Insomnies : souffrez-vous d’orthosomnie ?

Pour être en meilleure santé, il faut avoir un bon sommeil. Entre les tisanes de grand-mère et les objets connectés qui permettent de bien dormir, nous avons le choix. Attention cependant à ce que tomber dans les bras de Morphée ne vire pas à l’obsession.

Rédigé par Audrey Lallement, le 20 Sep 2020, à 7 h 49 min

Créée en France dans les années 2000, la journée du sommeil a lieu au mois de mars. Elle se déroule tous les ans autour d’un thème et montre l’intérêt à la fois récent et croissant du grand public pour son sommeil. Même si bien dormir est important pour la santé, force est de constater que lorsque cette préoccupation devient obsessionnelle, elle peut devenir néfaste.

Le succès de la sleeptech

Bien dormir est primordial pour la santé. De multiples études sur le sommeil avancent en effet qu’il permet de garder la ligne, lutter contre le vieillissement, stimuler la créativité ou encore booster le moral. Certaines recettes de grand-mère sont d’ailleurs connues pour favoriser un meilleur sommeil : tisane, lumière douce chambre fraîche… Qu’ils soient naturels ou non, les produits pour bien dormir rencontrent un vif succès.

Profitant de ce nouveau phénomène de mode qui consiste à tout mettre en oeuvre pour avoir un bon sommeil, la sleeptech est un business qui se porte très bien. Ainsi, des applications, montres, casques et autres objets connectés sont censés aider leurs utilisateurs à mesurer leur sommeil et à améliorer sa qualité. Selon le rapport Global Sleeping Aids Market, le taux de croissance annuel moyen de 2017 à 2021 est estimé à 5,82 %. D’ici à 4 ans, la sleeptech devrait peser près de 4 milliards de dollars.

Orthosomnie

la SleepTech, secteur du sommeil connecté, est en plein essor © Andrey_Popov

L’orthosomnie, bien dormir à tout prix

Une promesse qui n’est pas toujours honorée. Et pour cause, à force de vouloir bien dormir à tout prix, certains n’arrivent pas à fermer l’oeil de la nuit, ou presque ! Il semblerait en effet que de plus en plus de personnes en souffrent.

Ce symptôme a été nommé orthosomnie, du grec ortho (correct) et du latin somnus (sommeil). Cette pathologie d’un genre nouveau se manifeste par une obsession à vouloir obtenir un bon sommeil. Elle se caractérise par un stress permanent et une volonté de surveiller sa façon de dormir.

Lire aussi – la cohérence cardiaque pour mieux gérer le stress et l’anxiété

L’obsession du sommeil

L’on pourrait comparer l’orthosomnie à l’orthorexie, un trouble qui touche l’alimentation caractérisé par une volonté obsessionnelle de manger une nourriture saine. Dans ce cas-ci, la personne peut être amenée à utiliser une application pour surveiller son sommeil ou encore une montre connectée. Cette dernière ne serait pourtant pas si utile pour bien dormir, au contraire.

Orthosomnie, coup de coeurOrthosomnie
14 jours pour bien dormir

De Shawn Stevenson
Faites de votre sommeil une priorité – Accéder enfin à un sommeil profond et réparateur pour être en bonne santé, perdre ses kilos en trop, être plus efficace au travail et plus épanoui dans sa vie personnelle.

À découvrir sur Cultura.com

 

Selon le Journal of Sleep Research, les montres connectées sont « efficaces pour mesurer la durée du sommeil mais pas sa qualité » explique le site l’ADN. Pire, elles transformeraient « le sommeil en une nouvelle compétition et pourraient bien nous emmener tout droit vers l’insomnie ». Un comble ! Reste à savoir si ces objets sont à l’origine des troubles du sommeil ou les ont juste amplifiés. En attendant une autre étude sur le sujet, il est préférable de ne pas en abuser.

Illustration bannière : Obsédés par le sommeil, on finit par en faire des nuits blanches  © Nelli Syrotynska
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. certes, mais quand on est fibromyalgique et en pleine crise, le sommeil est non seulement pas réparateur, mais il est de très courte durée… L’insomnie est réelle, et à cause des médocs, c’est pire car soit on refait une crise comme j’ai depuis 5h du matin, ou bien on fait de la fatigue chronique, intestins irritables etc… Tout cela vient de plusieurs chocs émotionnels en ce qui me concerne, mais nous sommes de plus en plus à être suivie pour fibro même si la sécu ne reconnaît pas. Certains ont enfin trouvé un remède, le CBD des Etats-Unis, et je le vois sur ma cousine, elle a radicalement changée, sauf que moi, je n’ai pas les moyens de me payer ce genre de produit… et je préfère travailler sur mon état psy et émotionnel – mental – physique par d’autres moyens : méditations, musique, transe chamanisme (l’appel de la nature et surtout forêts, montagnes etc… Je voudrais travailler, car l’assistanat, c’est bien, mais c’est affreux lorsqu’on vit seule… Les formations que je souhaiterais faire ne sont pas reconnues par l’Etat (forcément !)… Donc je lis, j’essaie de trouver un petit boulot à domicile, mais puis-je, en suis-je capable ?

Moi aussi je donne mon avis