Le guide d’achat du bois

Rédigé par Jean-Marie, le 16 Mar 2012, à 17 h 10 min

Développer l’achat de bois européen et d’essences locales

La dureté et durabilité naturelle du bois. Lorsqu’un bois est naturellement durable, dans un emploi donné, les agents d’origine biologique ne sont pas la cause de sa dégradation.

Le classement en classe de 1 à 5 permet de déterminer le choix d’une essence et de prévoir les traitements de préservation nécessaires. Mais la classe de risque ne définit pas la durée de l’ouvrage qui dépend autant de la qualité de la conception et de la mise en oeuvre. Ainsi, certains feuillus tropicaux naturellement imputrescibles et résistants aux insectes (Ipé, Iroko) ne seront plus les seuls préconisés pour des utilisations sur des ouvrages extérieurs.

Le recours aux traitements du bois

Afin de préserver les bois non naturellement durables lors d’usages extérieurs, par exemple le mobilier urbain, les essences locales devront subir des traitements afin de résister aux diverses agressions.

Il existe plusieurs types de produits et de méthodes de préservation. Concernant les produits de préservation, une certification mise en place pour ces produits prend en compte des critères de santé et d’environnement. Aujourd’hui les fabricants de sels CCA sont contraints de ne plus utiliser d’arsenic, ceux de sels CCB remplacent progressivement le chrome par des composants cuivre-bore.

Les méthodes de traitement éco-responsables

Les traitements thermiques  : il s’agit du traitement à vapeur développé aux Pays Bas et de la rétification développée et expérimentée par l’Ecole Nationale des Mines de Saint Etienne. Le premier n’est pas utilisé en région aujourd’hui contrairement au second.

Les traitements par bain d’huile : quelques produits en France, la majeure partie provient d’Autriche. (source : Ville de Lille et CNDB)

  • L’utilisation des vernis.

La couleur du bois évolue lorsqu’il est soumis aux rayons UV, en particulier en usage à l’extérieur, et il prend une teinte grisée. Cette teinte n’entame en rien sa durabilité. Cependant, pour des raisons esthétiques, on passe fréquemment sur les ouvrages en bois et les mobiliers des peintures et vernis rendant ainsi leur entretien plus contraignant et plus coûteux. Choisir un bois durable rend inutile la pose d’un vernis et limite les coûts d’entretien

Favoriser les bois de provenance locale

  • du mobilier de jardin en : châtaignier (Castanea sativa), chêne (Quercus spp..), hêtre (Fagus sylvatica),mélèze (Larix decidua), pin (Pinus spp.), robinier (Robinia pseudoacacia)…
  • des planchers en : aulne (Alnus glutinosa), châtaignier, chêne, épicéa (Picea abies), érable (Acer campestre), frêne (Fraxinus excelsior), hêtre, mélèze,merisier (Prunus avium), noyer (Juglans regia), orme (Ulmus spp.), pin, robinier, sapin blanc (Abies alba)…
  • des meubles en : pin, chêne, merisier, noyer…
  • des escaliers en : chêne, épicéa, érable, hêtre, mélèze, merisier, noyer, orme, pin, robinier, sapin blanc…
  • des lambris en : bouleau (Betula pubescens), chêne, épicéa, érable, hêtre, mélèze, merisier, noyer, orme, pin, poirier (Pyrus pyraster), robinier, sapin blanc…

Acheter du bois certifié

label boisIl s’agit de choisir du bois labellisé FSC ou PEFC. La superficie des forêts gérées de façon durable a augmenté de 12 % en 2006 par rapport à 2005 et atteint 270 millions d’hectares, soit une superficie égale à la France, l’Espagne, la Suède, l’Allemagne, la Finlande, la Norvège et la Pologne réunies.

La logique de certification touche désormais 9 % de la surface forestière mondiale, mais se limite toutefois encore largement aux forêts tempérées et boréales de l’hémisphère Nord et aux pays développés : 87 % des forêts certifiées sont situées dans ces régions (58 % en Amérique du Nord et 29 % en Europe occidentale). (source : cndb)

*

Lire aussi au sujet du bois et de l’achat de bois

 

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour, quel est votre avis sur le label PEFC ?
    Merci

  2. « Travaux : voici la liste des bois à éviter
    • Acajou : destruction massive des forêts anciennes
    • Abachi, ayous, wawa, samba, obeche : destruction massive des forêts par surexploitation systématique
    • Niangon : l’exploitation sert à financer des mouvements armés et guerres civiles en Afriques
    • Merbau : déforestation massive par surexploitation industrielle
    • Ramin : destruction des forêts qui abritent les derniers Orangs-outans
    • Teck : destruction massive des forêts anciennes. « 

Moi aussi je donne mon avis