France : l’agriculture biologique gagne du terrain

Le nombre d’hectares engagés dans l’agriculture biologique ne cesse d’augmenter et les consommateurs se convertissent de plus en plus.

Rédigé par Nathalie Jouet, le 22 Feb 2017, à 10 h 20 min

Le bio concerne presque la totalité des Français, comme le montrent les derniers chiffres du Baromètre Agence BIO / CSA publiés le 21 février 2017. En effet, plus de 7 Français sur 10 affirment en consommer au minimum une fois par mois. Ces chiffres sont en forte hausse par rapport à 2003 où près de 43 % d’entre eux disaient ne jamais consommer de produits bio.

Les Français accordent de plus en plus d’importance à l’agriculture biologique

Les chiffres de l’Agence bio démontrent que les Français s’intéressent davantage à la préservation de l’environnement et cela se traduit dans leur comportement d’achat. Les consommateurs adhèrent à ce mode de consommation qui correspond  à leurs attentes et est basé sur le respect de l’environnement et du bien-être animal.

Les ventes de produits bio ont augmenté « dans tous les circuits de distribution », selon l’Agence Bio. Le marché du bio représentait 7 milliards d’euros en 2016, contre 5,5 milliards d’euros l’année précédente. La hausse la plus remarquable concerne donc les chaînes de distribution spécialisées puisque leurs ventes ont augmenté de 25 %. Toutefois, même si le bio progresse considérablement, il reste encore loin derrière l’agriculture traditionnelle.

agriculture bio

La production bio monte en puissance

Les surfaces des terres servant aux cultures biologiques ont été en nette progression en 2016, tout comme le nombre d’agriculteurs qui se sont convertis au bio. Les cultures certifiées bio atteignaient plus d’un million d’hectares à la fin de l’année 2016, soit une augmentation de 5 % par rapport à 2015. « Cette croissance, de l’ordre de 16 % en un an, est le résultat des nombreux engagements dans l’année qui portent les surfaces en conversion au-delà de 470.000 hectares », souligne l’Agence bio.

Fin 2016, 47.185 opérateurs exerçaient des activités bio en France. Parmi eux, près de deux-tiers sont des producteurs et plus d’un tiers sont des transformateurs, distributeurs, importateurs et exportateurs. Ainsi, le bilan 2016 est historique pour le bio dont la croissance devrait encore se poursuivre en 2017.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis