Le Vélib bientôt bousculé par la concurrence à Paris

Un nouvel acteur de la location de vélos courte durée débarque à Paris. Sa particularité : le système fonctionne sans bornes.

Rédigé par Anton Kunin, le 10 Oct 2017, à 10 h 10 min

Le Vélib, pour le moment seul système de location de vélos en libre-service à Paris, a son premier concurrent. Il s’agit du hongkongais Gobee.bike.

Gobee.bike, un réseau “léger” et moins cher à entretenir

Le Vélib, toujours déficitaire et fortement subventionné par la mairie de Paris, aura bientôt un concurrent. Gobee.bike, lancé début 2017 à Hong Kong, vient d’annoncer son arrivée prochaine dans la capitale française. À Hong Kong, la société gère une flotte de vélos géolocalisables et pouvant être empruntés pour de courts trajets. La particularité du système : il fonctionne sans bornes d’attache, les vélos peuvent donc être empruntés puis laissés n’importe où.

À lire aussi : Assises de la Mobilité : comment favoriser la mobilité douce ?

Une fois le trajet fini, l’utilisateur bloque le vélo en tournant une petite manivelle. La personne qui empruntera le vélo devra le débloquer à l’aide de l’application mobile Gobee.bike, en scannant le QR code ou en saisissant le numéro du vélo. Chaque demi-heure d’utilisation est facturée et la somme est prélevée sur la carte bancaire du client, ou bien sur son compte Alipay, Android Pay ou Apple Pay.

Gobee.bike pourrait être moins cher que le Vélib… ou pas

À Paris, les trajets devraient coûter 50 centimes d’euro la demi-heure, selon les informations du journal Les Echos. Gobee.bike sera-t-il donc moins cher que le Vélib ?

Tout dépend de l’intensité d’utilisation. Les clients occasionnels faisant plus de 4 trajets dans la journée auront intérêt à prendre un ticket Vélib (1,70 euro). Les Parisiens gagneront à souscrire un abonnement à l’année (29 euros). Si vous faites plus de 59 trajets dans l’année, le Vélib vous coûtera donc moins cher.

Lire aussi : Peut-on donner plus de place au vélo sans casser les oeufs des automobilistes ?

Mais tout ne se résume pas au prix. Avec Gobee.bike, vous n’avez pas besoin de terminer votre trajet sur une station de dépôt, où il faut qu’en plus, un point d’attache soit libre ! Vous pouvez laisser le vélo sur un parking à vélos classique, tel qu’on en trouve à proximité de certaines gares de banlieue.

Les pouvoirs publics (Région Île-de-France, Mairie de Paris, Île-de-France Mobilités) n’ont pas encore fait connaître leur avis sur l’arrivée prochaine de Gobee.bike. Les semaines et les mois à venir fourniront sans doute des éléments de réponse.

Illustration bannière :  – Capture d’écran Youtube
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis