Il n’y a pas d’âge pour déclarer une allergie

Les allergiques sont de plus en plus nombreux en France. Ce constat est d’autant plus vrai que les allergies se déclarent aujourd’hui davantage à l’âge adulte.

Rédigé par Sybille de la Rocque, le 22 Mar 2017, à 11 h 05 min

À l’occasion de la Journée mondiale de l’allergie, l’association Asthme et Allergie présente un bilan alarmant de la prévalence de ces maladies en France. Elles sont en effet, de plus en plus nombreuses et, pollution aidant, peuvent désormais être diagnostiquées même à l’âge adulte.

La pollution, principale cause des allergies en France

Les allergies font partie du quotidien de bon nombre de Français. À l’occasion de la Journée mondiale de l’allergie, qui se déroule chaque année le 21 mars, l’association Asthme et Allergies a révélé un fait nouveau : ces allergies qui apparaissaient la plupart du temps durant l’enfance il y a quelques années, sont désormais diagnostiquées de plus en plus fréquemment à l’âge adulte.

Dans les cabinets des spécialistes en allergologie, les patients se succèdent, présentant tous des symptômes sur lesquels ils n’arrivent pas à mettre de noms. Dans de nombreux cas, une allergie est apparue. Pour ces médecins, l’origine de ces troubles serait directement liée à la pollution ambiante, qu’elle soit intérieure ou extérieure. La mauvaise qualité de l’air aurait un impact négatif sur notre système immunitaire et le conduirait à mal réagir face à certaines substances.

18 millions de personnes allergiques en France

Selon un sondage révélé par l’association à l’occasion de cette journée, 34 % des Français se disent aujourd’hui touchés par une allergie. Un chiffre qui révèle une autre réalité : en 20 ans, le nombre de personnes allergiques a doublé en France et aujourd’hui, 18 millions de Français présentent les symptômes d’une allergie.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) prend le problème au sérieux et a récemment classé les allergies comme étant la 4ème maladie chronique mondiale après le cancer, les pathologies cardiovasculaires et le sida. Selon ses projections, en 2050, pas moins de 50 % de la population mondiale sera allergique à une ou plusieurs substances.

Illustration bannière © Mladen Mitrinovic – Shutterstock

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis