Le guide d’achat du bois

Rédigé par Jean-Marie, le 16 Mar 2012, à 17 h 10 min

Le bois en revêtement extérieur de l’habitation

La façade est la vitrine d’un bâtiment. Le revêtement en bois est devenu un enjeu fort de l’architecture d’un bâtiment. Utilisé en parement extérieur, plébiscité par les concepteurs et prescrit pour tout type de bâtiment, le bois permet au maître d’ouvrage de s’exprimer et de valoriser son bâtiment. En lien avec les différents éléments qui définissent l’enveloppe d’une construction, son rôle est de première importance.
La paroi extérieure et la toiture forment “l’enveloppe” :

Les principales solutions de revêtements extérieurs bois sont :

Les lames bois  : il s’agit de lames de bois massif ou contrecollé en sapin, épicéa, mélèze, douglas, châtaignier, red cedar…

Les panneaux  : il s’agit de panneaux dérivés du bois contreplaqué, panneaux trois plis, panneaux bois ciment ou fibre ciment….

Les bardeaux : il s’agit de bardeaux en bois sciés fendus en mélèze, châtaignier.

Choisir son revêtement bois : selon la finition choisie, l’entretien peut être limité et la durée de vie très longue, dès lors que la façade a été conçue et mise en oeuvre correctement. En fin de vie, le bois de revêtement extérieur est réutilisable ou facilement recyclable en fonction des traitements et finitions qu’il a reçus.

Choisir du bois : quelle essence préférer ?

Le WWF suisse a établi un tableau très synthétique pour aider à choisir le bon bois :

  • les essences de bois portant le label FSC peuvent être achetées sans problème, étant donné qu’elles proviennent systématiquement de forêts exploitées de façon contrôlée, dans le respect de l’environnement et d’une manière socialement responsable.

Le bois qu’on peut acheter sans souci

feu-vert11.jpgLe bon choix : la liste Feu Vert des bois

1ère liste Vert vif, aucun problème :

  • FSC-Amarante,
  • FSC-Balsa
  • FSC-Bouleau
  • FSC-Chêne
  • FSC-Cumaru
  • FSC-Épicéa
  • FSC-Érable
  • FSC-Frêne
  • FSC-Hêtre
  • FSC-Ipé
  • FSC-Jatoba
  • FSC-Maçaranduba
  • FSC-Mélèze
  • FSC-Méranti
  • FSC-Muiracatiara
  • FSC-Pin
  • FSC-Sapin
  • FSC-Sucupira

2ème liste  : vert foncé

  • Fruitiers
  • Érable (Europe de l’Ouest)
  • Hêtre (Europe de l’Ouest)
  • Chêne (Europe de l’Ouest)

3ème liste  : vert clair

  • Frêne (Europe de l’Ouest)
  • Cerisier (sauvage, Eu. de l’Ouest)
  • Noyer (sauvage, Eu. de l’Ouest)

Le bois qu’il faut acheter avec précaution

Voici la liste des bois Feu Orange

  • Épicéa/sapin (Eu. de l’Ouest)
  • Pin (Europe de l’Ouest)
  • Mélèze (Europe de l’Ouest)
  • Peuplier (Europe de l’Ouest)
  • Robinier/
  • Faux acacia (Eu. de l’Ouest, Am. du Nord)
  • Érable (Amérique du Nord)
  • Cerisier (sauvage, Am. du Nord)
  • Noyer (sauvage, Am. du Nord)
  • Érable (Europe de l’Est)
  • Hêtre (Europe du Nord/Est)
  • Chêne (Europe de l’Est)
  • Frêne (Europe de l’Est)
  • Cerisier (sauvage, Eu. de l’Est)
  • Noyer (sauvage, Eu. de l’Est)
  • Bouleau (Europe du Nord/Est)
  • Mélèze (Europe du Nord/Est)
  • Bambou (sauvage, Asie)
  • Eucalyptus (mondial)
  • Palissandre ou “bois rose” ; le palissandre d’Asie (Dalbergia latifolia) est vulnérable mais son commerce est encore autorisé

 

Les bois à ne pas acheter

Bois tropical, à savoir  : vous pouvez reconnaître un bois tropical par l’absence de cernes de croissance annuelle.

Voici la liste des essences de bois à proscrire :

  • Abachi, samba, obeche : destruction massive des forêts par surexploitation systématique
  • Afrormosia (Afrique)
  • Acajou d’Amérique (Am. du Sud) : destruction massive des forêts anciennes. Voir la politique de Ladeco pour préserver les forêts de teck indonésiennes.
  • Ayous (Afrique) : destruction massive des forêts par surexploitation systématique
  • Limba (Afrique)
  • Épicéa/sapin (Eu. du Nord/Est)
  • Pin (Europe du Nord/Est)
  • Balsa (Amérique du Sud)
  • Jatoba (Amérique du Sud)
  • Keruing : bois gravement menacé d’extinction.
  • Merbau (Asie) : déforestation massive par surexploitation industrielle
  • Moabi : le moabi (Baillonella toxisperma) est une espèce surexploitée au Cameroun pour l’exportation. Elle est notamment commercialisée en France. Cette essence forestière est très utile pour les populations locales à plusieurs niveaux : ses fruits, son écorce pour la médecine, son huile pour la cuisine, les cosmétiques. Une étude de l’UICN a démontré que la production annuelle d’huile extraite d’un moabi rapportait 3 fois plus aux villageois que la redevance forestière versée par un exploitant pour la coupe de ce même arbre !)
  • Hévéa (Asie)
  • Doussié (Afrique)
  • Niangon : l’exploitation sert à financer des mouvements armés et guerres civiles en Afriques
  • Okoumé (Afrique)
  • Palissandre du Brésil ou “bois rose” : le palissandre du Brésil (Dalbergia nigra) qui est interdit à la vente par la CITES
  • Sapelli (Afrique)
  • Sipo (Afrique)
  • Wengé (Afrique)
  • Zingana (Afrique)
  • Méranti (Asie)
  • Ramin (Asie) : destruction des forêts qui abritent les derniers Orangs-outans
  • Teck (Asie) : l’appellation “teck” peut désigner le teck d’Asie (Tectona grandis), essence surexploitée dont l’origine est peu contrôlée ; l’Afrormosia (Pericopsis elata) d’Afrique qui est un bois protégé par la CITES
  • wawa : destruction massive des forêts par surexploitation systématique

Attention  : les mentions “bois issu d’une forêt gérée de manière durable” ou “en provenance d’une plantation” ne sont pas une garantie de produits issus d’une gestion durable des forêts.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour, quel est votre avis sur le label PEFC ?
    Merci

  2. « Travaux : voici la liste des bois à éviter
    • Acajou : destruction massive des forêts anciennes
    • Abachi, ayous, wawa, samba, obeche : destruction massive des forêts par surexploitation systématique
    • Niangon : l’exploitation sert à financer des mouvements armés et guerres civiles en Afriques
    • Merbau : déforestation massive par surexploitation industrielle
    • Ramin : destruction des forêts qui abritent les derniers Orangs-outans
    • Teck : destruction massive des forêts anciennes. « 

Moi aussi je donne mon avis