5 astuces naturelles pour faire fuir les rongeurs au jardin

Les rongeurs peuvent faire bien du mal à votre jardin. Il existe cependant des astuces naturelles pour les éloigner sans les tuer.

Rédigé par Pauline Petit, le 28 Aug 2017, à 15 h 20 min

Les rongeurs font régulièrement des dégâts dans les jardins et plus particulièrement en automne et en hiver. Jardiniers amateurs que nous sommes, on est souvent désarmés devant ce phénomène et ne pouvons qu’amèrement constater les dégâts ! Pourtant, des solutions toutes simples existent, sans nuire à l’environnement ni à ces animaux.

Des astuces pratiques et écolo pour éloigner les rongeurs du jardin

Souris, rats, campagnols… viennent parfois dans nos potagers pour manger nos cultures. Ils sont particulièrement friands des légumes racines (carottes, pommes de terre) ou des bulbes de tulipe notamment. Voici quelques solutions pour les éloigner naturellement.

Faire fuir les rongeurs : les prédateurs naturels

Rien de mieux que la biodiversité pour faire fuir les rongeurs. Qui en est friand ? Les chats, les serpents ou les renards mais aussi les rapaces ou les chouettes. Ainsi, avoir un chat éloigne sensiblement les rongeurs de son jardin (même s’il ne les mange pas). Si vous avez la chance d’habiter à la campagne, ne faites pas fuir les renards ou les serpents.

faire fuir les rongeurs

Le chat, un allié pour faire fuir les rongeurs © Astrid Gast

Vous pouvez laisser des tas de pierres pour favoriser la venue des couleuvres, non venimeuses pour l’homme mais redoutables pour ces nuisibles.

Évitez le paillage pour les légumes-racines

Même si le paillage est très efficace pour retenir l’humidité et éviter les mauvaises herbes, il attire aussi les rongeurs. Il vaut mieux donc l’éviter pour les légumes racines pour ne pas attirer ces petits animaux.

Des répulsifs naturels contre les rongeurs

Les jardiniers amateurs utilisent deux produits naturels : le ricin et le sureau. Lors de la plantation des bulbes de tulipe et de crocus, on peut y verser une goutte d’huile de ricin dans chaque trou. Cette huile ferait fuir les rongeurs. Certains jardiniers utilisent également les tourteaux de ricin, toutefois ce produit, bien que naturel, est toxique pour les hommes et les animaux : à éviter donc dans le jardin bio.

Le sureau s’utilise également en tant que répulsif naturel : on plante des bâtons de sureau entre ses cultures pour faire fuir les souris et les campagnols. On peut également fabriquer du purin de sureau, qui possède de multiples vertus : antifongiques, anti-pucerons, il éloigne les taupes et les rongeurs.

Le recette du purin de sureau

Faire tremper pendant 24 heures 1 kilo de feuilles dans 10 litres d’eau.

Faites bouillir 30 minutes puis utilisez pur. Vaporisez sur les feuilles des plantes attaquées.

Les pièges sonores contre les rongeurs

Pour chasser les campagnols terrestres, assourdissez-les en plaçant à chaque entrée de galerie une bouteille plastique, en y enlevant le culot. Ainsi le vent s’engouffrera dans les galeries via les bouteilles et les campagnols, ne supportant pas cette agression sonore, iront voir ailleurs.

De même, il existe dans le commerce des pièges à ultra-sons qui éloignent les rongeurs indésirables. Cette astuce est toutefois controversée car elle ne fonctionne pas de façon systématique.

Pour faire fuir ces nuisibles, on peut également faire pousser des plantes qu’ils détestent. Retrouvez toutes les plantes qui les font fuir naturellement.

Les hérissons et les taupes ne sont pas des rongeurs. Le hérisson est un excellent auxiliaire au jardin puisqu’il se nourrit de nuisibles. De plus, il est protégé : ne tentez pas de le faire fuir, bien au contraire !

Il existe également des astuces naturelles pour éloigner les taupes qui creusent leurs galeries dans votre beau jardin, à retrouver sur notre site.

Illustration bannière : un mulot – © 2630ben
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



J'ai travaillé dans différents organismes, tous liés de près ou de loin aux questions qui me passionnent : la consommation durable et l'alimentation. J'ai...

6 commentaires Donnez votre avis
  1. L’article le précise bien : “il n’y a rien de mieux que la biodiversité pour faire fuir les rongeurs”. De toute façon, la présence de tous ces animaux – rongeurs et leurs prédateurs – sont les hôtes habituels de la nature (que nous prétendons tous rechercher). Vivons donc avec eux. Et s’ils mangent un peu de NOS fruits et NOS légumes, ils nous en laisseront tout de même. Je sais que ce n’est pas la plus grande qualité des humains mais… montrons-nous partageurs et nous vivrons tous en pays, animaux et humains !

  2. Attention, comme celà est évoqué ci dessus, le hérisson est insectivore. Si il consomme du lait, ca reste très mauvais pour sa digestion et ca lui occasionne plus de mal que de bien. Seuls les jeunes peuvent consommer du lait jusque 2-3 mois, stade après lequel ils sont sevrés et se nourrissent de mollusques et larves d’insectes, très occasionnellement de micro-mammifères.

    • Il se trouve que je suis en fauteuil roulant et que depuis le soir de Noël un gros hérisson viens manger la bouffe de mes chats et fait ses besoins devant ma porte d’entrée. Je ne veux pas le tuer, mais je ne veux pas non plus rouler dans la M du Hérisson quand je rentre du boulot le soir ou quand j’y vais le matin

    • Ferronnet, il suffit de placer ce qu’aime Monsieur Hérisson ailleurs que devant votre porte d’entrée, c’est-à-dire au fond du jardin, par exemple. Et le tour sera joué !

  3. Il semblerait que les plantes sauvages nommées “euphorbes” éloigneraient les taupes. Il suffit d’en récupérer quelques graines et de les planter aux endroits opportuns.

  4. des croquettes pour les chats et une gamelle d’eau pour fidéliser les hérissons dans votre jardin
    Précieux auxiliaire au jardin bio, le hérisson se nourrit de chenilles, coléoptères et mille-pattes, de limaces, d’escargots et de campagnols.
    http://www.herisson.eu

Moi aussi je donne mon avis