons. Favoriser ces relations peut aussi avoir du bon au jardin, à condition de savoir comment… On vous dit tout.

Rédigé par Marina, le 5 Oct 2019, à 14 h 20 min

Comment mycorhizer : les bases

Vous pouvez facilement trouver votre pot de mycorhizes sur internet ou dans une jardinerie. Les prix et volume disponibles sont variants : ils peuvent aller de 50 g à 3,5 kg ou plus en fonction des mycorhizes employées et des objectifs recherchés.

Compter de 10 à 100 euros.

Mode d’emploi pour les arbres :

  • Préparez le trou de plantation
  • Appliquez la quantité indiquée sur le pot au fond du trou et également sur la  moitié inférieure du pourtour de la motte racinaire. Le produit doit bien être en contact avec la motte avant le remplissage.
  • Remplissez le trou puis l’arroser.
jardin mycorhizes

Les jeunes truffiers sont « mycorhizés » pour avoir plus de chance de produire des truffes © Liga Petersone

Question d’une lectrice consoGlobe : La mycorhize ne va-t-elle pas favoriser le développement du liseron ?

Mode d’emploi pour les plantes

Suivez le même principe que pour l’arbre.

Appliquez le produit dans le trou de plantation, en couvrant le fond. Placez la plante directement sur le produit.

Pour les plantes déjà plantées

  • Percez quelques trous autour de la plante (bien à la verticale).
  • Appliquez le produit près des racines et arrosez abondamment après chaque plantation.

Remarque : Pour les arbres, il faut compter une dose 140 g par mètres.
Et rappelez-vous une seule application suffit pour toute la durée de vie de la plante à condition que le milieu soit favorable aux mycorhizes que vous aurez choisies pour ensemencer vos arbres.

Le geste est simple, le geste est naturel alors essayez cet « engrais » des plus écolo et dites-nous ce que vous en pensez !

Illustration bannière : Un réseau racinaire qui va avoir besoin de mycorhizes – © Szasz-Fabian Jozsef

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



"Passionnée de culture, j'adore découvrir de nouveaux horizons et partager les informations que je déniche. consoGlobe est une réelle philosophie à...

6 commentaires Donnez votre avis
  1. tu laisses du brf un an ou plus s’impreigner de la foret je crois au niveau gestion la foret elle est trop forte 😉

  2. Bonjour,
    J’ai testé le micorhizae great white et je dois dire que j’en suis plutôt content. Un entretient par un apport d’acide fulvic est nécessaire pour la bonne tenue des micorhizes. Personnellement, j’ai tout trouvé aux USA sur eBay et à un tarif raisonnable même avec les frais de port.

    ebay.com/itm/Plant-Success-Great-White-Shark-1oz-or-2oz-or-4oz-or-8oz-Mycorrhizae-bacteria-/261426564530?pt=US_Hydroponics&var=560314499556&hash=item3cde3ccdb2

  3. Attention: si terreau abondant: mauvais signe car se décompose mal souvent !
    Bois avec jacinthe bonne qualité, peu de terreau se décompose bien
    avec jonquille qualité moyenne, plus mauvaise décomposition terreau un peu plus abondant, terrain un peu plus acide
    Bois avec muguet: mauvaise qualité, beaucoup de terreau se décompose très mal, très acide !

  4. Test pas si convainquant: entre théorie et pratique….
    iqdho.com/fr/images/stories/projets/Micorhizes.panier.pdf

  5. Ne serait-il pas plus simple d’aller en forêt et de ramasser un peu d’humus ? En effet, le sol des forêts est riche en mycélium, il n’y a pas besoin d’acheter quoi que ce soit.

    • Il ne faudrait pas non plus que l’habitude devienne d’aller piller l’humus forestier, car il est fragile et lent a se creer. Une personne pourrait sans doute, mais a plus grande echelle ce serait un carnage ecologique de plus. La solution ? Les BRF, qui a grande echelle poserait aussi des questions de gestions, mais offrent l’avantage de laisser la foret tranquille. 😉

Moi aussi je donne mon avis