La fibre écolo change la mode

En maïs, bambou, chanvre, lin, ortie, soie, ‘ingeo’ ou à base de plumes de poulets voire de bactéries… Belles et naturelles, les fibres écolo font la joie du textile moderne. Retrouvez-les dans la revue consoGlobe.com des textiles et fibres bio

Rédigé par Jean-Marie, le 19 Aug 2016, à 18 h 48 min

La fibre « Ingeo » à base de sucre de maïs

Dans ce procédé mis au point par la société américaine Nature Works, le maïs ne s’utilise pas tel quel. La fabrication de ces fibres baptisées « Ingeo » est basée sur la fermentation, la distillation et la polymérisation (union de plusieurs molécules) du sucre issu du maïs(1).

Des molécules d’acide lactique sont fabriquées à partir de sucres fermentés. Elles sont ensuite chauffées et traitées chimiquement pour donner naissance à un polymère à base « d’acide polylactique », le PLA. Cette fibre offre de grandes qualités notamment de biocompatibilité et biodégradabilité, le textile obtenu aussi résistant aux tâches et réagit bien à l’humidité.

Si Ingeo est surtout utilisé pour les couverts et contenants en plastique recyclable, il peut tout aussi bien servir dans le monde de la mode et du linge de maison, que de l’ameublement même s’il est assez délicat à repasser.

Lire page suivante : le bambou

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

31 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour, votre article sur les fibres alternatives dans la production textile m’a vraiment intéressée. savez-vous où l’on peut se procurer les textiles SeaCell que vous mentionnez?
    Merci pour votre réponse,

  2. Bonjour,

    Vos publications d’infos écologiques sont vraiment intéressantes, instructives et pratiques.
    Cependant, sur l’article ci dessus traitant des fibres « naturelles » pour les vêtements, je ne suis pas d’accord. Vous y faites la description de la laine, et vous n’envisagez pas du tout le côté « maltraitance des bêtes » Alors, ok la laine est naturelle, mais les procédés utilisés pour la récolter ne sont pas du tout éthiques dans la majorité des cas. des tonnes de reportages sur le net le mettent en relief. Ce qui serait bien de votre part, c’est de rechercher (vous avez plus de moyens et de tuyaux qu’un simple individu) quelques filons de production de laine dans des conditions correctes pour le bien être des animaux. Merci d’avance de votre coopération! Bonne semaine!

    • Bonjour,
      Je suis créatrice en fibre textile et je file moi même ma laine. Je me fournis uniquement au près de petits éleveurs de ma région. J’ai vu les élevages en question, j’ai assisté à la tonte (ainsi qu’au brossage quand il s’agit des lapins angora) et je n’ai vu absolument aucune maltraitante. D’expérience je peux donc vous dire qu’il est tout à fait possible de trouver des filières laine où le bien être animal est respecté !
      J’achète ma laine brute pour la filer mais ces éleveurs envoient aussi leur laine en filature et pour certains produisent également vêtements et accessoires. Évidemment nous ne sommes pas du tout sur les mêmes prix que la laine issue de l’élevage intensif où en effet on peut assister à de pures atrocités. Mais en tout cas une alternative est possible !

  3. Le bambou, bien que sa nature soit végétale, est loin d’être écologique ! Au contraire, sa transformation en fibre doit passer par un processus chimique assez intense qui enlève tout l’attrait de cette fibre.

Moi aussi je donne mon avis