La fibre écolo change la mode

En maïs, bambou, chanvre, lin, ortie, soie, ‘ingeo’ ou à base de plumes de poulets voire de bactéries… Belles et naturelles, les fibres écolo font la joie du textile moderne. Retrouvez-les dans la revue consoGlobe.com des textiles et fibres bio

Rédigé par Jean-Marie, le 19 Aug 2016, à 18 h 48 min

La mode aussi à la fibre écolo : l’époque est aux chaussettes en maïs fermenté, aux tee-shirts en bambou et aux chemises en ortie ! Les fibres synthétiques provenant de ressources pétrochimiques, comme la laine polaire, subissent les fluctuations liées aux cours du brut et leur impact environnemental est fort. Heureusement, les textiles bio leur donnent du fil à retordre…

Promouvoir les « éco-textiles » et les fibres naturelles

Certains fabricants de textiles cherchent à se tourner vers les énergies renouvelables pour transformer leurs matières premières et promouvoir des « éco-textiles » qui unissent le bon design et fabrication éthique. Aussi, la composition des textiles est en pleine mutation et les vêtements écologiques fleurissent.

Les tissus alternatifs ne se limitent pas au déjà très populaire coton bio et les alternatives permettant de réduire l’impact environnemental de l’industrie textile, qui reste l’une des plus polluantes, sont nombreuses : bambou, chanvre, ananas, paille de riz, maïs fermenté ou déchets agricoles comme les plumes de poulet. Alors ayons la fibre écolo en intégrant ces vêtements composés de matières biologiques dans nos garde-robes !

Le guide des fibres naturelles et écologiques

Les textiles et les fibres modernes contiennent souvent des substances néfastes à l’environnement et à la santé comme vous le verrez dans cet article de fond : Un textile écolo qui a la fibre verte, c’est quoi au juste ?

La laine

En principe tondue sur l’animal vivant : chèvre, mouton, lama, elle est comme nos cheveux, essentiellement composée de kératine.

Bon isolant thermique, la laine régule l’humidité et laisse respirer la peau. Il faut la choisir en pure laine vierge non traitée.

fibre écolo laine textile naturel

Lire page suivante : la soie

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

30 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour,

    Vos publications d’infos écologiques sont vraiment intéressantes, instructives et pratiques.
    Cependant, sur l’article ci dessus traitant des fibres « naturelles » pour les vêtements, je ne suis pas d’accord. Vous y faites la description de la laine, et vous n’envisagez pas du tout le côté « maltraitance des bêtes » Alors, ok la laine est naturelle, mais les procédés utilisés pour la récolter ne sont pas du tout éthiques dans la majorité des cas. des tonnes de reportages sur le net le mettent en relief. Ce qui serait bien de votre part, c’est de rechercher (vous avez plus de moyens et de tuyaux qu’un simple individu) quelques filons de production de laine dans des conditions correctes pour le bien être des animaux. Merci d’avance de votre coopération! Bonne semaine!

    • Bonjour,
      Je suis créatrice en fibre textile et je file moi même ma laine. Je me fournis uniquement au près de petits éleveurs de ma région. J’ai vu les élevages en question, j’ai assisté à la tonte (ainsi qu’au brossage quand il s’agit des lapins angora) et je n’ai vu absolument aucune maltraitante. D’expérience je peux donc vous dire qu’il est tout à fait possible de trouver des filières laine où le bien être animal est respecté !
      J’achète ma laine brute pour la filer mais ces éleveurs envoient aussi leur laine en filature et pour certains produisent également vêtements et accessoires. Évidemment nous ne sommes pas du tout sur les mêmes prix que la laine issue de l’élevage intensif où en effet on peut assister à de pures atrocités. Mais en tout cas une alternative est possible !

  2. Le bambou, bien que sa nature soit végétale, est loin d’être écologique ! Au contraire, sa transformation en fibre doit passer par un processus chimique assez intense qui enlève tout l’attrait de cette fibre.

Moi aussi je donne mon avis