L’urucum, la plante qui illumine votre peau

Si vous êtes soucieux de l’éclat de votre peau et si, au retour de vacances, vous aimeriez prolonger et réactiver votre bronzage de manière naturelle, cette plante devait vous plaire. Il s’agit de l’urucum, une mine de bétacarotène.

Rédigé par Elise, le 17 Sep 2013, à 15 h 36 min

Les bienfaits de l’urucum

L’urucum (Bixa orellana) ou également appelé roucou ou rocouyer, est un arbuste des régions d’Amérique tropicale qui se trouve au Brésil, en Bolivie ou au Nicaragua.

L’urucum donne des fruits rouges, les « roucous », avec des épines et pleins de petites graines rouges. Le roucou n’est pas comestible, mais on le récolte pour le sécher puis en extraire la cire qui entoure qui les graines.

Le saviez-vous ?

urucum-indiens

Les indiens d’Amazonie l’utilisent traditionnellement en en appliquant sur la peau afin de se protéger du soleil et des moustiques, d’où le qualificatif de « peaux rouges » dont ont les a affublés.

L’urucum prépare la peau au soleil et active le bronzage

L’urucum est vraiment la plante du soleil pour les vacanciers ! L’urucum permet en effet de préparer la peau à l’exposition au soleil : grâce à sa très forte teneur en bêta-carotène (de 100 à 500 fois plus que dans la carotte), en provitamine A et en sélénium. Mieux, l’urucum stimule la production de mélanine par l’organisme et donc contribue à activer le bronzage.

L’urucum : une mine de bixine au pouvoir antioxydant

Plus précisément, l’urucum est une mine de bixine, une molécule qui s’apparente au bêta-carotène. Grâce à la bixine, l’urucum possède un réel pouvoir antioxydant qui aide à combattre l’effet des radicaux libres. Or on sait que ceux-ci sont les agents du vieillissement cellulaire (et de la peau). C’est pourquoi, utiliser l’urucum permet d’agir contre les UV-A, nocifs pour la peau et de la préserver.

urucum

Faite le plein d’oligo-éléments

L’urucum est également assez riche en oligo-éléments : en sélénium, mais aussi en zinc,  cuivre ou magnésium. Le zinc favorise les traitements contre l’acné. Le magnésium a un pouvoir anti-oxydant qui aide à l’hydratation de la peau et la diminue sa sensibilité (pensez aux noix de cajou très riches en magnésium !)

Comment utiliser l’Urucum ?

urucum-utilisation

Il y a 3 manières d’utiliser l’urucum :

L’urucum en usage interne :

Il est souvent proposé en phytothérapie comme complément alimentaire en tablettes à croquer ou en poudre et sert alors à la préparation de la peau au soleil et à favoriser la pigmentation.

L’urucum en usage externe comme sublimateur de teint

En usage externe, l’urucum est utilisé par exemple en poudre comme maquillage naturel ou comme ingrédient dans des produits cosmétiques, et sert alors à donner de l’éclat à la peau dans des soins après-soleil, des huiles solaires ou crèmes anti-âge.

Il est logique de commencer par consommer de l’urucum par voie interne (en gélules par exemple) avant de s’exposer au soleil puis d’utiliser une huile ou lotion pendant la période de bronzage.

L’urucum à la cuisine

En cuisine, pour aromatiser et colorer un plat : l’urucum s’utilise comme condiment à intégrer dans de nombreuses boissons ou préparations, plats exotiques, boissons. Il permet de colorer tous les plats préparés (quinoa, riz, pâtes, …) et de les aromatiser discrètement.

L’urucum est aussi utilisé comme additif alimentaire pour colorer certains fromages (cheddar, mimolette,…) (code européen E160b)

L’urucum en résumé

• Protège de la peau en prévenant le vieillissement.

• Prépare la peau au soleil en favorisant la pigmentation : l’urucum est un excellent préparateur de la peau.

• S’utilise en usage externe protecteur, comme colorant en fard à paupière et à joue

• S’utilise en cuisine pour colorer et aromatiser les plats

• Éloigne insectes et moustiques

Photo de bannière : urucum © Judson Castro – Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Convaincue et passionnée par le développement durable, consommer responsable est une attitude que j'adopte au quotidien. J'essaye de convertir le plus de...

8 commentaires Donnez votre avis
  1. Quel est l’indice de protection approximatif de l’huile de roucou?

  2. On l’utilise aussi contre la leshmaniose. Il est très facile de se procurer des graines. L’arbre pousse en indoor trois mètre par année si on lui met des conditions tropical

  3. L’urucum peut elle se manger directement, ou faut il seulement faire des macérats huileux ? Merci.

  4. Côté beauté, l’urucum est un bon élève. Comment avoir bonne mine tout en protégeant sa peau des effets néfastes du soleil, la réponse ? En faisant appel à ce trésor de la nature !
    Côté pratique, c’est un très bon répulsif. Dîtes adieu aux moustiques !
    Côté cuisine, il peut servir de colorant NATUREL, et de condiment. Il a un goût se rapprochant du safran.

  5. Excellent en cuisine mais très tachant, cuisine ou cosmétique. Et ne pas oublier qu’il est aussi allergène que les arachides – avis aux allergiques.

  6. Le Roucou certes protège la peau contre les rayons du soleil mais il est
    comestible, et entre dans la préparation des sauces aux Antilles et en Guyane…. tant pour les viandes que pour les sauces, court bouillon mangé avec le fruit à pain et blaffs de poissons. Produit naturel très apprécié depuis nos Âncêtres Caraïbes.

  7. J’en consommais il y a quelques années et j’ai arrêté (produit assez cher) et il se dilue assez mal dans l’eau froide et je voulais pas le mélanger à mon thé du matin.
    C’est vrai qu’il colore beaucoup donc il faut l’utiliser avec parcimonie en cosmétique et surtout ne pas porter ses mains au visage et ensuite toucher ses vêtements si on en a mis en guise de blush !

  8. L’urucum est en effet très bien pour avoir une peau hâlé, par contre il tache un peu alors si vous décidez de faire un macérât d’urucum, attendez bien que l’huile est bien pénétré dans votre peau avant de habiller autrement vous allez avoir des surprises!

Moi aussi je donne mon avis