Four, hotte et plaque de cuisson : comment les choisir ?

On y pense peu, mais la cuisson représente une part significative de notre consommation d’énergie domestique. On entend souvent parler du frigo ou du lave-linge, mais four, plaque de cuisson et hotte aspirante sont aussi à regarder de près. On les conserve souvent pour longtemps et on les utilise quotidiennement, alors autant faire des choix malins lors de l’achat !

Rédigé par Guide TopTen, le 16 Aug 2017, à 15 h 10 min

Un four et des plaques de cuisson : de quoi faire chauffer vos petits plats mais aussi votre facture d’électricité et/ou de gaz… Regardons-y de plus près.

De bons plats, mais qui engloutissent de l’énergie

Selon les estimations disponibles, la cuisson dans les ménages français est responsable d’une consommation annuelle d’environ 13 TWh d’électricité et 9 TWh de gaz. Cela représente une moyenne de 780 kWh par ménage, soit plus que la consommation des frigos et congélateurs. Et un poids moyen sur nos factures d’énergie de près de 100 euros par an.

Choisir des équipements performants

Pour aider les consommateurs à bien choisir leur four, une étiquette énergie de A à G est affichée sur tous les modèles de fours électriques depuis 2003. Elle a été récemment mise à jour avec l’ajout de classes A+, A++ et A+++ au-dessus de A pour identifier les meilleures technologies.

four, étiquette énergieNe vous contentez donc pas d’un modèle A, car c’est un niveau de performance désormais médiocre sur le marché. Débusquez ce qu’il y a de vraiment meilleur !

L’étiquette permet notamment de repérer les modèles actuellement les plus économes en énergie, qui sont ceux de classe A+ ou même A++. L’étiquette précise également la consommation d’énergie par cycle en cuisson traditionnelle et en chaleur tournante. Enfin, l’étiquette a été étendue à tous les types de fours, y compris ceux à gaz.

Les hottes aspirantes

Une étiquette énergie a aussi été introduite en 2015 sur les hottes de cuisine. Très complète, elle donne des informations sur la consommation d’énergie, l’efficacité d’aspiration, la performance de l’éclairage, la qualité de filtration et le bruit.

étiquette énergie, hotte, four

Le marché des hottes est très fragmenté, avec des produits allant de A+ à F. Cela signifie une consommation électrique qui peut passer du simple au double. Faites donc bien attention à consulter l’étiquette avant d’acheter ou de faire installer une nouvelle hotte.

Les plaques de cuisson

Pour les plaques de cuisson et les autres appareils, il n’existe pas d’étiquette énergie. Voici tout de même quelques conseils pour éviter les produits gaspi :

  • Les plaques électriques les plus économes en énergie sont les plaques à induction. Pour un même service rendu, elle requièrent jusqu’à 25 % d’électricité de moins qu’une plaque en fonte ou vitrocéramique. Malheureusement, une partie des gains partent en fumée si la plaque à induction a une forte consommation en veille, ce qui peut être le cas des modèles anciens et ceux qui sont connectés.
  • Les petits appareils de la cuisine (microondes, friteuses, cuiseurs, robots, etc.) ont une puissance électrique maximale souvent indiquée sur l’emballage ou en magasin. Plus elle est élevée, plus la consommation d’énergie sera importante, surtout si l’appareil est utilisé à plein régime. Modérez les puissances et veillez à choisir des appareils de taille raisonnable, bien ajustée à vos besoins.
four, cuisson

© Jack Frog

Enfin, les économies d’énergie, ce n’est pas seulement à l’achat mais aussi au quotidien ! Un conseil de bon sens tout d’abord : n’installez pas votre four ou d’autres appareils qui chauffent près du frigo ou du congélateur. En effet, ils obligeront ces derniers à redoubler d’efforts (et à consommer plus) pour faire du froid.

Les éco-gestes quand on fait cuire ses aliments

Lorsque vous êtes derrière vos fourneaux, pensez aussi à ces éco-gestes simples qui réduiront vos consommations d’énergie :

  • Ne préchauffez votre four que si c’est vraiment nécessaire : le préchauffage, ce n’est pas automatique ! Beaucoup de recettes ne le nécessite pas en réalité.
  • Utilisez l’option chaleur tournante, notamment lorsque vous enfournez plusieurs plats en même temps.
  • N’ouvrez pas la porte du four pendant la cuisson.
  • Utilisez la chaleur résiduelle du four en l’éteignant quelques minutes avant la fin de la cuisson.
  • Évitez de faire surchauffer votre four pour le nettoyer ; la pyrolyse est notamment très gloutonne en électricité. Un nettoyage léger mais régulier (avec une éponge) peut suffire à entretenir votre appareil.
  • Dans certains cas, l’utilisation du microondes peut faire faire des économies, par exemple quand on a juste besoin de réchauffer un plat.
  • Couvrez vos casseroles autant que vous pouvez : cela réduit considérablement la déperdition d’énergie.
  • Ne laissez pas la hotte tourner inutilement une fois qu’elle a rempli son rôle.
  • Nettoyez régulièrement les filtres de la hotte pour éviter qu’elle surconsomme.
Rendez-vous sur le site de Guide Topten pour sur plus d’informations sur la cuisson économe et des conseils d’achats
Illustration bannière : un homme sortant un pain du four – © Monkey Business Images
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Sur le site www.guidetopten.fr identifiez en un clic les meilleurs appareils, faites des économies et protégez la planète (avec le soutien de l’ADEME et...

4 commentaires Donnez votre avis
  1. Quand on voit le prix d’une cuisinière induction par rapport à un modèle gaz, l’amortissement est nul , l’appareil gaz , sans électronique durera plus longtemps.
    Pourquoi dans la restauration ou cuisines professionnelle ils utilisent le gaz???

  2. Je viens de déménager dans un appart. Sans gaz. Havais très peur de la première facture car la plaque de cuisson est une induction . Pour comparer dans l’ancien appart. Je payais 40€ de électricité plus 20€ de gaz et la je paye que 46€ donc je suis ravie de mon achat.

    • Oui mais tu as du investir non seulement dans un appareil relativement chère par rapport aux autres modes de cuisson si je ne m’abuse, et, dans les ustensiles adaptés à l’induction, ce qu’on voudrait savoir c’est au bout de combien de temps le coût supplémentaire est amorti ? Pour moi le meilleur compromis serait le gaz étant donné le prix de la bouteille de gaz

    • ET surtout le prix de vente dérisoire de cuisinières à four électrique et 4 feux en occasion ou même en neuf au final ça peut faire réfléchir je pense.

Moi aussi je donne mon avis